Ernest d’Hervilly

Le Harem


Bucolique Noire


     

À Eugène Viollat


« Je suis Sir Hutchinson (Edwards), un géographe
De London, » leur dit-il. — Avec son nouveau-né
Chaque négresse prit cet air très-étonné
Qu’affecte l’éléphant à l’aspect d’une agrafe ;
 
Puis un rire éclata (comme en connut Vulcain)
De leur oreille gauche à leur oreille droite !
Or l’Anglais ajouta d’une façon adroite :
« Comment vous portez-vous ? » en langage africain.
 
Politesse inutile ! — Il eut le sort d’Orphée.
De son corps, qu’un seul coup sur le sable abattit,
Son âme « britannique » au ciel en feu partit,
Toute sanglante, avec une plainte étouffée !
 
Cuit à point sur un feu de joncs secs, le savant
Repose maintenant en de sombres poitrines ;
Son souvenir parfois dilate les narines.
Hélas ! de tels festins se font trop peu souvent !
 
Gloire à Dieu ! — L’Oasis reste obscure, et vos planches,
Atlas, ne portent point son vieux nom guttural,
Le Progrès cherche en vain cet Éden immoral
Qui n’a point d’Habits-noirs ni de Cravates-blanches.
 
Ah ! ce n’est qu’un répit d’un jour ! Tout disparaît :
L’Inconnu ! l’Imprévu ! Le globe se francise,
Sur les Indicateurs il faudra que l’on lise :
tombouctou— (Buffet.) (Bif.) — (Dix minutes d’arrêt.)
 
Mais il est des pays où les Bibles, par balles,
N’iront jamais verser la céleste liqueur :
Poètes, ô famille exquise de mon cœur,
Rassurez-vous, il est encor des cannibales !
 
Oui, tout l’indique ! — il est des coins délicieux,
Ignorés depuis six mille ans, grèves étranges
Où la trace des pieds adorables des anges
Apparaîtra soudain, toute fraîche, à nos yeux.
 
Je conclus. Après quoi j’exécute un paraphe :
Négresses au front pur, aux gorges de métal,
Que n’étais-je avec vous sur votre sol natal,
J’aurais, plein d’appétit, mangé du géographe !
 

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Βаïf : «Αfin quе pоur јаmаis...»

Viviеn : Sоis Fеmmе...

Rimbаud : Αu Саbаrеt-Vеrt, сinq hеurеs du sоir

Νеrvаl : Εl Dеsdiсhаdо

Rimbаud : Αu Саbаrеt-Vеrt, сinq hеurеs du sоir

Αјаlbеrt : Ρеtitеs оuvrièrеs

Τоulеt : «Sur l’осéаn соulеur dе fеr...»

Βаtаillе : Lеs Sоuvеnirs

Rоnsаrd : «Lе Сiеl nе vеut, Dаmе, quе је јоuissе...»

Μаgnу : «Αnnе, је vоus suppliе, à bаisеr аpprеnеz...»

☆ ☆ ☆ ☆

Fоurеst : Rеnоnсеmеnt

Lаfоrguе : Сélibаt, сélibаt, tоut n’еst quе сélibаt

Lе Μоinе : L’Îlе du Ρlаisir

Lеfèvrе-Dеumiеr : Lеs Сhеmins dе Fеr

Сеndrаrs : Соmplеt blаnс

Lоrrаin : Соquinеs

Gаutiеr : Lе Jаrdin dеs Ρlаntеs : «J’étаis pаrti, vоуаnt lе сiеl...»

Βérоаldе : Αdiеu : «Jе vеuх sеul, éсаrté, оrеs dаns un bосаgе...»

Sаmаin : Αutоmnе

Сrоs : Libеrté

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Ρоnt (Hugо)

De Сосhоnfuсius sur «Βеаuх уеuх, qui rесélеz tаnt dе trаits еt dе fеuх...» (Durаnd)

De Сосhоnfuсius sur Αu sеignеur Сhristоphlе Ρlаntin (Lе Fèvrе dе Lа Βоdеriе)

De Сurаrе- sur Εl Dеsdiсhаdо (Νеrvаl)

De Τоurniсоti-tоurniсоt sur Αu Саbаrеt-Vеrt, сinq hеurеs du sоir (Rimbаud)

De соmmеntаtеur sur L’Αnсоliе (Sоulаrу)

De tRΟLL sur Lа Βеllе Guеusе (Τristаn L'Hеrmitе)

De L’âmе аuх ninаs sur À lа Βrеtаgnе (Сhаpmаn)

De Сurаrе- sur «Dоulсin, quаnd quеlquеfоis је vоis сеs pаuvrеs fillеs...» (Du Βеllау)

De Fоllоwеur sur «Jе vоis millе bеаutés, еt si n’еn vоis pаs unе...» (Rоnsаrd)

De Εsprit dе сеllе sur «Jе rеgrеttе еn plеurаnt lеs јоurs mаl еmplоуés...» (Dеspоrtеs)

De Ρоr’d’âmе sur Ρlus tаrd (Μusеlli)

De Сurаrе- sur «Βаrquе, qui vаs flоttаnt sur lеs éсuеils du mоndе...» (Duplеssis-Μоrnау)

De Сhr... sur Αu Соllègе (Évаnturеl)

De Vinсеnt sur À unе Villе mоrtе (Hеrеdiа)

De Μоrin dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Fоrаin dе Βlаnсhеmоr sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Jеhаn Çètоù sur Lе Τаlismаn (Νеlligаn)

De Αrаmis sur L’Hоspitаlité (Fаbrе d'Églаntinе)

De Αrаmis sur Μоrt d’un аutrе Juif (Μоrаnd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе