Siméon-Guillaume de La Roque



Bel albâtre vivant qu’un fin crêpe nous cache,
Qui vas toute blancheur ici-bas surpassant,
Admirable perron où l’amour tout-puissant
Les plus rebelles cœurs pour son trophée attache,
 
Il faut que je t’admire, encore que je sache
Que cent mille rigueurs à l’entour vont croissant,
D’où s’élance un grand feu qui nous rend languissant,
Et qui brûle plus fort, plus de l’éteindre on tâche.
 
Ô merveilleux autel ! Que je serais heureux
D’être offert pour victime et brûler amoureux,
Après avoir touché ces divines reliques.
 
L’on ne pourrait nommer ce trépas inhumain,
Scévole amant songeant des affaires publiques,
Pour un moindre sujet laissa brûler sa main.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 7 mars 2019 à 12h53

Le seigneur  Galliforme
----------

Sitôt qu’il a cru voir un renard, il se cache ;
Il n’est de ces guerriers, leur frayeur surpassant,
Qui frappent l’adversaire avec des coups puissants,
Il veut rester tranquille, à son calme il s’attache ;

Admiré cependant, aimé sans qu’il le sache
Des poules dont toujours le désir va croissant,
Il n’a jamais été un prince languissant,
Préférant s’investir en de modestes tâches.

Merveilleux galliforme ! Il semble fort heureux
D’arpenter le décor sans tomber amoureux,
Sa libido, dit-on, n’est plus qu’une relique.

Mais c’est un bon convive, il n’est pas inhumain,
Ce seigneur vieillissant n’est pas mélancolique,
Quelquefois caressé par une douce main.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 7 novembre 2020 à 14h10

Le seigneur Coq d’Azur
-----------

Jamais il ne sourit, qui sait ce que ça cache,
Une absence de coeur, une froideur du sang ?
Ce n’est pas un poulet, car c’est un coq puissant,
Mirabelle l’a dit, c’est une sainte vache.

Si à plus d’une poule au printemps il s’attache,
Son désir se retrouve, en été, décroissant ;
Mais il aime accueillir des poussins ravissants,
Il s’amuse avec eux, jouant à cache-cache.

En ce poulailler sont des habitants heureux,
Des poulettes je vois les regards amoureux,
Jamais ne vient ici le goupil diabolique.

Ce coq aime citer des vers d’Albert Samain
Ou des textes sacrés, qu’on dit apostoliques,
Lui qui jamais n’aura souci du lendemain.

-----------------------------

https://paysdepoesie.wordpress.com/?s=mirabelle

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 8 novembre 2020 à 20h14

Sagesse d’un gallinacé
------------

Un coq d’argent veillait pour défendre sa terre.
Nul aigle ni vautour ne descendit des cieux,
Mais des lions étaient là, ce qui ne vaut pas mieux ;
Aussi, notre héros fut sur le pied de guerre.

Le lion d’azur a dit : Reposez-vous, compère,
Nul intrus n’osera se montrer sous mes yeux.
Le coq a répondu : Je défendrai ce lieu,
Même s’il venait Zeus armé de son tonnerre.

De gueules dit le lion : N’avons-nous pas raison,
Nous, rois des animaux, de taxer ta maison ?
Nous n’avons pas signé d’édit qui t’en délivre.

La conclusion du coq : Si je parle avec vous,
C’est que, précédemment, j’ai bu de nombreux coups ;
Je ne vois de tels lions que quand je suis bien ivre.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Vincent le 12 novembre 2020 à 09h19

« Si je souhaite durer, il faut que je me cache,
Les vieux voudront ma peau, ma chair et puis mon sang,
Quand le jet de mes pis ne sera plus puissant,
Et dire qu’ils s’insultent quand ils ne nomment « vache » !

Il faut que le soutien de quelqu’un je m’attache,
Pourquoi pas l’apprenti qui livre des croissants,
Son sourire à ma vue est toujours ravissant ? »,
Fomente Mirabelle alors qu’au parc, elle mâche.

Le dimanche suivant, le mitron généreux
La retrouve enfoncée en un endroit terreux,
Semblant lui adresser, de l’aide, la supplique.

En entrant dans le pré, il ouvre le chemin
Au bovin malicieux qui à sortir s’applique,
Hélas, le lendemain, il est repris en main.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Vincent le 12 novembre 2020 à 10h46

Et dire qu’ils s’insultent en se dénommant "vache" !

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μussеt : Lе Fils du Τitiеn

Dеrèmе : «Сhаmbrе d’hôtеl mоrоsе еt vidе. Un œillеt pеnсhе...»

Rоnsаrd : «Αmоur еst sаns miliеu, с’еst unе сhоsе ехtrêmе...»

Klingsоr : Lеs Ânеs

Τristаn Klingsоr

Rimbаud : Βаl dеs Ρеndus

Εrik Sаtiе

Lаbé : «Τоut аussitôt quе је соmmеnсе à prеndrе...»

Соppéе : «Sеptеmbrе аu сiеl légеr tасhé dе сеrfs-vоlаnts...»

☆ ☆ ☆ ☆

Μаupаssаnt : Τеrrеur

Rоllinаt : Lе Vаl dеs Rоnсеs

Сrоs : Ρаrоlеs pеrduеs

Сrоs : Dаns lа сlаirièrе

Rimbаud : Βаl dеs Ρеndus

Viviеn : Sоnnеt à unе Εnfаnt

Klingsоr : Klingsоr

Τоulеt : «Сеttе frаîсhеur du sоir...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Fils du Τitiеn (Μussеt)

De Сосhоnfuсius sur Ρаris vаissеаu dе guеrrе (Ρéguу)

De Сосhоnfuсius sur «Si сеlui qui s’аpprêtе à fаirе un lоng vоуаgе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur Féеriе (Vаlérу)

De Соrnu sur Μоn tеstаmеnt (Ρirоn)

De Сurаrе- sur «Jе vоus еnvоiе un bоuquеt...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur «Dе vоtrе Diаnеt (dе vоtrе nоm ј’аppеllе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur «Βеl аlbâtrе vivаnt qu’un fin сrêpе nоus сасhе...» (Lа Rоquе)

De Hоrаtius Flассus sur Αriаnе (Hеrеdiа)

De Ιо Kаnааn sur «Ô qu’hеurеuх еst сеlui qui pеut pаssеr sоn âgе...» (Du Βеllау)

De lасоtе sur D’un bоuquеt d’œillеts gris еt rоugеs (Sаint-Gеlаis)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Βаllаdе dеs Εnfаnts sаns sоuсi (Glаtignу)

De Τhundеrbird sur «Ρrélаt, à qui lеs сiеuх се bоnhеur оnt dоnné...» (Du Βеllау)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Vuе (Vаlérу)

De lасоtе sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Сurаrе- sur «Vоуоns, d’оù viеnt lе vеrbе ?...» (Hugо)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De јоh.lisа sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz