Franc-Nohain

Les Chansons des trains et des gares, 1900


La dernière ronde


 
Nous n’irons plus aux gares,
Tous les trains sont coupés :
Il s’est bien rattrapé,
Le syndicat Guérard !
Orléans, Saint-Lazare
Et la gare du Nord,
Et Montparnasse encor,
Lyon, l’Est, et Sceaux même, —
 
Nous n’irons plus aux gares,
Tous les trains sont coupés...
 
Ah ! que Dieu nous pardonne !
Qu’est-ce que nous ferons :
Restera la maison, —
(Femme, enfants, et la bonne) !... —
Ne plus prendre le train,
Reprendre le train-train,
De la vie monotone...
Comme le temps me dure
De la grande ceinture !
Allons plutôt à pié
Jusques à Saint-Mandé...
 
Et l’on vendra les rails
À la vieille ferraille,
Et l’on prendra les disques
Pour jouer aux oublies
À un sou la partie :
— Tâche d’en gagner dix !... —
 
Nous n’irons plus aux gares,
Tous les trains sont coupés :
La belle que voilà
Ira les ramasser. —
 
La belle qui ramasse
Les trains à bout de bras,
Qui vous épousera
Ne manque pas d’audace !...
 
Ne manque pas d’audace,
Et même de santé,
(Tu parles !...) ;
Je sais que, pour ma part,
J’aime mieux m’en aller :
Bonsoir, belle ! et bonsoir
Toute la société !...
 
Nous n’irons plus aux gares...
 

Commentaire (s)
Déposé par Jadis le 18 décembre 2019 à 15h26

Nous n’irons plus aux gares,
Les trains sont annulés.
Ah, y’a de quoi râler,
C’est partout le bazar !
Austerlitz, Saint-Lazare
Et la Gare du Nord,
Et Montparnasse encor,
Lyon, l’Est, et Bercy –
Y’a mêm’ plus de taxis !

Qu’est c’qu’y nous empoisonnent !
C’est la faute à Macron,
Aux ch’minots, aux patrons        
Et puis aux gilets jaunes.
Plus de bus, plus de trains :
Va falloir, je le crains,
Aller jusqu’à Cambronne
A pied, en trottinette,
En scooter, en brouette,
En uber, en baignoire
Ou bien en blablacar.

Laissons tomber les rails
Puisque c’est la pagaille !
Y’a Tonton Martinez
Qui nous sort des foutaises
Et la CFDT
Qui vient nous embêter :
On s’ passera du métro,
On restera couchés,
On ira au bistro,
Et leur télétravail,
Y peuv’t se l’accrocher.

On a tous tant crié
Faut dégager les voies !
Qu’ils ont, sans s’fair’ prier
Dégagé Delevoye.
Avec leur âg’-pivot
Y nous prenn’t pour des veaux,
Pendant qu’à l’hôpital
C’est le bordel total.
Buzyn, le grand Philippe
Et tout’ leur fine équipe
Nous les brisent menu :
Faut toujours travailler,
On a rien obtenu !

Pour être heureux, vraiment,
Faut plus d’ gouvernement,
Plus d’ lois, plus d’syndicats
De jug’s ni d’avocats.
Au diable le boulot,
Les transports, les impôts !
Plus d’écol’ ni de crèche,
Plus besoin qu’on s’dépêche,
Plus d’train, plus d’autobus
Et plus de boniments :
Qu’est c’qu’y vous faut de plus ?

On s’la coulera douce
Tranquillou, à glander,
En s’tapant une mousse :
Fini de s’emmerder !
Les PV, les parcmètres,
On les enverra paître.
Ce s’ra les grand’ vacances,
Alors on s’ra les rois,
Oui, les rois de la France !
Saluons en chantant
La retraite à vingt ans !

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 18 décembre 2019 à 20h38

Ya aussi le vélib
(le correcteur veut ’vélin’
non, ’vélib’ j’écris bien),
le pouss-pouss du célib,
le rickshaw du pas-manchot
du pays pas telman chaud...

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Sаint-Ρоl-Rоuх : Rоsсаnvеl

Lа Μоnnоуе : Lе Βоn Μénаgеr

Sаmаin : Lа Vасhе

Βruаnt : Lеs Lоupiоts

Соrbièrе : Çа ?

Rоllinаt : L’Ιdiоt

Rоllinаt : Lа Βаignеusе : «Αu fоnd d’unе bаignоirе еllе аdmirе sеs hаnсhеs...»

Fréminе : «Νоus buviоns du Sаutеrnе еt nоus mаngiоns dеs huîtrеs...»

Fréminе : «Νоus buviоns du Sаutеrnе еt nоus mаngiоns dеs huîtrеs...»

Τоulеt : «Ρuisquе tеs јоurs nе t’оnt lаissé...»

☆ ☆ ☆ ☆

Hоudаr dе Lа Μоttе : Lеs Αmis trоp d’ассоrd

Gаlоу : Lа Sоurсе

Gоudеаu : Lа Rоndе du rеmоrds

Vеrlаinе : «Lа “grаndе villе”. Un tаs сriаrd dе piеrrеs blаnсhеs...»

Vоltаirе : Lе Μоndаin

Jаmmеs : Τu sеrаis nuе sur lа bruуèrе

Rоllinаt : Lе Dоutе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Сhеf, éсоlе dеs аrts, lе séјоur dе sсiеnсе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur Dоuсеur du sоuvеnir (Rоdеnbасh)

De Сосhоnfuсius sur «L’hоmmе qui gît еn се liеu...» (Μауnаrd)

De Jаdis sur «Αu Τеmplе quе bâtit lе Rоi pаisiblе еt sаgе...» (Lе Fèvrе dе Lа Βоdеriе)

De Сосhоnfuсius sur Εllе соupе lа têtе à Hоlоphеrnе (Lе Μоinе)

De Jаdis sur «Αуаnt lе dоs аu fеu...» (Lе Hоuх)

De Αrсhivistе sur Lе Μénétriеr (Μеrrill)

De Vinсеnt sur Μаlgré tоut (Сrоs)

De Τhundеrbird sur Εn rеvеnаnt dе Sаint-Μаrtin (Fоrt)

De Αdа еn Hérаldiе sur Αntоinе еt Сléоpâtrе (Hеrеdiа)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Αdа еn Hérаldiе sur Lе Суgnе (Vаlérу)

De Un mаndаrin sur Lе Соrbеаu еt lе Rеnаrd (Lа Fоntаinе)

De Сurаrе- sur «À lа nuе ассаblаntе tu...» (Μаllаrmé)

De Εsprit dе сеllе sur «L’оisеаu dоnt l’Αrаbiе а fаit si grаndе fêtе...» (Lа Сеppèdе)

De Αdа еn Hérаldiе sur Sur mоn livrе (Lе Ρеtit)

De Un lесtеur sur «L’аrbrе qui mеt à сrоîtrе, а lа plаntе аssuréе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur Sur unе Сhutе саuséе pаr un béliеr (Соllеtеt)

De Jеаn dе Lа Quаrаntаi sur Lа Сigаlе еt lа Fоurmi (Lа Fоntаinе)

De Vinсеnt sur Sоnnеt à l’Αndrоgуnе : «Τа rоуаlе јеunеssе...» (Viviеn)

De Ρéguуfuсius sur L’Αvеuglе (Ρéguу)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе