Maurice Donnay

L’Esprit de Maurice Donnay, 1926


Le Jeune Homme triste (Adolphe)


 
Il était laid et maigrelet
Ayant sucé le maigre lait
D’une nourrice pessimiste
Et c’était un nourrisson triste.
 
Au lycée il suivit des cours
Et fut aussi fort en discours
Latin que subtil helléniste ;
Mais c’était un élève triste.
 
Pour mieux passer ses examens,
Il se refusait aux hymens
Que conseille l’hygiéniste,
C’était un étudiant triste.
 
Faisant de l’amour un solo,
Il s’amusait comme Charlot,
C’était un de nos bons solistes,
Mais toujours triste, ah, combien triste !
 
Il fut reçu docteur en droit,
N’ayant jamais, à ce qu’on croit,
Connu la fleur ni la fleuriste,
Et je ne sais rien de plus triste.
 
Et quand il voulut, un beau jour,
Mordre à la pomme de l’amour,
Il tomba sur une modiste,
Qui le trouva tellement triste
 
Qu’elle le trompa sur-le-champ
Avec un professeur de chant
Qui possédait le genre artiste ;
Alors il fut beaucoup plus triste.
 
La politique le hanta,
Le boulangisme le tenta,
Puis il se fit opportuniste ;
Mais il était toujours très triste.
 
Comme il ne s’y trouvait pas bien,
Sa devise fut : « Tout ou rien. »
Il devint donc toutourieniste ;
Mais il était toujours très triste.
 
Un ministre étant son ami,
Du côté du manche il se mit :
On le vit devenir manchiste ;
Mais il était toujours très triste.
 
Le ministre ayant fait un bond,
Alors il se dit : « À quoi bon ? »
Mais pour être un aquaboniste.
Hélas ! il n’en fut pas moins triste.
 
Et quelque chose qu’il tentât
Dans l’Art, dans l’Amour, dans l’État,
Il était quelque chose en iste,
De triste, triste, triste, triste !
 
Quand il mourut d’un eczéma
Il exigea qu’on le crémât,
Et sur son urne un symboliste
Écrivit ces mots : « Il fut triste. »
 

Commentaire (s)
Déposé par Sojfer le 6 janvier 2014 à 15h28

Bonjour,
Je cherche les références précises de ce poème : titre du recueil dans lequel il a été publié et nom de l’éditeur. S’il n’a été publié qu’en revue, savez-vous où et quand ?
Merci,
Bien cordialement.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 6 janvier 2014 à 16h29

Pour avoir un début de réponse à ce genre de questions, si l’auteur n’a pas fait l’objet d’une "édition scientifique", le mieux est de rechercher quelques suites de mots du texte dans books.google et dans gallica.bnf.fr ...

En cherchant ainsi le premier vers "Il était laid et maigrelet", on trouve la "Revue bleue politique et littéraire" de 1891 : un extrait, semble-t-il, cité dans un article. D’ailleurs si on cherche le vers du corps du texte  "On le vit devenir manchiste", il n’apparaît que dans "Notes biographiques et chansons de Yvette Guilbert " en 1902.

Cela dit, je verrais bien ce genre de poème inauguré au cabaret du Chat Noir puis publié dans leur revue, un peu avant 1891. Il faudrait explorer celle-ci...

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Βlаisе Сеndrаrs

Rоnsаrd : Dе l’Élесtiоn dе sоn Sépulсrе

Νuуsеmеnt : «Lе vаutоur аffаmé qui du viеil Ρrоméthéе...»

Lа Сеppèdе : «Сеpеndаnt lе sоlеil fоurnissаnt sа јоurnéе...»

Τоulеt : «Dаns lе silеnсiеuх аutоmnе...»

Μussеt : À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...»

Vеrlаinе : «Lа mеr еst plus bеllе...»

Jасоb : Lе Dépаrt

Βеrtrаnd : Μоn Βisаïеul

Ρоnсhоn : Lе Gigоt

Lа Fоntаinе : Lе Сhаrtiеr еmbоurbé

Jасоb : Silеnсе dаns lа nаturе

☆ ☆ ☆ ☆

Βаudеlаirе : Unе сhаrоgnе

Lаfоrguе : Lе Sаnglоt univеrsеl

Сrоs : Ρituitе

Jаmmеs : Lа sаllе à mаngеr

Régniеr : Lа Lunе јаunе

Rоdеnbасh : «Αllеluiа ! Сlосhеs dе Ρâquеs !...»

Lаfоrguе : Соmplаintе d’un аutrе dimаnсhе

Vеrlаinе : Lе Dеrniеr Dizаin

Νоël : Visiоn

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сосhоnfuсius sur Εn hivеr (Vеrhаеrеn)

De Сосhоnfuсius sur Vеrs lаissés сhеz un аmi аbsеnt (Βаudеlаirе)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе- sur Sur l’Hélènе dе Gustаvе Μоrеаu (Lаfоrguе)

De Dаmе dе flаmmе sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «Qu’еst-се dе vоtrе viе ? unе bоutеillе mоllе...» (Сhаssignеt)

De Dаmе dе flаmmе sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

De Dаmе dе flаmmе sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «J’аdоrе lа bаnliеuе аvес sеs сhаmps еn friсhе...» (Соppéе)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Xi’аn sur Jеhаn Riсtus

De Xi’аn sur «Épоuvаntаblе Νuit, qui tеs сhеvеuх nоirсis...» (Dеspоrtеs)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе