La Fontaine

Fables choisies mises en vers [Livres VII-XI], 1678


Le Bassa et le Marchand


 
    Un Marchand grec en certaine contrée
    Faisait trafic. Un Bassa l’appuyait ;
    De quoi le Grec en Bassa le payait,
    Non en Marchand : tant c’est chère denrée
    Qu’un protecteur. Celui-ci coûtait tant,
    Que notre Grec s’allait partout plaignant.
    Trois autres Turcs d’un rang moindre en puissance
    Lui vont offrir leur support en commun.
    Eux trois voulaient moins de reconnaissance
    Qu’à ce Marchand il n’en coûtait pour un.
    Le Grec écoute : avec eux il s’engage ;
    Et le Bassa du tout est averti :
    Même on lui dit qu’il jouera s’il est sage,
    À ces gens-là quelque méchant parti,
    Les prévenant, les chargeant d’un message
    Pour Mahomet, droit en son paradis,
    Et sans tarder. Sinon ces gens unis
    Le préviendront, bien certain qu’à la ronde
    Il a des gens tout prêts pour le venger.
    Quelque poison l’envoira protéger
    Les trafiquants qui sont en l’autre monde.
    Sur cet avis le Turc se comporta
    Comme Alexandre ; et plein de confiance
    Chez le Marchand tout droit il s’en alla ;
    Se mit à table : on vit tant d’assurance
    En ces discours et dans tout son maintien,
    Qu’on ne crut point qu’il se doutât de rien.
    Ami, dit-il, je sais que tu me quittes ;
    Même l’on veut que j’en craigne les suites ;
    Mais je te crois un trop homme de bien :
    Tu n’as point l’air d’un donneur de breuvage.
    Je n’en dis pas là-dessus davantage.
    Quant à ces gens qui pensent t’appuyer,
    Écoute-moi. Sans tant de Dialogue,
    Et de raisons qui pourraient t’ennuyer,
    Je ne te veux conter qu’un apologue.
Il était un Berger, son Chien, et son troupeau.
Quelqu’un lui demanda ce qu’il prétendait faire
          D’un Dogue de qui l’ordinaire
Était un pain entier. Il fallait bien et beau
Donner cet animal au Seigneur du village.
          Lui Berger pour plus de ménage
          Aurait deux ou trois Mâtineaux,
Qui lui dépensant moins veilleraient aux troupeaux
          Bien mieux que cette bête seule.
Il mangeait plus que trois : mais on ne disait pas
          Qu’il avait aussi triple gueule
          Quand les Loups livraient des combats.
Le Berger s’en défait : il prend trois Chiens de taille
À lui dépenser moins, mais à fuir la bataille.
Le troupeau s’en sentit, et tu te sentiras
          Du choix de semblable canaille.
    Si tu fais bien, tu reviendras à moi.
    Le Grec le crut. Ceci montre aux Provinces
    Que, tout compté, mieux vaut en bonne foi
    S’abandonner à quelque puissant Roi,
    Que s’appuyer de plusieurs petits princes.
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Βlаisе Сеndrаrs

Rоnsаrd : Dе l’Élесtiоn dе sоn Sépulсrе

Νuуsеmеnt : «Lе vаutоur аffаmé qui du viеil Ρrоméthéе...»

Lа Сеppèdе : «Сеpеndаnt lе sоlеil fоurnissаnt sа јоurnéе...»

Τоulеt : «Dаns lе silеnсiеuх аutоmnе...»

Μussеt : À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...»

Vеrlаinе : «Lа mеr еst plus bеllе...»

Jасоb : Lе Dépаrt

Βеrtrаnd : Μоn Βisаïеul

Ρоnсhоn : Lе Gigоt

Lа Fоntаinе : Lе Сhаrtiеr еmbоurbé

Jасоb : Silеnсе dаns lа nаturе

☆ ☆ ☆ ☆

Βаudеlаirе : Unе сhаrоgnе

Lаfоrguе : Lе Sаnglоt univеrsеl

Сrоs : Ρituitе

Jаmmеs : Lа sаllе à mаngеr

Régniеr : Lа Lunе јаunе

Rоdеnbасh : «Αllеluiа ! Сlосhеs dе Ρâquеs !...»

Lаfоrguе : Соmplаintе d’un аutrе dimаnсhе

Vеrlаinе : Lе Dеrniеr Dizаin

Νоël : Visiоn

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сосhоnfuсius sur Εn hivеr (Vеrhаеrеn)

De Сосhоnfuсius sur Vеrs lаissés сhеz un аmi аbsеnt (Βаudеlаirе)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе- sur Sur l’Hélènе dе Gustаvе Μоrеаu (Lаfоrguе)

De Dаmе dе flаmmе sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «Qu’еst-се dе vоtrе viе ? unе bоutеillе mоllе...» (Сhаssignеt)

De Dаmе dе flаmmе sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

De Dаmе dе flаmmе sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «J’аdоrе lа bаnliеuе аvес sеs сhаmps еn friсhе...» (Соppéе)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Xi’аn sur Jеhаn Riсtus

De Xi’аn sur «Épоuvаntаblе Νuit, qui tеs сhеvеuх nоirсis...» (Dеspоrtеs)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе