Isaac Habert


Le portrait


 
Peintre, avant que d’oser portraire
Ma dame et de la contrefaire,
Élève ton esprit aux cieux,
Va là-haut apprendre des dieux
Et des déesses immortelles
Comme on peint les beautés plus belles,
Puis de ton délié pinceau,
Trace-moi dedans ce tableau
Cette beauté que tant je prise,
Et dont mon âme est tant éprise.
Sus donc, détrempe tes couleurs
Dans l’humeur tiède de mes pleurs,
Fais tout premier la belle tresse
À flocons d’or de ma maîtresse,
Que ses cheveux soient crêpelés,
Autour du front tords, annelés,
Laisse-les, si tu veux, descendre
En onde et sur son col s’épandre,
Si tu peux fais que dedans l’or
De son beau poil, l’on sente encor
L’odeur qu’a mise la nature
Dedans sa propre chevelure.
Fais qu’un nombre infini d’Amours
Y vole faisant mille tours,
Qu’à ses cheveux les uns s’attachent,
Les autres au-dedans se cachent,
Peins-moi la honte sur son front.
Près d’elle encore se verront
L’honneur, la chasteté, la gloire,
Fais que son front blanc comme ivoire
Rougisse peu, qu’il soit uni,
Sans nul sillon, tout aplani,
Qu’en polissure il soit semblable
Au luisant verre ou à la table
D’un beau marbre uniment lissé,
Ou au dos d’un fleuve glacé,
Ou tel qu’on voit l’azur de l’onde,
À l’heure que la mer profonde,
Sans vent dormante dans son lit,
Sa plaine liquide polit.
Fais son sourcil, et qu’il ressemble
Un arc d’ébène ; ne l’assemble
Avec l’autre ; qu’ils soient voûtés,
Et tout deux proprement entés
Sur ses yeux source de lumière,
Où ma pauvre âme est prisonnière.
Mais comment peindras-tu ses yeux ?
Peins-moi deux soleils gracieux,
Les seuls rois des cœurs et des âmes,
Tressaillant d’éclairs et de flammes
Où l’Amour recèle ses traits,
Ceux d’or dans celui plein d’attraits,
Ceux de plomb dedans le sévère ;
Pour Mars et l’autre pour sa mère.
Fais que ces deux soleils jumeaux
Surpassent les Astres plus beaux,
Que l’un soit doux, l’autre plein d’ire,
Voyant le doux qu’on puisse dire
Qu’il ne promet que joie au cœur,
L’autre que peine et que rigueur...
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Siсаud : Lе Сhеmin dе sаblе

Соrbièrе : Épitаphе

Rеvеrdу : Lеndеmаin

Rеvеrdу : Lа Viе durе

Rеvеrdу : Lа Сlосhе сœur

Klingsоr : Αu јоli јеu dеs fоurbеriеs

Gаutiеr : Ρréfасе

Αllаis : Соmplаintе аmоurеusе

Lаfоrguе : L’hivеr qui viеnt

Τоulеt : «Νе сrаins pаs quе lе Τеmps...»

Τоulеt : «Οn dеsсеndrаit, si vоus l’оsiеz...»

Siсаud : Μédесins

☆ ☆ ☆ ☆

Dеlаruе-Μаrdrus : Εrrеmеnts

Frаnс-Νоhаin : Αllеgrо dеs Соаltаrs

Hеrеdiа : L’Épéе

Vеrlаinе : Dédiсасе

Сhаtеаubriаnd : Lе Μоntаgnаrd ехilé

Τоulеt : «Lеs Quаrаntе...»

Rimbаud : Vénus Αnаdуоmènе

Lаfоrguе : Lеs Αprès-midi d’аutоmnе

Βаtаillе : Lеs Sоuvеnirs

Μауnаrd : «Ρiеrrе qui durаnt sа јеunеssе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Сосhоnfuсius sur «Quоi vоus l’аvеz dоnс dit mа сruеllе Βеllоnnе...» (Νuуsеmеnt)

De Сосhоnfuсius sur «Vоуаnt pаr lеs sоudаrds mа mаisоn sассаgéе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Νаturе оrnаnt lа dаmе qui dеvаit...» (Rоnsаrd)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Сurаrе- sur «Épоuvаntаblе Νuit, qui tеs сhеvеuх nоirсis...» (Dеspоrtеs)

De Xi’аn sur Jеhаn Riсtus

De Villеrеу јеаn -pаul sur Détrеssе (Dеubеl)

De ΒооmеrаngΒS sur «Βiеnhеurеuх sоit lе јоur, еt lе mоis, еt l’аnnéе...» (Μаgnу)

De Hаikukа sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Gаrdiеn dеs Суmеs sur Сhаnt dе Νоël (Νоël)

De Сurаrе- sur «Lа mоrt а tоut mоn biеn еt mоn еspоir étеint...» (Αubin dе Μоrеllеs)

De Сurаrе- sur Jоurnаlistе piеuх (Fréсhеttе)

De аunrуz sur Rêvеriе (Lаrguiеr)

De Сhristiаn sur Сrépusсulе dе dimаnсhе d’été (Lаfоrguе)

De Τhundеrbird sur Αgnus Dеi (Vеrlаinе)

De L’hеndéсаpé sуllаbis sur Lа Ρаssаntе (Νеlligаn)

De Сhristiаn sur «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...» (Αpоllinаirе)

De Ιо Kаnааn sur Jоуаu mémоriаl (Sеgаlеn)

De Lilith sur «Се fut un Vеndrеdi quе ј’аpеrçus lеs Diеuх...» (Νuуsеmеnt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz