Franc-Nohain

Les Chansons des trains et des gares, 1900


Dans le petit jardin du garde-barrière


 
Dans le jardin du garde-barrière, —
Jardin qui n’est
Qu’un jardinet,
Où de parties de tennis et de croquet
Difficilement se pourraient faire :
(Mais ce ne sont pas là des jeux de garde-barrière)
Dans le petit jardin du garde-barrière,
Poussent des pois, des carottes, et des navets.
Et,
Et autres plantes potagères.
 
Quelle satisfaction, le soir :
Le train passé s’enfuit et fume...
Pour la bonne soupe que parfument
Des choux à soi, d’autochtones légumes,
Hardi, hardi l’arrosoir !...
 
Et la famille tout entière
Interroge, l’œil anxieux, la cloche de verre,
Où, majestueux, se prépare,
— Problème, espoir, — le melon, dont
On projette de faire don,
Très diplomatiquement, au chef de gare.
 
Et puis, et puis,
Il y a aussi le petit coin bordé de buis,
Où sont les fleurs :
Admirez les jolies pensées,
Pieusement et copieusement arrosées,
Avec ardeur, le cœur rêveur,
Par la fille aînée, fiancée
Au jeune et vaillant aiguilleur...
 
C’est là que les grands tournesols,
Rongés d’une ambition folle,
Regardent, jaunes de dépit,
La gare, dont les feux, là-bas, brillent dans la nuit,
Et les attristent, —
Eux qu’éternellement poursuit,
(Bisque !... bisque !...)
Cette idée fixe :
 
Être un disque ! —
 

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Klingsоr : L’Ιnutilе Сhаnsоn

Lа Villе dе Μirmоnt : «Jе suis né dаns un pоrt еt dеpuis mоn еnfаnсе...»

Viаu : «Μеsdаmеs qui аvеz invеnté сеt usаgе...»

Viаu : Épigrаmmе d’un impuissаnt

Lоuÿs : Lеs Ρоils : «Un rауоn du sоlеil lеvаnt...»

Lоuÿs : L’Hуmеn

Lоuÿs : Lе Βаisеr еntrе lеs јаmbеs

Dеlаruе-Μаrdrus : Si tu viеns

Βаnvillе : Αriаnе

Vеrlаinе : «Ιl plеurе dаns mоn сœur...»

Sаint-Αmаnt : «Εntrеr dаns lе bоrdеl...»

Sаint-Αmаnt : Οrgiе : «Sus, sus, еnfаnts !...»

☆ ☆ ☆ ☆

Τhibаut dе Vеrnоn

Βruаnt : Сhаnsоn dеs miсhеtоns

Frаnс-Νоhаin : Sоlliсitudеs

Саrсо : Lе Саrillоn

Τоulеt : «Lе соuсоu сhаntе аu bоis qui dоrt....»

Hugо : Rеnсоntrе

Hеrеdiа : Épitаphе

Gоudеzki : Sоnnеt d’Αrt Vеrt

Dubоs : Соntrе Μахiminа : «Lе rirе vоus siеd biеn...»

Vеrlаinе : Τаblеаu pоpulаirе

Cоmmеntaires récеnts

De piсh24 sur Si tu viеns (Dеlаruе-Μаrdrus)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Frèrеs аînés (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сосhоnfuсius sur «Μаgnу, је nе puis vоir un prоdiguе d’hоnnеur...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur L’Ιmpudеnt (Vеrlаinе)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs sur «Sаns sоupirеr vivrе iсi је n’аi pu...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur «L’аutоmnе suit l’été еt lа bеllе vеrdurе...» (Grévin)

De Сurаrе- sur Rеmоntrаnсе à un Ρоètе buvеur d’еаu (Соllеtеt)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs- sur «Lе pеintrе qui vоudrаit аnimеr un tаblеаu...» (Αubigné)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Lе Ρêсhеur d’éсrеvissеs (Rоllinаt)

De Сhristiаn sur L’Εссlésiаstе (Lесоntе dе Lislе)

De piсh24 sur Ρоètе fоl (Gаrnеаu)

De piсh24 sur Αu bоrd dе lа Μаrnе (Соppéе)

De Frеdеriс Ρrоkоsсh sur Lа Ρuсеllе (Vеrlаinе)

De Léо Lаrguiеr sur Léо Lаrguiеr

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Αnnе, pаr јеu, mе јеtа dе lа nеigе (Μаrоt)

De Jérômе ΤΕRΝYΝСK sur H (Μilоsz)

De XRumеrΤеst sur L’Éсuуèrе (Frаnс-Νоhаin)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur À Viсtоr Hugо (Νеrvаl)

De Сhristiаn sur Sur lе présеnt d’un vаsе dе сristаl (Βеrtаut)

De Сhаrlеs Dеlуgnе sur Ρуbrас (Lоuÿs)

De Сhаrlеs Βаudеlаirе sur Βаllаdе [dеs dаmеs du tеmps јаdis] (Villоn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе