Jean de La Gessée

La Marguerite



 
Les vers Toscans du Cygne Florentin
Ont illustré sa Laure magnifique,
Et sous le nom du vert arbre Delfique
Semant sa gloire au Royaume Latin.
 
Depuis en Gaule un Sonneur Angevin
Dit sous couleur de l’Olivier Attique,
Sa chère Olive : et sa voix Poétique
La célébra d’un chant noble, et divin.
 
Ore après eux et d’âge, et de mérite,
Je chante ici ma chaste Marguerite :
Bruyant son los, et ma vive douleur.
 
Que si leur style honore un nom étrange :
Qui doutera de la digne louange
De mon sujet, pris d’un rare fleur ?
 



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 25 mai 2016 à 13h40

Heptatroll
------------

Je ne suis pas un seigneur florentin
Ayant pour gîte un palais magnifique ;
J’ai mon abri, auprès d’un barde elfique,
Dans une auberge, en plein Quartier Latin.

Point n’ai choisi les castels angevins,
Ni l’Acropole en son décor attique ;
Car, de ce barde, est l’âme poétique,
Et j’en apprends le chant noble et divin.

J’installerai, plus tard, une guérite
En son jardn, fleuri de marguerites,
Pour écouter quelques merles siffleurs.

Si leur langage aux humains semble étrange,
Je sais qu’il dit du printemps la louange :
Je l’entendrai, buvant parmi les fleurs.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 5 décembre 2017 à 11h52

Réaction en chêne
----------------------

Dans le grand parc d’un pape florentin,
Nous pouvions voir un chêne magnifique ;
Il abritait des réunions elfiques,
J’ai lu cela dans un texte latin.

Le doux nectar du vignoble angevin
Donne au pontife un talent prophétique ;
Mais, s’éloignant des livres poétiques,
Il veut se faire alchimiste et devin.

Sous le grand chêne, il accomplit un rite
Sur un métal dont les noyaux s’effritent,
Dont se dégage une immense chaleur.

Ce phénomène à l’arbre semble étrange :
Dieu sait en quoi les atomes se changent !
La peste soit des papes bricoleurs.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Lаbé : «Τоut аussitôt quе је соmmеnсе à prеndrе...»

Соppéе : «Sеptеmbrе аu сiеl légеr tасhé dе сеrfs-vоlаnts...»

Sаtiе : Lа Ρêсhе

Vеrlаinе : «Lе сiеl еst, pаr-dеssus lе tоit...»

Τоulеt : «Сеttе frаîсhеur du sоir...»

Lаfоrguе : Соmplаintе du fœtus dе pоètе

Lаfоrguе : Соmplаintе dе l’оubli dеs mоrts

☆ ☆ ☆ ☆

Ghil : Lеs Yеuх dе l’аïеulе

Sсhwоb : Βоuts rimés

Du Βеllау : «Jе nе tе priе pаs dе lirе mеs éсrits...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Ρrélаt, à qui lеs сiеuх се bоnhеur оnt dоnné...» (Du Βеllау)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Vuе (Vаlérу)

De Сосhоnfuсius sur Lа pаssе (Sеgаlеn)

De Сосhоnfuсius sur Lе Βœuf spесtrаl (Νеlligаn)

De Τhundеrbird sur «Dеpuis quе ј’аi lаissé mоn nаturеl séјоur...» (Du Βеllау)

De lасоtе sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Τhundеrbird sur Fin d’еmpirе (Sаmаin)

De Vinсеnt sur «Gоrdеs, ј’аi еn hоrrеur un viеillаrd viсiеuх...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur Lе Βibliоphilе (Βеrtrаnd)

De Vinсеnt sur «Qui а nоmbré, quаnd l’аstrе, qui plus luit...» (Du Βеllау)

De Τhundеrbird sur L’Αmbitiоn tаnсéе (Τristаn L'Hеrmitе)

De Сurаrе- sur «Vоуоns, d’оù viеnt lе vеrbе ?...» (Hugо)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сurаrе- sur Сhаnsоn : «Lе bаtеаu sеntаit lе thé...» (Dоminiquе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De јоh.lisа sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе