La Fontaine

Fables choisies mises en vers [Livres VII-XI], 1678


Le Bassa et le Marchand


 
    Un Marchand grec en certaine contrée
    Faisait trafic. Un Bassa l’appuyait ;
    De quoi le Grec en Bassa le payait,
    Non en Marchand : tant c’est chère denrée
    Qu’un protecteur. Celui-ci coûtait tant,
    Que notre Grec s’allait partout plaignant.
    Trois autres Turcs d’un rang moindre en puissance
    Lui vont offrir leur support en commun.
    Eux trois voulaient moins de reconnaissance
    Qu’à ce Marchand il n’en coûtait pour un.
    Le Grec écoute : avec eux il s’engage ;
    Et le Bassa du tout est averti :
    Même on lui dit qu’il jouera s’il est sage,
    À ces gens-là quelque méchant parti,
    Les prévenant, les chargeant d’un message
    Pour Mahomet, droit en son paradis,
    Et sans tarder. Sinon ces gens unis
    Le préviendront, bien certain qu’à la ronde
    Il a des gens tout prêts pour le venger.
    Quelque poison l’envoira protéger
    Les trafiquants qui sont en l’autre monde.
    Sur cet avis le Turc se comporta
    Comme Alexandre ; et plein de confiance
    Chez le Marchand tout droit il s’en alla ;
    Se mit à table : on vit tant d’assurance
    En ces discours et dans tout son maintien,
    Qu’on ne crut point qu’il se doutât de rien.
    Ami, dit-il, je sais que tu me quittes ;
    Même l’on veut que j’en craigne les suites ;
    Mais je te crois un trop homme de bien :
    Tu n’as point l’air d’un donneur de breuvage.
    Je n’en dis pas là-dessus davantage.
    Quant à ces gens qui pensent t’appuyer,
    Écoute-moi. Sans tant de Dialogue,
    Et de raisons qui pourraient t’ennuyer,
    Je ne te veux conter qu’un apologue.
Il était un Berger, son Chien, et son troupeau.
Quelqu’un lui demanda ce qu’il prétendait faire
          D’un Dogue de qui l’ordinaire
Était un pain entier. Il fallait bien et beau
Donner cet animal au Seigneur du village.
          Lui Berger pour plus de ménage
          Aurait deux ou trois Mâtineaux,
Qui lui dépensant moins veilleraient aux troupeaux
          Bien mieux que cette bête seule.
Il mangeait plus que trois : mais on ne disait pas
          Qu’il avait aussi triple gueule
          Quand les Loups livraient des combats.
Le Berger s’en défait : il prend trois Chiens de taille
À lui dépenser moins, mais à fuir la bataille.
Le troupeau s’en sentit, et tu te sentiras
          Du choix de semblable canaille.
    Si tu fais bien, tu reviendras à moi.
    Le Grec le crut. Ceci montre aux Provinces
    Que, tout compté, mieux vaut en bonne foi
    S’abandonner à quelque puissant Roi,
    Que s’appuyer de plusieurs petits princes.
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Βаrtаs : «Jе tе sаluе, ô Τеrrе...»

Vаlоis : «Νоs dеuх соrps sоnt еn tоi...»

Gоmbаud : «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...»

Rоllinаt : Lеs Étоilеs blеuеs

Rimbаud : Μа Βоhèmе

Νоuvеаu : Εn fоrêt

Hаrаuсоurt : «Ιl plеut sur lа mеr, lеntеmеnt...»

Lоuÿs : Svbsсiptvm tvmvmо iоаnnis sесvndi

Βuttеt : «Vа, mаlhеurеuх соrbеаu, sаturniеn mеssаgе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Сеndrаrs : L’Οisеаu blеu

Μаuсlаir : «Jе nе sаis pоurquоi...»

Viviеn : Lа Dоuvе

Gréсоurt : Lе Rаt еt lа Ρuсе

Glаtignу : Ρrоmеnаdеs d’Hivеr

Vеrlаinе : Lе Sоnnеt dе l’Hоmmе аu Sаblе

Αpоllinаirе : «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...»

Sаintе-Βеuvе : «Dаns се саbriоlеt dе plасе ј’ехаminе...»

Τаilhаdе : Quinzе сеntimеs

Βаudеlаirе : Sеmpеr Εаdеm

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Hа, quе tа Lоi fut bоnnе, еt dignе d’êtrе аpprisе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur Sеmpеr Εаdеm (Βаudеlаirе)

De Сосhоnfuсius sur «Ρаrfums, соulеurs, sуstèmеs, lоis...» (Vеrlаinе)

De Сurаrе- sur «Ιсi dе millе fаrds lа trаïsоn sе déguisе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Ρоrtе vitréе (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сhristiаn sur «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...» (Αpоllinаirе)

De Сurаrе- sur «Νi vоir flаmbеr аu pоint du јоur lеs rоsеs...» (Rоnsаrd)

De Ιо Kаnааn sur Jоуаu mémоriаl (Sеgаlеn)

De Lilith sur «Се fut un Vеndrеdi quе ј’аpеrçus lеs Diеuх...» (Νuуsеmеnt)

De Сurаrе_ sur Lе Dоnјоn (Rоllinаt)

De Сhristiаn sur Lе Μusiсiеn dе Sаint-Μеrrу (Αpоllinаirе)

De Ιо Kаnааn sur «Αh trаîtrе Αmоur, dоnnе-mоi pаiх оu trêvе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur Lе Dоrmеur du vаl (Rimbаud)

De Сhristiаn sur Lа Сhаpеllе аbаndоnnéе (Fоrt)

De Huаliаn sur Lа prеmièrе fоis. (Τоulеt)

De Βеrgаud Α sur Lеs Gеnêts (Fаbié)

De Jаdis sur Lе Rоi dе Τhulé (Νеrvаl)

De Jаdis sur «Τоut n’еst plеin iсi-bаs quе dе vаinе аppаrеnсе...» (Vаlléе dеs Βаrrеаuх)

De Jеаn Luс ΡRΟFFΙΤ sur Ρrièrе dе соnfidеnсе (Ρéguу)

De Lilith sur Vеrlаinе

De Βоb dit l’ânе sur Саrоlо Quintо impеrаntе (Hеrеdiа)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе