Jehan Rictus


Mon p’tit



 

(Une Pierreuse parle)



– Mon P’tit ? N’en v’là h’un qu’on m’arr’proche
c’est pas h’un homm’, c’est h’un « poisson »
Ben quoi, tout l’ mond’ peut pas êt’ broche
ça n’est permis qu’aux beaux garçons !

Seize ans, girond.. un beau p’tit nez
Ça n’a pus d’ pèr’, ça n’a pus d’ mère
Ça n’a têté que la misère
C’est comm’ moi c’est h’abandonné

Quand j’ l’ai connu l’ était loucher
rose et gentil comme un goret
mais les Vieux cavalaient après
alorss moi, je l’ai débauché

Pis j’ l’ai dressé à mes passions
et j’ me l’ suis entré dans la peau
y’ m’ tient, je l’ tiens, grenouill’, crapaud
c’est mon outil à pâmoisons

Ah ! y faut voir ça quand qu’ c’est nu
quoiqu’ mal nourri c’est ben foutu
c’est costaud, râblé, c’est nerveux
Abélard et lui ça fait... deux.

C’est pas poilu, c’est blanc comm’ lait
c’est frais d’ la gueule et du croupion
et des z’esgourd’s jusqu’aux z’arpions
c’est pas d’ la carn’ c’est du poulet

Ça sait la Femme et c’est hardi
c’est h’ardent, c’est vaillant, c’est chatte
et quand qu’ ça vous quient dans ses pattes
ça vous emporte en Paradis

Et propr’ ! Ça s’étrill’ pir’ qu’un âne
ça s’ lav’ le cul les pieds les dents
gn’y’a d’ l’Ovreier comm’ ça qui crâne
qui pourrait pas en dire autant

Aussi non seul’ment l’ est beau môme
mais durant l’ temps qu’on fait l’amour
tout’ sa bell’ petit’ viande embaume
comm’ le pain chaud qui sort du four
 
Avec ça il est pas fourneau
il est marl’ comme y’ a pas un gonce
y r’tient tous les airs de Caf’-Conce
et vous les r’ssert mieux qu’un phono

Quand des fois avec les fanands
on est en bombe ou à la flemme
et qu’y veut imiter Dranem
on s’ tient l’ bid’ tant il est fêlant
 
Mais son vrai coup c’est la romance
on fait qu’ chialer dès qu’y commence
et pis après qu’il a fini
tout’s les poul’s en pinc’nt que pour lui

Seul’ment j’ai l’œil’ ! Eul’ preumier raquin
qu’ os’rait même y payer à boire
c’est h’à coups d’ siphon dans la poire
que j’y rentrerais son béguin.

[...]
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаuсlаir : Légеndе : «Ιls l’оnt сlоuéе pаr lеs mаins...»

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βаnvillе : «Sсulptеur, сhеrсhе аvес sоin...»

Siеfеrt : Rêvеs, аnхiétés, sоupirs

Sаtiе : Lе Ρiсniс

Νеrvаl : Ρоlitiquе

Viviеn : Εllе pаssе

Viviеn : Sоis Fеmmе...

Gérаrd : Lеs Саnаrds

Lесоntе dе Lislе : Ιn ехсеlsis

☆ ☆ ☆ ☆

Lаutréаmоnt : «Jе сhеrсhаis unе âmе qui mе rеssеmblât...»

Βаudеlаirе : Lа Vоiх

Frаnс-Νоhаin : Sоlliсitudеs

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Сhаînеs

Vеrlаinе : À Μоnsiеur еt Μаdаmе Τ.

Fаnсhу : Αllоns аu bоis

Rоllinаt : Lе Соnvоi funèbrе

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Αpоllinаirе : Εnfаnсе

Sаmаin : Lе Rеpаs prépаré

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Саughnаwаgа (Fréсhеttе)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt mоrnе (Riсhеpin)

De Сосhоnfuсius sur Lа Ρrièrе d’un Ρаïеn (Βаudеlаirе)

De Сurаrе- sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Сurаrе- sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Τhundеrbird sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

De Τh. dе Viаu sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De Сосhоnnе Furius sur Sоnnеt : «J’аi pеur dе lа fеmmе qui dоrt...» (Сrоs)

De сindrеl sur Βаllаdе dе l’аrbrе d’аmоur (Сhаrtiеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе