Francis Jammes


Au moulin du bois froid


 

À F. Rosenberg


Au moulin du bois froid où coule de l’eau claire,
      près des rochers, il y a de la fougère.
 
Tout près du bois bleu, une jeune fille blonde
      lavait le linge et l’eau coulait à l’ombre.
 
Et elle avait retroussé sa robe assez haut :
      on voyait ses jambes blanches dans l’eau.
 
Et les chemins étaient frais, étroits, mauvais, noirs,
      comme si ç’avait été le soir.
 
Les chênes ronds et durs empêchaient la chaleur
      et, sur la mousse, il y avait des fleurs.
 
Nous marchions sur les petits cailloux des sentiers,
      près des ronces rouges, des églantiers.
 
Parce qu’on dépiquait du froment, la batteuse
      ronflait au soleil sur la paille creuse.
 
Mais je repasserai dans le bois où dans l’eau
      une fille fraîche a la robe haut.
 
J’irai sur la noire et violette bruyère
      couper avec effort de la fougère.
 
Est-ce que la nuit, quand il y a des étoiles,
      elle lave encore au ruisseau ses toiles ?
 
Pourquoi cela ? — Bah ! sur la bruyère violette,
      sur la fille chantera l’alouette.
 
Et je repasserai dans le bois où dans l’eau
      cette fille blanche a la robe haut.
 

                     
1889.

De l'Angélus de l'aube à l'Angélus du soir, 1898

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 22 juin 2014 à 11h34

Francis en terrasse
-------------------------

Francis a bu de l’eau claire
Dans la ville de Fougères ;

Et pas mal de bière blonde
Dans plusieurs quartiers de Londres.

La sagesse au fond de l’eau,
La folie aux autres flots :

Le ciel clair ou le ciel noir,
Toujours Francis garde espoir.

Il aime la tenancière
Dans la ville de Fougères ;

C’est ce qu’il chante aux étoiles,
Dans son costume de toile,

C’est ce qu’il chante aux violettes,
Dans son langage obsolète.

Plus douce encore que l’eau
Est la fraîcheur de ses mots.

[Lien vers ce commentaire]


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаrbеuf : Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés

Hаbеrt : «J’ассоmpаrе аu Sоlеil сеs bеаuх sоlеils d’Αmоur...»

Hаbеrt : «À l’оmbrе dеs mуrtеs vеrts...»

Μаrоt : Du соntеnt еn аmоurs

Μаrbеuf : Lе Sеin d’Αmаrаnthе

Rоnsаrd : «Si с’еst аimеr, Μаdаmе, еt dе јоur еt dе nuit...»

Rоnsаrd : «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...»

Sсudérу : Lа Νуmphе еndоrmiе

Durаnt dе lа Βеrgеriе : «Βеаuх уеuх dоnt lа dоuсеur si dоuсеmеnt m’еnivrе...»

Durаnt dе lа Βеrgеriе : Сhаnsоn : «Rоsinе, si tоn âmе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Sаint-Ρоl-Rоuх : L’Épоuvаntаil

Μаrbеuf : Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés

Hаbеrt : «Viеns, mа bеllе Flоrеllе, оù l’оmbrе nоir trеmblоtе...»

Riсtus : Sоnnеt : «Jе sаis un ruissеаu dоnt lе flоt сhаntоnnе...»

Hugо : Се qui sе pаssаit аuх Fеuillаntinеs vеrs 1813

Саrсо : Vеrlаiniеn

Rоnsаrd : «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...»

Silvеstrе : Sur un аlbum

Ρоnсhоn : Lе Gigоt

Lоrrаin : Lе Jеunе Hоmmе еt lа Μоrt

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Ô musе inсоrrigiblе, оù fаut-il quе tu аillеs !...» (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur Dеvаnt lа grillе du сimеtièrе (Gаrnеаu)

De Сосhоnfuсius sur Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés (Μаrbеuf)

De Vinсеnt sur «Si с’еst аimеr, Μаdаmе, еt dе јоur еt dе nuit...» (Rоnsаrd)

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Jе sаis un ruissеаu dоnt lе flоt сhаntоnnе...» (Riсtus)

De Сurаrе- sur Lе Sеin d’Αmаrаnthе (Μаrbеuf)

De Сurаrе- sur «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...» (Rоnsаrd)

De Jеhаn sur «Lоrsquе l’еnfаnt pаrаît...» (Hugо)

De V. Hugо sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Snоwmаn sur Βаllаdе dеs сélébrités du tеmps јаdis (Βаnvillе)

De Εsprit dе сеllе sur Sœur équivоquе (Sеgаlеn)

De Сhristiаn sur L’ânе étаit pеtit (Jаmmеs)

De Сhristiаn sur Rimbаud

De Gаrdiеn dеs оiеs sur Μоn tеstаmеnt (Ρirоn)

De Εsprit dе сеllе sur Μаriа Gаrсiа (Βаnvillе)

De mаuguеg sur «Ιl plеut sur lа mеr, lеntеmеnt...» (Hаrаuсоurt)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur «Соmbiеn quе tоn Μаgnу аit lа plumе si bоnnе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur Féеriе (Vаlérу)

De Vinсеnt sur «Dе vоtrе Diаnеt (dе vоtrе nоm ј’аppеllе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur «Jе vоus еnvоiе un bоuquеt...» (Rоnsаrd)

De Hоrаtius Flассus sur Αriаnе (Hеrеdiа)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе