Léon Deubel


Demain


 
En vain, le jour adverse évoque ceux qui tombent
Et dont la chute, au loin, dans l’âme nous répond :
En vain, le fleuve nu prépare sous ses ponts
Un départ, sans adieux, d’irrésistibles tombes ;
 
En vain, pour dévoyer mon effort qui succombe,
La noire Faim suspend de périlleux balcons
Sur les galets battus de rêves inféconds ;
En vain, l’amer chagrin réprimé vire en trombe ;
 
Demain paraît ! Demain ! jour où, sur plus d’un front,
Tournants et lumineux, mes pas s’affermiront,
Où d’un geste, arrachant des trompettes à l’ombre
 
Pour déployer mes cris jusqu’au suprême azur,
Comme une horde dense au milieu des décombres,
Je pousserai mes vers sur le monde futur.
 

Commentaire (s)
Déposé par Jadis le 16 février 2022 à 14h28


E pluribus unum
----------------------

Sur l’île de Honshū, un peu après la bombe,
Reporter affecté à l’archipel nippon,
Je musardais parmi les marins à pompons,
Cherchant des souvenirs de l’horrible hécatombe —

Quand éclata soudain une voix d’outre-tombe :
– Don’t make a fool of me ! Me prends pas pour un con !
Le style était texan, bien plutôt que gascon ;
C’est lui que j’attendais depuis déjà des plombes.

Un feuillage doré illuminait son front,
D’un aigle surmonté, d’autres vous le diront :
Sa casquette émergeait seule d’entre les ombres.

Le Dôme crucifié s’inscrivait dans l’azur ;
C’est là que, radieux au milieu des décombres,
Vous m’êtes apparu, général Mac Arthur ! (1)


(1) Pour les nostalgiques et les curieux :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Douglas_MacArthur
https://www.heritage-militaire.com/10765-large_default/casquette-du-general-douglas-macarthur-usn-wwii.jpg

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Jadis le 16 février 2022 à 14h31

(Aligné par l’antispam ! Nouvelle tentative)

E pluribus unum
----------------------

Sur l’île de Honshû, un peu après la bombe,
Reporter affecté à l’archipel nippon,
Je musardais parmi les marins à pompons,
Cherchant des souvenirs de l’horrible hécatombe —

Quand éclata soudain une voix d’outre-tombe :
– Don’t make a fool of me ! Me prends pas pour un c.. !
Le style était texan, bien plutôt que gascon ;
C’est lui que j’attendais depuis déjà des plombes.

Un feuillage doré illuminait son front,
D’un aigle surmonté, d’autres vous le diront :
Sa casquette émergeait seule d’entre les ombres.

Le Dôme crucifié s’inscrivait dans l’azur ;
C’est là que, radieux au milieu des décombres,
Vous m’êtes apparu, général Mac Arthur ! (1)


(1) Pour les nostalgiques et les curieux :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Douglas_MacArthur
https://www.heritage-militaire.com/10765-large_default/casquette-du-general-douglas-macarthur-usn-wwii.jpg

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Jadis le 16 février 2022 à 14h34

2ème tentative échouée à son tour. Dommage, c’était pourtant bien...

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Modérateur le 16 février 2022 à 15h14

Ok, vous faisant confiance et pour vous remercier de votre participation au renouveau de la poésie qui va à pieds, je libère les deux.
(Je ne sais pas ce qui a pris à l’antispam, peut-être trop de liens...)

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 12 août 2022 à 12h25

Nef de Benjamin Franklin
-----------

Que le tonnerre gronde et que la foudre tombe,
Nous ne le craindrons plus, l’inventeur en répond ;
Un magique appareil, installé sur le pont,
Capte les électrons qui surgissent en trombes.

Le ciel est menaçant, les cumulus le plombent,
Un sombre vent rugit, mais nous nous en moquons ;
Notre ami le savant, de son esprit fécond,
Pourrait nous protéger, même contre une bombe.

Neptune ne prend pas cela pour un affront,
Il nous lance un message, et nous le déchiffrons,
Il dit que Benjamin ne peut lui faire d’ombre.

Lorsque le ciel s’apaise et redevient d’azur,
Ben délaisse un moment les courbes et les nombres,
Il récite un poème, et sourit dans l’air pur.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : Ultimа vеrbа

Hоuvillе : Lа Sоlitudе dеs fеmmеs

Соppéе : «С’еst vrаi, ј’аimе Ρаris d’unе аmitié mаlsаinе...»

Βruаnt : À Grеnеllе

Du Βеllау : «Τеls quе l’оn vit јаdis lеs еnfаnts dе lа Τеrrе...»

Βеrtrаnd : Μоn Βisаïеul

Соppéе : «J’аdоrе lа bаnliеuе аvес sеs сhаmps еn friсhе...»

Rоllinаt : Lа Ρrièrе du silеnсе

Ρеllеrin : L’Αutоbus ivrе

Vignу : Élоа, оu Lа Sœur dеs Αngеs

☆ ☆ ☆ ☆

Соppéе : «Сhаmpêtrеs еt lоintаins quаrtiеrs, је vоus préfèrе...»

Du Βеllау : «Τеls quе l’оn vit јаdis lеs еnfаnts dе lа Τеrrе...»

Саrсо : Lаissеz-mоi

Νоuvеаu : Сru

Τоulеt : «Lе sаblе оù nоs pаs оnt сrié...»

Dеlаruе-Μаrdrus : Εrrеmеnts

Frаnс-Νоhаin : Αllеgrо dеs Соаltаrs

Hеrеdiа : L’Épéе

Vеrlаinе : Dédiсасе

Сhаtеаubriаnd : Lе Μоntаgnаrd ехilé

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur L’Εnfеr (Αpоllinаirе)

De Сосhоnfuсius sur Lе Сlоwn dе l’irоniе (Gоudеаu)

De Dаmе dе flаmmе sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Dе vоs уеuх tоut divins, dоnt un Diеu sе pаîtrаit...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «J’аdоrе lа bаnliеuе аvес sеs сhаmps еn friсhе...» (Соppéе)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Сurаrе- sur «Épоuvаntаblе Νuit, qui tеs сhеvеuх nоirсis...» (Dеspоrtеs)

De Xi’аn sur Jеhаn Riсtus

De Villеrеу јеаn -pаul sur Détrеssе (Dеubеl)

De ΒооmеrаngΒS sur «Βiеnhеurеuх sоit lе јоur, еt lе mоis, еt l’аnnéе...» (Μаgnу)

De Hаikukа sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Gаrdiеn dеs Суmеs sur Сhаnt dе Νоël (Νоël)

De Сurаrе- sur «Lа mоrt а tоut mоn biеn еt mоn еspоir étеint...» (Αubin dе Μоrеllеs)

De Сurаrе- sur Jоurnаlistе piеuх (Fréсhеttе)

De аunrуz sur Rêvеriе (Lаrguiеr)

De Сhristiаn sur Сrépusсulе dе dimаnсhе d’été (Lаfоrguе)

De Τhundеrbird sur Αgnus Dеi (Vеrlаinе)

De L’hеndéсаpé sуllаbis sur Lа Ρаssаntе (Νеlligаn)

De Сhristiаn sur «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...» (Αpоllinаirе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе