Heredia


Blason céleste


 
J’ai vu parfois, ayant tout l’azur pour émail,
Les nuages d’argent et de pourpre et de cuivre,
À l’Occident où l’œil s’éblouit à les suivre,
Peindre d’un grand blason le céleste vitrail.
 
Pour cimier, pour supports, l’héraldique bétail,
Licorne, léopard, alérion ou guivre,
Monstres, géants captifs qu’un coup de vent délivre,
Exhaussent leur stature et cabrent leur poitrail.
 
Certe, aux champs de l’espace, en ces combats étranges
Que les noirs Séraphins livrèrent aux Archanges,
Cet écu fut gagné par un Baron du ciel ;
 
Comme ceux qui jadis prirent Constantinople,
Il porte, en bon croisé, qu’il soit George ou Michel,
Le soleil, besant d’or, sur la mer de sinople.
 

Les Trophées, 1893

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 1er juillet 2014 à 11h37

Splendeur des blasons
----------------------------

Chandelle de sinople, incomparable émail,
Ornant de tes reflets le robinet de cuivre,
Au pays des blasons ma plume te veut suivre !
Tu seras le sujet d’un magique vitrail

Où se promènera le magique bétail :
De sable un crocolion, de platine une vouivre,
D’argent un gidouillon, d’orange un rhapsode ivre,
Plus une basilique avec son grand portail.

Le soleil, traversant cette verrière étrange,
Fera sur mon bureau danser quelques archanges,
Comme s’ils désiraient se disputer le ciel,

Comme rivalisant auprès de leurs disciples,
Comme voulant piquer son trône à Saint Michel,
Ou pour (car c’est dimanche) amuser le dieu triple.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 1er juillet 2014 à 12h42

Retouches :  « cette verrière » (début du premier tercet ) ;

remplacer l’un des deux « magique  » par un « prodigieux  ».

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 1er juillet 2014 à 12h43

Retouches :  « cette verrière » (début du premier tercet ) ;

remplacer l’un des deux « magique  » par un « prodigieux  ».

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 1er juillet 2014 à 12h55

Rectificatif : pas besoin de retouche à "verrière".

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 4 juillet 2020 à 12h22

Ambiporc d’azur
----------

Je suis l’ambicochon, vêtu d’un noble émail,
Je n’ai pour tout trésor que des pièces de cuivre;
Où sont les songes bleus que j’aimais tant poursuivre?
Fourbus de lassitude, ils dorment au bercail.

Une reine jadis admira mon travail,
Qui, je ne sais pourquoi, s’est transformée en vouivre;
Le roi me tutoyait quand il était bien ivre,
Puis me reconduisait jusqu’à son grand portail.

Je sais qu’au bout d’un temps la vie devient étrange,
Que ce soit pour un porc ou bien pour un archange;
Je n’ai pas d’opinion sur les décrets du Ciel.

Je termine mes jours sans maître et sans disciple,
Et je ne marche plus vers le pont Saint Michel,
Mais ces nouveaux quartiers ont des splendeurs multiples.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 31 octobre 2022 à 11h03

Baron céleste
----------

Je traverse le ciel, vêtu d’un gros chandail,
Car trop lourde serait mon amure de cuivre ;
Un nuage véloce, et que j’aime poursuivre,
Au long d’un clair matin m’éloigne du bercail.

Je suis un aristo, j’échappe à tout travail,
Définitivement ce statut m’en délivre ;
Je feuillette, le soir, tranquillement, des livres,
Assis sur une pierre, auprès de mon portail.

Un grand seigneur qui vole, est-ce une chose étrange ?
Je dois probablement être cousin des anges,
Ou filleul d’un d’entre eux, (je m’appelle Michel).

Mon voisin le marquis, jadis mon condisciple,
Dit que sorcière fut ma grand-tante Rachel
Et que je suis moi-même ennemi du dieu triple...

[Lien vers ce commentaire]


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Ρérin : Αubе

Hеrеdiа : Épiphаniе

Сrоs : Sоnnеt : «Jе sаis fаirе dеs vеrs pеrpétuеls. Lеs hоmmеs...»

Сrоs : Sоnnеt аstrоnоmiquе

Сhаlupt : Stéphаnе

Vоiturе : «L’Αmоur sоus sа lоi...»

Rimbаud : «Αuх livrеs dе сhеvеt...»

Ρоnсhоn : «Un pаuvrе bûсhеrоn tоut соuvеrt d’un саtаrrhе...»

Ρоnсhоn : Lа Саgе

Μаllаrmé : Sоnnеt : «Ô si сhèrе dе lоin еt prосhе еt blаnсhе, si...»

☆ ☆ ☆ ☆

Lаmаrtinе : L’Ιmmоrtаlité

Glаtignу : «Lа tаblе étinсеlаit. Un tаs dе bоnnеs сhоsеs...»

Lаfоrguе : Соmplаintе dе l’оrgаnistе dе Νоtrе-Dаmе dе Νiсе

Βruаnt : Sоnnеur

Lаttаignаnt : Βillеt à Μоnsiеur J***

Сrоs : Сrоquis

Jаrrу : Sаint-Βriеuс dеs Сhоuх

Lаfоrguе : Stupеur

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur «Vоs riguеurs mе prеssаiеnt d’unе dоulеur si fоrtе...» (Viаu)

De Сосhоnfuсius sur Αllégоriе : «Dеspоtiquе, pеsаnt, inсоlоrе, l’Été...» (Vеrlаinе)

De Τristаn Βеrnаrd sur Lеs Соnquérаnts (Hеrеdiа)

De Jаdis sur Lе Τаbас (Dеsfоrgеs-Μаillаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Ν’ауеz plus, mеs аmis, n’ауеz plus сеttе еnviе...» (Lа Βоétiе)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt : «Lеs аlguеs еntrоuvrаiеnt lеurs âprеs саssоlеttеs...» (Viviеn)

De Lа Μusérаntе sur Sоnnеt dе Ρоrсеlаinе (Viviеn)

De Dаmе dе flаmmе sur «Du tristе сœur vоudrаis lа flаmmе étеindrе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сurаrе- sur «С’еst оrеs, mоn Vinеus, mоn сhеr Vinеus, с’еst оrе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Ρеtitе Ruе silеnсiеusе (Fоrt)

De Сurаrе- sur «Τu еs sеulе mоn сœur, mоn sаng еt mа Déеssе...» (Rоnsаrd)

De Dаmе dе flаmmе sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Jаdis sur À l’еnvеrs (Sеgаlеn)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De krm sur Vеrlаinе

De Сurаrе= sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Wеb-dеvеlоppеur sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Xiаn sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе