Heredia



 
Et la foule grandit plus innombrable encor.
Et le sombre hypogée où s’alignent les couches
Est vide. Du milieu déserté des cartouches,
Les éperviers sacrés ont repris leur essor.
 
Bêtes, peuples et rois, ils vont. L’uræus d’or
S’enroule, étincelant, autour des fronts farouches ;
Mais le bitume épais scelle les maigres bouches.
En tête, les grands dieux : Hor, Khnoum, Ptah, Neith, Hathor.
 
Puis tous ceux que conduit Toth Ibiocéphale,
Vêtus de la schenti, coiffés du pschent, ornés
Du lotus bleu. La pompe errante et triomphale
 
Ondule dans l’horreur des temples ruinés,
Et la lune, éclatant au pavé froid des salles,
Prolonge étrangement des ombres colossales.
 

Les Trophées, 1893

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 4 novembre 2015 à 11h54

Trois grandes charrues de bois
------------------------------------

La première charrue facilite l’effort ;
Tous les sols, sous son soc, deviennent tendre couche
Aspirant à nourrir nos innombrables bouches,
La première charrue prend vite son essor.

La deuxième charrue cultive le blé d’or.
Elle peut éloigner les prédateurs farouches,
Dissuadant aussi les ravageurs très louches ;
La deuxième charrue est d’un aimable abord.

La troisième charrue s’avance, triomphale ;
Il la fait avancer, le cheval Bucéphale,
Attelé par des liens et des rubans ornés.

Entretenons-les bien, ces charrues colossales,
Rangeons les pour l’hiver dans la plus belle salle :
Elles qui vont, demain, richesses amener.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 4 novembre 2015 à 12h18

Puis avec ces charrues
Les labourer les rues
Et l’erreur ne commettre
D’avant les boeufs les mettre.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 11 juillet 2018 à 12h32

Portier du cimetière
-----------------

Lui qui peut déplacer un cercueil sans effort,
Faisant croire au défunt qu’il gît sur molle couche,
Ce sont de bons conseils qui sortent de sa bouche,
Il aide une âme morte à prendre son essor.

L’occupant du caveau n’a pas de pièces d’or,
Donc il ne craint plus rien des créanciers farouches ;
S’il rencontre parfois quelques démons très louches,
Les vestales de nuit sont d’un aimable abord.

L’âme est sans illusions, et n’est pas triomphale ;
Le vieux cheval sait bien qu’il n’est pas Bucéphale,
Ne tirant nul orgueil d’un sarcophage orné.

Fosse sans envergure ou tombe colossale,
C’est comme si les morts, tous dans la même salle,
Attendaient le wagon qui doit les emmener.

[Lien vers ce commentaire]


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Hеrеdiа : Épigrаmmе funérаirе

Rоnsаrd : «L’аutrе јоur quе ј’étаis sur lе hаut d’un dеgré...»

Hugо : «Ιl lui disаit : Vоis-tu, si tоus dеuх nоus pоuviоns...»

Riсhеpin : Lа Flûtе

Lа Fоntаinе : Lа Сigаlе еt lа Fоurmi

Οrléаns : «Lе tеmps а lаissé sоn mаntеаu...»

Μаrоt : Dе sоi-mêmе

Rоnsаrd : «Μignоnnе, аllоns vоir si lа rоsе...»

Rоnsаrd : «Quаnd vоus sеrеz biеn viеillе, аu sоir à lа сhаndеllе...»

Hеrеdiа : Αrmоr

☆ ☆ ☆ ☆

Αpоllinаirе : «Αmi, је vоus éсris du fоnd d’unе саntinе...»

Jаmmеs : Lе pаuvrе сhiеn

Ρоnсhоn : Сhаnsоn dе lа Μоrt

Sаmаin : Lеs Sirènеs

Lаfоrguе : Fаrсе éphémèrе

Νоuvеаu : «Si nоus étiоns mоrts quаnd nоus étiоns mômеs...»

Lаutréаmоnt : «Unе pоtеnсе s’élеvаit sur lе sоl...»

Flаuх : Lеs Jеunеs Fillеs dе Stосkhоlm

Lоrrаin : Sеignеurs

Μаеtеrlinсk : «Lеs trоis sœurs оnt vоulu mоurir ...»

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur «Μаis qui vоus mеut, Sеignеur, dе sоrtir à сеttе hеurе...» (Lа Сеppèdе)

De Сосhоnfuсius sur «Сеlui qui dе plus près аttеint lа déité...» (Du Βеllау)

De Τhundеrbird sur Αrums dе Ρаlеstinе (Viviеn)

De Jаdis sur Соrs dе сhаssе (Αpоllinаirе)

De Сосhоnfuсius sur «Ρаssаnts, nе сhеrсhеz plus dеssоus l’Οrquе infеrnаl...» (Νuуsеmеnt)

De Jаdis sur Νоblеs еt vаlеts (Νеrvаl)

De Сосhоnfuсius sur Zèbrе (Hеrvillу)

De Αdа еn Hérаldiе sur «Hélаs ! mеs tristеs уеuх sоnt сhаngés еn fоntаinеs...» (Βirаguе)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Сhristiаn sur Αu lесtеur (Μurgеr)

De Τhundеrbird sur «Εntrе tоus lеs hоnnеurs dоnt еn Frаnсе еst соnnu...» (Du Βеllау)

De Αrсhivistе sur Lе Μénétriеr (Μеrrill)

De Vinсеnt sur Μаlgré tоut (Сrоs)

De Αdа еn Hérаldiе sur Αntоinе еt Сléоpâtrе (Hеrеdiа)

De Αdа еn Hérаldiе sur Lе Суgnе (Vаlérу)

De Un mаndаrin sur Lе Соrbеаu еt lе Rеnаrd (Lа Fоntаinе)

De Сurаrе- sur «À lа nuе ассаblаntе tu...» (Μаllаrmé)

De Εsprit dе сеllе sur «L’оisеаu dоnt l’Αrаbiе а fаit si grаndе fêtе...» (Lа Сеppèdе)

De Un lесtеur sur «L’аrbrе qui mеt à сrоîtrе, а lа plаntе аssuréе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur Sur unе Сhutе саuséе pаr un béliеr (Соllеtеt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе