Paul Fort

Île-de-France, 1908


La Noce à Gonesse

On sonne sur Gonesse la fête patronale. Tout justement le fils du Maire se marie, avec une fillette ni trop bien ni trop mal. Je ne la connais pas, je la suppose ainsi.

 

Ô noces où seraient invités les rois mages, Cadet-Roussel, ses trois demoiselles. Madame Angot, sa fille volage, M. Thiers et le père Bugeaud !

 

Gens de la noce, gens de Gonesse, gens légendaires, vite à la messe.

 

On vient vous écouter, carillon des quatre cloches ! Voici le grand Chicart, Mogador et Clodoche, voici l’abbé Bridaine et Fanfan-la-Tulipe, les pompiers de Nanterre et Bacchus éventant d’une grappe Roger-Bontemps.

 

Dagobert, saint Éloi suivent sans grand arroi, l’un traîne son âne et l’autre son bleu manteau de roi, précédant Monsieur de Voltaire et Paul de Kock, Monsieur, Madame Denis aux bras de Pourceaugnac, Pandore et Choufleuri, Pierre Dupont, Offenbach, le grand Pan et le Diable, et trente pages qui portent des hanaps bouillonnant de gai vin d’Argenteuil.

 

Gens pleins d’orgeil, gens de la noce (qui m’inviterait ?) vite en carrosse.

 

On sonne sur Gonesse la fête patronale et justement le fils du Maire se marie avec une demoiselle très bien, de la campagne... On me l’a dit. J’y crois. — Mais pourquoi tout ceci ?


©  

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 2 septembre 2014 à 13h56

Sa Sainteté Dupanloup
-----------------------------

On sonne au Vatican pour la fête papale !
Dupanloup se débauche avec une vestale ;
Son exemple est suivi par plusieurs cardinaux,
Le champagne est offert par un grand casino.

Trois évêques se sont déguisés en rois mages
Sans que leur coeur en soit devenu moins volage ;
Ils se sentent légers comme des oisillons,
Ils vont de-ci de-là, tels de beaux papillons.

Trois curés partageant l’habit d’un roi barbare
Brillent de leurs colliers ornés de pierres rares ;
Trois orfèvres prenant des airs de Saint Eloi
Se pressent d’avaler des vins de bon aloi.

Des archanges, des fous et quelques beaux Satans,
Un auguste Diogène ainsi qu’un grand dieu Pan ;
J’ai voulu prendre part à ce convoi de noces,
Mais ils ne m’ont point fait de place en leurs carrosses.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Vincent le 24 juin 2018 à 17h26

Mgr Dupanloup prie pour son salut


Dressé dans sa chaire, l’évêque d’Orléans
Distille ses conseils aux ouailles du diocèse,
Il leur recommande abstinence et ascèse
Afin de se soustraire au sort des mécréants.

À la fin du sermon, il pose son séant
Sur un coussin douillet, qui, ses douleurs, apaise :
La veille, sur l’autel, lors d’une orgie à seize,
Il fit le chandelier pour des cierges géants.

Dupanloup ne craint pas la sentence de Pierre,
Car pendant ses ébats il se fends de prières
Destinées au salut des enfants de salauds ;

Un bourgeois l’a conçu avec une manante,
Qui l’éleva seule car il prit la tangente,
D’être enfant naturel, c’est de Felix le lot.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаuсlаir : Légеndе : «Ιls l’оnt сlоuéе pаr lеs mаins...»

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βаnvillе : «Sсulptеur, сhеrсhе аvес sоin...»

Siеfеrt : Rêvеs, аnхiétés, sоupirs

Sаtiе : Lе Ρiсniс

Νеrvаl : Ρоlitiquе

Viviеn : Εllе pаssе

Viviеn : Sоis Fеmmе...

Gérаrd : Lеs Саnаrds

Lесоntе dе Lislе : Ιn ехсеlsis

☆ ☆ ☆ ☆

Lаutréаmоnt : «Jе сhеrсhаis unе âmе qui mе rеssеmblât...»

Βаudеlаirе : Lа Vоiх

Frаnс-Νоhаin : Sоlliсitudеs

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Сhаînеs

Vеrlаinе : À Μоnsiеur еt Μаdаmе Τ.

Fаnсhу : Αllоns аu bоis

Rоllinаt : Lе Соnvоi funèbrе

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Αpоllinаirе : Εnfаnсе

Sаmаin : Lе Rеpаs prépаré

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Сеuх qui dеs Rоis, pаr fаits сhеvаlеurеuх...» (Τаhurеаu)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt : «Lа rоbе dе lаinе а dеs tоns d’ivоirе...» (Сrоs)

De Сосhоnfuсius sur Lа Siеstе (Hеrеdiа)

De Сurаrе- sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Сurаrе- sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Τhundеrbird sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

De Τh. dе Viаu sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De Сосhоnnе Furius sur Sоnnеt : «J’аi pеur dе lа fеmmе qui dоrt...» (Сrоs)

De сindrеl sur Βаllаdе dе l’аrbrе d’аmоur (Сhаrtiеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе