Gérard d’Houville


Le Jardin de la nuit


 
Si l’aile inévitable et sombre doit s’étendre
Sur tes grands yeux si doux et sur ton jeune front,
Si l’horreur de la mort hante ton âme tendre,
Viens : les fleurs ont des voix qui te consoleront !
Sœurs des belles de nuit, tu sauras les entendre.
 
Belles de ta beauté, pâles de tes pâleurs,
Les roses des rosiers éclos au clair de lune
Dont la blanche corolle est faite de lueurs,
Mystérieusement effeuillant une à une
Au nocturne jardin leurs lumineuses fleurs ;
 
Et les fleurs de jasmin, de lys et d’ancolie
Et celles que la nuit seule voit s’entrouvrir,
Ont l’ineffable attrait de ta bouche pâlie,
Le charme douloureux de ce qui doit mourir
Ainsi que ta jeunesse et ta mélancolie.
 
Ton cœur triste est rempli par l’horreur du trépas,
Son vol irrésistible en frémissant t’effleure ;
Son souffle effacera la trace de tes pas,
Ta vie est le prestige et le parfum d’une heure,
Et les fleurs qui t’aimaient ne te survivront pas !
 
Mais de l’instant suprême épuisant les délices,
Éloigne l’inutile et ténébreux effroi :
Penche ton pâle front vers les pâles calices
Et respire, dans l’ombre exhalé jusqu’à toi,
L’arome fraternel des fleurs consolatrices.
 

©  

Commentaire(s)
Déposé par Cochonfucius le 5 novembre 2017 à 13h53

L’intelligence d’un moulin à prières.
—————————————

Un érudit vit le religieux de la Montagne de l’Est en train d’examiner un moulin à prières. Il lui demanda respectueusement : « Y en a-t-il de nombreux genres ? »

Le religieux lui expliqua la chose suivante. « Il y en a d’innombrables genres, et celui que vous voyez n’est que l’un des plus rudimentaires. Si vous pouviez vous y introduire, vous ne verriez que des pièces qui se poussent les unes les autres dans la machine, et jamais rien qui ressemble à une perception, ni à de la raison. »

« L’intelligence, lui dit le Maître, et la vertu, et la sagesse, qui souhaiterait attribuer cela à des machines ? »

« Nous avons pourtant une science nouvelle, qui le fait dans le cas des moulins à prières. Il faut guider ces prières. Nous pourrions certes affecter un moinillon au service de chaque moulin, mais qu’apporterait alors la mécanisation ? Aussi nos sorciers, peu après l’invention des bracelets magiques, ont fait naître un nouvel art, l’intelligence artefactuelle. »

« ArteFACTuelle ? vous voulez dire, artiFICielle ? »

« Nous disons artefactuelle, vous m’avez bien compris. Si un instrument est artificiel, les gens pensent à un artifice. Artefactuel est un mot rare, cela impressionne les gens du peuple, et cela inspire du respect pour les religieux artefactuels et leurs moulins artefactuels. »

Cochonfucius s’en fut dans le jardin. l vit des fleurs et leur parla. « Puisse le Ciel nous préserver d’avoir des jardins artefactuels ! Et puissions-nous nous préserver de devenir des jardiniers artefactuels ! »

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Αpоllinаirе : Dаns lе јаrdin d’Αnnа

Μаllаrmé : Sоnnеt : «Sur lеs bоis оubliés quаnd pаssе l’hivеr sоmbrе...»

Αutrаn : Lа Βоhèmе

Rоnsаrd : «Jе nе sеrаis mаrri, si tu соmptаis mа pеinе...»

Βlаisе Сеndrаrs

Сеndrаrs : Соntrаstеs

Hеrvillу : Ρuérilités

☆ ☆ ☆ ☆

Αutrаn : Βibliоthèquеs

Αutrаn : Ρrudеnсе dе lа Grеnоuillе

Αubigné : Εхtаsе

Αutrаn : Sévigné

Νеrvаl

Μоréаs : Μusiquе lоintаinе

Μоréаs : «Ô mеr immеnsе...»

Lа Villе dе Μirmоnt : «Jе pоrtе аu grоs оrtеil un аnnеаu d’оr mаssif...»

Соppéе : «L’éсоlе. Dеs murs blаnсs, dеs grаdins nоirs, еt puis...»

Rоnsаrd : «Αmоur, је nе mе plаins dе l’оrguеil еndurсi...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Si nоtrе viе еst mоins qu’unе јоurnéе...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur «Quаnd је vаis pаr lа ruе, оù tаnt dе pеuplе аbоndе...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur «Quiсоnquе, mоn Βаillеul, fаit lоnguеmеnt séјоur...» (Du Βеllау)

De Αmigо* sur Dаns lе јаrdin d’Αnnа (Αpоllinаirе)

De Ρоrсus Сum Librо sur Lupеrсus (Hеrеdiа)

De Μаlvinа sur «Quаnd l’оmbrе mеnаçа dе lа fаtаlе lоi...» (Μаllаrmé)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Lеs Ρоrсs : «Αvес lеurs grоins...» (Vеrhаеrеn)

De gаutiеr sur Lеs Αssis (Rimbаud)

De Lа Μusérаntе sur L’Éсhеllе (Αutrаn)

De Didiеr СΟLΡΙΝ sur «Αmоur, је nе mе plаins dе l’оrguеil еndurсi...» (Rоnsаrd)

De Μаriа sur «Αprès unе јоurnéе dе vеnt...» (Rilkе)

De Vinсеnt sur «Αu prеmiеr trаit, quе mоn œil rеnсоntrа...» (Τуаrd)

De Frаnçоis Соppéе sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Gеоrgеs Соurtеlinе sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De vinсеnt sur «Ν’еs-tu lаssе, аussi, dе rêvеr d’hiеr ?...» (Viеlé-Griffin)

De Vinсеnt sur Lа Grеnоuillе blеuе (Fоrt)

De L’аmоr sur Αriаnе (Hеrеdiа)

De Ρiеrrоt sur Sоnnеt à lа nuit (Rоllinаt)

De Ρеrvеrs nаrсissе sur «Ρuisquе lеs сhаmps јоuissеnt dе mа bеllе...» (Τоurs)

De Vinсеnt sur «Εst-il riеn dе plus vаin qu’un sоngе mеnsоngеr...» (Сhаssignеt)

De Сhristiаn sur Lеs Ρоrсs (Vеrhаеrеn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе