Franc-Nohain

Le Dimanche en Famille


L’Écuyère


 
Des dames âgées m’ont confié
Qu’à quinze ans, — ce n’est pas hier, —
Elles eurent, d’être écuyères,
La vocation impérieuse et singulière :
Je m’en doute assez volontiers,
Bien qu’à première vue on n’y penserait guère.
Combien de dames, de la meilleure société,
Pleines de sens et de piété,
D’austérité,
Je dis austères,
Qui ont épousé des notaires,
Des officiers ministériels ou de santé,
Des députés,
Bonnes épouses et bonnes mères,
À quinze ans ont pu souhaiter
Débuter
Dans un cirque comme écuyères.
 
Sur une grosse jument baie
Dont la queue balaierait l’arène,
— Vingt écuyers formant la haie, —
Passer majestueusement comme une reine...
 
Voici que prélude l’orchestre :
Est-ce,
Est-ce la Valse Bleue ou le Domino Noir ?
Svelte et leste,
D’un joli geste,
Elle s’évente avec un mouchoir :
Est-ce la Valse Bleue ou le Domino Noir,
Auquel, en son honneur, a préludé l’orchestre ?
Rien qu’à la voir
Les habits noirs,
Les habits noirs ont crié : Peste !
 
Voici le clown bariolé,
Si laid, si comiquement laid,
Mais de laideur
Intelligente :
La coïncidence est frappante
Combien il ressemble à la tante,
La tante de la débutante,
À sa vieille tante d’Honfleur
(Sinon qu’elle a plus de moustache),
— Mieux encore à son confesseur,
Le vicaire de Saint-Eustache, —
Il lui a tendu sa cravache,
Et, grotesque, un bouquet de fleurs...
 
Maintenant autour de la piste
S’accomplissent
Les exercices :
Elle bondit comme une biche,
— Comme on le voit sur les affiches, —
Touchant presque les girandoles, —
 
Et la jument baie caracole,
Haute école,
Pas espagnol, —
Les habits noirs ont crié : Fichtre !...
 
...Que de fois, que de fois ainsi,
Pieds nus, en chemise de nuit,
Et tenant les bras arrondis,
Que de fois, en rentrant du cirque,
La fillette s’exerce au
Saut,
S’exerce au saut des cerceaux,
Sur son sommier élastique...
 
Cela se passe sans témoins ;
Il n’en sera ni plus ni moins :
Écuyère,
Ni prou, ni peu,
La cuillère
Du pot-au-feu
Plus tard, occupera ses soins : —
Elle fera des confitures,
Et elle aura peur en voiture, —
Il n’en sera ni plus ni moins...
 
Mais il demeure
Un petit coin
De son âme et de son humeur
Que son époux ne comprend point :
Jeu moqueur
De la destinée,
Souvenir des jeunes années,
 
Toutes les femmes ont dans le cœur
Une écuyère désarçonnée.
 

Commentaire(s)
Déposé par XRumerTest le 20 mars 2017 à 21h11

Hello. And Bye.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par XRumerTest le 7 mai 2017 à 05h11

Hello. And Bye.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Сrоs : Ιnsоumissiоn

Μussеt : Αprès unе lесturе

Gоmbаud : Démаngеаisоn d’éсrirе

Vеrlаinе : «Âmе, tе sоuviеnt-il, аu fоnd du pаrаdis...»

Frаnсis Jаmmеs

Τоulеt : «Dеssоus lа соurtinе mоuilléе...»

Du Βеllау : «Qui а nоmbré, quаnd l’аstrе, qui plus luit...»

Μussеt : Соnsеils à unе Ρаrisiеnnе

Rоllinаt : Βаllаdе du саdаvrе

☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : Éсrit еn 1827

Rоdеnbасh : Rеndеz-vоus tristеs

Βаudеlаirе : Lе Viеuх Sаltimbаnquе

Luсiе Dеlаruе-Μаrdrus

Νоаillеs : «S’il tе plаît dе sаvоir јusqu’оù...»

Сrоs : Сuеillеttе

Βruаnt : À Μоntmеrtе

Ρаtriаt : «Αсhètе qui vоudrа lе Саmеmbеrt trоp dоuх...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sur lеs уеuх dе Μаdаmе lа Μаrquisе dе Μоntсеаuх (Lаugiеr dе Ρоrсhèrеs)

De Сосhоnfuсius sur L’Αmbitiоn tаnсéе (Τristаn L'Hеrmitе)

De Сосhоnfuсius sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De piсh24 sur Lе Ρrеmiеr Αmоur (Dеsbоrdеs-Vаlmоrе)

De ΟUSSΕΝΙ sur «Étrаngеr, је sеns bоn...» (Τоulеt)

De piсh24 sur Lе Liоn еt lе Rаt. Lа Соlоmbе еt lа Fоurmi (Lа Fоntаinе)

De Сurаrе- sur Lе Сhênе еt lе Rоsеаu (Lа Fоntаinе)

De Сhristiаn sur Αutоmnе (Αpоllinаirе)

De piсh24 sur Τаisеz-vоus (***)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs sur «Sаns sоupirеr vivrе iсi је n’аi pu...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur «L’аutоmnе suit l’été еt lа bеllе vеrdurе...» (Grévin)

De Сurаrе- sur Rеmоntrаnсе à un Ρоètе buvеur d’еаu (Соllеtеt)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs- sur «Lе pеintrе qui vоudrаit аnimеr un tаblеаu...» (Αubigné)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Lе Ρêсhеur d’éсrеvissеs (Rоllinаt)

De Сhristiаn sur L’Εссlésiаstе (Lесоntе dе Lislе)

De Frеdеriс Ρrоkоsсh sur Lа Ρuсеllе (Vеrlаinе)

De Léо Lаrguiеr sur Léо Lаrguiеr

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Αnnе, pаr јеu, mе јеtа dе lа nеigе (Μаrоt)

De Jérômе ΤΕRΝYΝСK sur H (Μilоsz)

De XRumеrΤеst sur L’Éсuуèrе (Frаnс-Νоhаin)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur À Viсtоr Hugо (Νеrvаl)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе