Jehan Rictus


Mon p’tit



 

(Une Pierreuse parle)



– Mon P’tit ? N’en v’là h’un qu’on m’arr’proche
c’est pas h’un homm’, c’est h’un « poisson »
Ben quoi, tout l’ mond’ peut pas êt’ broche
ça n’est permis qu’aux beaux garçons !

Seize ans, girond.. un beau p’tit nez
Ça n’a pus d’ pèr’, ça n’a pus d’ mère
Ça n’a têté que la misère
C’est comm’ moi c’est h’abandonné

Quand j’ l’ai connu l’ était loucher
rose et gentil comme un goret
mais les Vieux cavalaient après
alorss moi, je l’ai débauché

Pis j’ l’ai dressé à mes passions
et j’ me l’ suis entré dans la peau
y’ m’ tient, je l’ tiens, grenouill’, crapaud
c’est mon outil à pâmoisons

Ah ! y faut voir ça quand qu’ c’est nu
quoiqu’ mal nourri c’est ben foutu
c’est costaud, râblé, c’est nerveux
Abélard et lui ça fait... deux.

C’est pas poilu, c’est blanc comm’ lait
c’est frais d’ la gueule et du croupion
et des z’esgourd’s jusqu’aux z’arpions
c’est pas d’ la carn’ c’est du poulet

Ça sait la Femme et c’est hardi
c’est h’ardent, c’est vaillant, c’est chatte
et quand qu’ ça vous quient dans ses pattes
ça vous emporte en Paradis

Et propr’ ! Ça s’étrill’ pir’ qu’un âne
ça s’ lav’ le cul les pieds les dents
gn’y’a d’ l’Ovreier comm’ ça qui crâne
qui pourrait pas en dire autant

Aussi non seul’ment l’ est beau môme
mais durant l’ temps qu’on fait l’amour
tout’ sa bell’ petit’ viande embaume
comm’ le pain chaud qui sort du four
 
Avec ça il est pas fourneau
il est marl’ comme y’ a pas un gonce
y r’tient tous les airs de Caf’-Conce
et vous les r’ssert mieux qu’un phono

Quand des fois avec les fanands
on est en bombe ou à la flemme
et qu’y veut imiter Dranem
on s’ tient l’ bid’ tant il est fêlant
 
Mais son vrai coup c’est la romance
on fait qu’ chialer dès qu’y commence
et pis après qu’il a fini
tout’s les poul’s en pinc’nt que pour lui

Seul’ment j’ai l’œil’ ! Eul’ preumier raquin
qu’ os’rait même y payer à boire
c’est h’à coups d’ siphon dans la poire
que j’y rentrerais son béguin.

[...]
 

Commentaire (s)

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Viviеn : Dеvаnt lе соuсhаnt

Viviеn : Lа Соnquе

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βrulé : «Ρоur mаl tеmps ni pоur gеléе...»

Dеsсhаmps : «Jе dеviеns соurbеs еt bоssu...»

Αndré Sаlmоn

Μас Οrlаn : Lе Μаnègе d’аérоplаnеs

Dеsсhаmps : Ρlаintеs d’аmоurеuх

Τоulеt : «Сеt huissiеr, qui јеtаit, l’été...»

☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : «Ιl lui disаit : Vоis-tu, si tоus dеuх nоus pоuviоns...»

*** : Dаns lеs fоrtifs

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Lа viе humblе аuх trаvаuх еnnuуеuх еt fасilеs...» (Vеrlаinе)

De Сосhоnfuсius sur Εllе еt lui (Αutrаn)

De Jаdis sur Αuх mоrts (Lесоntе dе Lislе)

De Сосhоnfuсius sur Lе Dаïmiо (Hеrеdiа)

De Соttinеаu sur Μа dаnsе (Сеndrаrs)

De Jаdis sur Ρаlmе (Vаlérу)

De Vinсеnt sur Lе Μоrt јоуеuх (Βаudеlаirе)

De Jаdis sur Rоndеаu : «Rеpоs étеrnеl dоnnе à сil...» (Villоn)

De Simоn Hоаrаu sur Sсаrbо : «Οh ! quе dе fоis је l’аi еntеndu еt vu...» (Βеrtrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur L’Éсоlе buissоnnièrе (Durосhеr)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Сhаpеllе dе lа mоrtе (Νеlligаn)

De Сurаrе- sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Τutus ΙΙ bis sur Vénus Αnаdуоmènе (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

De Lе Gаrdеur d’Οiеs sur Ρоssеssiоn Frаnçаisе (Lеvеу)

De Frаnсisсо sur Dаns l’аubеrgе fumеusе... (Jаmmеs)

De Vinсеnt sur Lа Τоur dе Νеslе (Βеrtrаnd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе