Hugo

Les Orientales, 1829


Les Tronçons du serpent


 
Je veille, et nuit et jour mon front rêve enflammé
        Ma joue en pleurs ruisselle,
Depuis qu’Albaydé dans la tombe a fermé
        Ses beaux yeux de gazelle.
 
Car elle avait quinze ans, un sourire ingénu,
        Et m’aimait sans mélange,
Et quand elle croisait ses bras sur son sein nu,
        On croyait voir un ange !
 
Un jour, pensif, j’errais au bord d’un golfe, ouvert
        Entre deux promontoires,
Et je vis sur le sable un serpent jaune et vert,
        Jaspé de taches noires.
 
La hache en vingt tronçons avait coupé vivant
        Son corps que l’onde arrose,
Et l’écume des mers que lui jetait le vent
        Sur son sang flottait rose.
 
Tous ses anneaux vermeils rampaient en se tordant
        Sur la grève isolée,
Et le sang empourprait d’un rouge plus ardent
        Sa crête dentelée.
 
Ces tronçons déchirés, épars, près d’épuiser
        Leurs forces languissantes,
Se cherchaient, se cherchaient, comme pour un baiser
        Deux bouches frémissantes !
 
Et comme je rêvais, triste et suppliant Dieu
        Dans ma pitié muette,
La tête aux mille dents rouvrit son œil de feu,
        Et me dit : « Ô poète !
 
« Ne plains que toi ! ton mal est plus envenimé,
        Ta plaie est plus cruelle ;
Car ton Albaydé dans la tombe a fermé
        Ses beaux yeux de gazelle.
 
« Ce coup de hache aussi brise ton jeune essor.
        Ta vie et tes pensées
Autour d’un souvenir, chaste et dernier trésor,
        Se traînent dispersées.
 
« Ton génie au vol large, éclatant, gracieux,
        Qui, mieux que l’hirondelle,
Tantôt rasait la terre et tantôt dans les cieux
        Donnait de grands coups d’aile,
 
« Comme moi maintenant, meurt près des flots troublés ;
        Et ses forces s’éteignent,
Sans pouvoir réunir ses tronçons mutilés
        Qui rampent et qui saignent. »
 

10 novembre 1828

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rоnsаrd : «Yеuх, qui vеrsеz еn l’âmе, аinsi quе dеuх Ρlаnètеs...»

Lа Villе dе Μirmоnt : «Ρаr un sоir dе brоuillаrd, еn un fаubоurg du nоrd...»

Vеrhаеrеn : Lе Fléаu

Βоissiеr : «Jе suis lе fоu du rоi, lе fоu соstumé d’оr...»

Hеrеdiа : Lе Huсhiеr dе Νаzаrеth

Μаrbеuf : Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés

Hаbеrt : «J’ассоmpаrе аu Sоlеil сеs bеаuх sоlеils d’Αmоur...»

Hаbеrt : «À l’оmbrе dеs mуrtеs vеrts...»

Μаrоt : Du соntеnt еn аmоurs

Μаrbеuf : Lе Sеin d’Αmаrаnthе

Rоnsаrd : «Si с’еst аimеr, Μаdаmе, еt dе јоur еt dе nuit...»

Rоnsаrd : «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...»

☆ ☆ ☆ ☆

Βоurgеt : Βеаu Sоir

Rimbаud

Rоnsаrd : «Dе Μуrtе еt dе Lаuriеr fеuillе à fеuillе еnsеrrés...»

Νоuvеаu : Lеs Μаlсhаnсеuх

Соppéе : Αu bоrd dе lа Μаrnе

Βаnvillе : Βаllаdе dеs Ρеndus

Viviеn : Lосustа

Βаudеlаirе : Саusеriе

Αјаlbеrt : Ρеtitеs оuvrièrеs

Βаnvillе : Lе Vаllоn

Cоmmеntaires récеnts

De Αdа еn Hérаldiе sur «J’ассоmpаrе аu Sоlеil сеs bеаuх sоlеils d’Αmоur...» (Hаbеrt)

De Vinсеnt sur Dеvаnt dеuх pоrtrаits dе mа mèrе (Νеlligаn)

De Сосhоnfuсius sur «Dе Μуrtе еt dе Lаuriеr fеuillе à fеuillе еnsеrrés...» (Rоnsаrd)

De Αdа еn Hérаldiе sur Εхtаsе du sоir (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur Lе Сосhоn (Rеnаrd)

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur L’Εspоir еn Diеu (Μussеt)

De Αdа sur Sur un Μаrbrе brisé (Hеrеdiа)

De Αdа sur «J’аi сеttе nuit gоûté lеs plus dоuсеs dоuсеurs...» (Hаbеrt)

De Сосhоnfuсius sur Lе Huсhiеr dе Νаzаrеth (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Lе Flаmbеаu vivаnt (Βаudеlаirе)

De Αdа еn Hérаldiе sur Sоnnеt dе lа lаnguе (Νоuvеаu)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Ρаul Sсаrrоn

De Vinсеnt sur «Si с’еst аimеr, Μаdаmе, еt dе јоur еt dе nuit...» (Rоnsаrd)

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Jе sаis un ruissеаu dоnt lе flоt сhаntоnnе...» (Riсtus)

De Сurаrе- sur Lе Sеin d’Αmаrаnthе (Μаrbеuf)

De Jеhаn sur «Lоrsquе l’еnfаnt pаrаît...» (Hugо)

De V. Hugо sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Snоwmаn sur Βаllаdе dеs сélébrités du tеmps јаdis (Βаnvillе)

De Εsprit dе сеllе sur Sœur équivоquе (Sеgаlеn)

De Сhristiаn sur L’ânе étаit pеtit (Jаmmеs)

De Сhristiаn sur Rimbаud

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе