Gérard d’Houville


Stances aux dames créoles


 
Lorsqu’il fait chaud, et que je suis songeuse et seule,
              Je pense à vous,
Vous dont je ne sais rien, je rêve, ô mes aïeules,
              À vos yeux doux.
 
Grand-mères mortes, et jadis des ingénues
              Aux bras si frais,
Jeunes et tendres, et que je n’ai pas connues
              Même en portraits,
 
Qui vivaient autrefois, toutes petites filles
              Aux longs cheveux
Dans une sucrerie, en un coin des Antilles
              Voluptueux.
 
La chaleur trop ardente entrouvrait les batistes
              Sur leur sein blanc,
Elles se balançaient, paresseuses et tristes,
              En s’éventant.
 
Leurs yeux se reposaient de la lumière vive,
              Joyeux de voir
Le visage lippu d’une esclave furtive
              Luisant et noir.
 
Les bons nègres rieurs dansaient des nuits entières
              Leurs bamboulas,
Ou bien chantaient des chants parmi les caféières,
              Câlins et las.
 
Protégeant votre teint, pâle sous la mantille,
              Et délicat,
Vous savouriez dans les vergers la grenadille
              Et l’avocat.
 
En rêve sous les transparentes moustiquaires
              Vous revoyiez
Le vieil aïeul voguant vers l’or des îles claires
              Sur ses voiliers.
 
Les papillons étaient plus grands que votre bouche,
              Et que les fleurs
Qu’illuminait le vol du rapide oiseau-mouche
              Tout en lueurs.
 
La nuit se parfumait d’astres et de corolles,
              Et, peu à peu,
Vous regardiez s’ouvrir au ciel, belles créoles !
              Des fleurs de feu.
 
Ah ! songiez-vous alors, nocturnes et vivantes,
              Qu’un temps viendrait
Où rien de vos beautés aux grâces indolentes
              Ne resterait ?
 
De tout ce qui fut vous, nulle petite trace
              N’a subsisté,
Pas même un pauvre toit sous lequel votre race
              Ait habité.
 

[...]

Commentaire (s)
Déposé par rosemonde le 8 décembre 2012 à 17h51

avez vous le poeme  ou le livre de poesie de gerard d’houville,la solitude des femmes,je l’ai demandé à la bibliotheque ou je reside ils ne l’ont pas,comment faire pour se le procurer,merci

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 8 décembre 2012 à 18h42

Il ne semble pas que ce soit un livre.
Un poème de ce titre peut se lire ici :
http://www.litterama.fr/article-les-femmes-et-la-poesie-la-solitude-des-femmes-de-gerard-d-houville-113245670.html

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rimbаud

Sеlvе : Sur сеs mоts : Sоuviеnnе-tоi, Hоmmе, quе tu еs сеndrе

Vеrlаinе : Соlоmbinе

Vеrlаinе : «Τu bоis, с’еst hidеuх ! prеsquе аutаnt quе mоi...»

Βаudеlаirе : «Vоus аvеz, соmpаgnоn dоnt lе сœur еst pоètе...»

Βаïf : «À lа fоntаinе је vоudrаis...»

Hugо : «Εllе étаit déсhаusséе, еllе étаit déсоifféе...»

Lа Villе dе Μirmоnt : «Jе suis né dаns un pоrt еt dеpuis mоn еnfаnсе...»

Rоllinаt : À quоi pеnsе lа Νuit

Сrоs : Désеrtеusеs

☆ ☆ ☆ ☆

Βоissiеr : Lа Rоndе dеs fоеtus

Сrоs : Ρауsаgе

Vеrlаinе : Соlоmbinе

Vеrlаinе : Сésаr Βоrgiа

Ρаrnу : Lе Lеndеmаin : «Εnfin, mа сhèrе Éléоnоrе...»

Τоulеt : «Lе miсrоbе : Βоtulinus...»

Rоllinаt : L’Εnviе

Αpоllinаirе : Εхеrсiсе

Βаnvillе : Lа Соrdе rоidе

Соurtеlinе : Lе Соup dе mаrtеаu

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Si ј’аi biеn оu mаl dit еn сеs Sоnnеts, Μаdаmе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt burlеsquе sur lа Ρhèdrе dе Rасinе (Dеshоulièrеs)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt mаdrigаl (Сrоs)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Αntigrippе sur Lа Τоrсhе (Νizеt)

De Ιо Kаnааn sur Lа Ρiеuvrе (Sаtiе)

De Сurаrе- sur Sоlliсitudеs (Frаnс-Νоhаin)

De Μоdо sur Lеs Ιngénus (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Αutrе sоnnеt sur lе mêmе vоl (Sаint-Αmаnt)

De Jаdis sur Εl Dеsdiсhаdо (Νеrvаl)

De JR Τrоll sur Éléphаnt dе Ρаris. (Τоulеt)

De Jаdis sur «Quаnd lеs оs sоnt pаrеils...» (Τоulеt)

De Xiаn sur «Si сеlui qui s’аpprêtе à fаirе un lоng vоуаgе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Si tu viеns (Dеlаruе-Μаrdrus)

De Сurаrе- sur Lе Βаtеаu ivrе (Rimbаud)

De Xiаn sur Sоnnеt : «Dеuх sоnnеts pаrtаgеnt lа villе...» (Соrnеillе)

De Xiаn sur Vеrs imprоvisés sur un аlbum (Lаmаrtinе)

De Саnаrd sur Sur Jоnаs (Drеlinсоurt)

De Sаuvеtеur sur À Μаdаmе G., Sоnnеt (Μussеt)

De Μоnrоsе sur «Lа nudité dеs flеurs с’еst lеur оdеur сhаrnеllе...» (Αpоllinаirе)

De FΕDΕRΜΑΝΝ sur Lа Guеrrе (Sаint-Ρоl-Rоuх)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе