Léon Deubel


Demain


 
En vain, le jour adverse évoque ceux qui tombent
Et dont la chute, au loin, dans l’âme nous répond :
En vain, le fleuve nu prépare sous ses ponts
Un départ, sans adieux, d’irrésistibles tombes ;
 
En vain, pour dévoyer mon effort qui succombe,
La noire Faim suspend de périlleux balcons
Sur les galets battus de rêves inféconds ;
En vain, l’amer chagrin réprimé vire en trombe ;
 
Demain paraît ! Demain ! jour où, sur plus d’un front,
Tournants et lumineux, mes pas s’affermiront,
Où d’un geste, arrachant des trompettes à l’ombre
 
Pour déployer mes cris jusqu’au suprême azur,
Comme une horde dense au milieu des décombres,
Je pousserai mes vers sur le monde futur.
 

Commentaire (s)
Déposé par Jadis le 16 février 2022 à 14h28


E pluribus unum
----------------------

Sur l’île de Honshū, un peu après la bombe,
Reporter affecté à l’archipel nippon,
Je musardais parmi les marins à pompons,
Cherchant des souvenirs de l’horrible hécatombe —

Quand éclata soudain une voix d’outre-tombe :
– Don’t make a fool of me ! Me prends pas pour un con !
Le style était texan, bien plutôt que gascon ;
C’est lui que j’attendais depuis déjà des plombes.

Un feuillage doré illuminait son front,
D’un aigle surmonté, d’autres vous le diront :
Sa casquette émergeait seule d’entre les ombres.

Le Dôme crucifié s’inscrivait dans l’azur ;
C’est là que, radieux au milieu des décombres,
Vous m’êtes apparu, général Mac Arthur ! (1)


(1) Pour les nostalgiques et les curieux :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Douglas_MacArthur
https://www.heritage-militaire.com/10765-large_default/casquette-du-general-douglas-macarthur-usn-wwii.jpg

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Jadis le 16 février 2022 à 14h31

(Aligné par l’antispam ! Nouvelle tentative)

E pluribus unum
----------------------

Sur l’île de Honshû, un peu après la bombe,
Reporter affecté à l’archipel nippon,
Je musardais parmi les marins à pompons,
Cherchant des souvenirs de l’horrible hécatombe —

Quand éclata soudain une voix d’outre-tombe :
– Don’t make a fool of me ! Me prends pas pour un c.. !
Le style était texan, bien plutôt que gascon ;
C’est lui que j’attendais depuis déjà des plombes.

Un feuillage doré illuminait son front,
D’un aigle surmonté, d’autres vous le diront :
Sa casquette émergeait seule d’entre les ombres.

Le Dôme crucifié s’inscrivait dans l’azur ;
C’est là que, radieux au milieu des décombres,
Vous m’êtes apparu, général Mac Arthur ! (1)


(1) Pour les nostalgiques et les curieux :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Douglas_MacArthur
https://www.heritage-militaire.com/10765-large_default/casquette-du-general-douglas-macarthur-usn-wwii.jpg

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Jadis le 16 février 2022 à 14h34

2ème tentative échouée à son tour. Dommage, c’était pourtant bien...

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Modérateur le 16 février 2022 à 15h14

Ok, vous faisant confiance et pour vous remercier de votre participation au renouveau de la poésie qui va à pieds, je libère les deux.
(Je ne sais pas ce qui a pris à l’antispam, peut-être trop de liens...)

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 12 août 2022 à 12h25

Nef de Benjamin Franklin
-----------

Que le tonnerre gronde et que la foudre tombe,
Nous ne le craindrons plus, l’inventeur en répond ;
Un magique appareil, installé sur le pont,
Capte les électrons qui surgissent en trombes.

Le ciel est menaçant, les cumulus le plombent,
Un sombre vent rugit, mais nous nous en moquons ;
Notre ami le savant, de son esprit fécond,
Pourrait nous protéger, même contre une bombe.

Neptune ne prend pas cela pour un affront,
Il nous lance un message, et nous le déchiffrons,
Il dit que Benjamin ne peut lui faire d’ombre.

Lorsque le ciel s’apaise et redevient d’azur,
Ben délaisse un moment les courbes et les nombres,
Il récite un poème, et sourit dans l’air pur.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Ρizаn : «À qui dirа-t-еllе sа pеinе...»

Sаint-Αmаnt : «Jе viеns dе rесеvоir unе bеllе missivе...»

Αubеspinе : Lе luth

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Du Βеllау : «Ô Ρrisоn dоuсе, оù саptif је dеmеurе...»

Gаutiеr : Lе Βаnс dе piеrrе

Sigоgnе : «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...»

Sigоgnе : «Vоtrе têtе rеssеmblе аu mаrmоusеt d’un sistrе...»

Rоnsаrd : «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...»

Μаrоt : «Jоuissаnсе vоus dоnnеrаi...»

☆ ☆ ☆ ☆

Μаrbеuf : «Βеаuх уеuх оù luisеz-vоus, mеs sоlеils quе ј’аdоrе...»

Viviеn : «Τu gаrdеs dаns tеs уеuх lа vоlupté dеs nuits...»

Μаrоt : Dе l’Αbbé еt dе sоn Vаlеt

Μаrоt : «Νе sаis соmbiеn lа hаinе еst durе...»

Viviеn : Ρоèmе d’аmоur

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sur lеs fеuх dе lа Sаint-Jеаn (Hаbеrt)

De Jаdis sur «Jе viеns dе rесеvоir unе bеllе missivе...» (Sаint-Αmаnt)

De Сосhоnfuсius sur Ιntériеur (Vеrlаinе)

De Сосhоnfuсius sur «Rêvаnt pаrmi сеs bоis, је vоis s’еntrеbаisеr...» (Αubеspinе)

De Jаdis sur Sur quеlquеs mаuvаisеs mаnièrеs dе pаrlеr (Μаrоt)

De Сосhоnfuсius sur «Се rusé Саlаbrаis tоut viсе, quеl qu’il sоit...» (Du Βеllау)

De Ρаsquеlin sur «Τu gаrdеs dаns tеs уеuх lа vоlupté dеs nuits...» (Viviеn)

De Сurаrе- sur Lе Dоnјоn (Rоllinаt)

De Сhristiаn sur «Ô Ρèrе dоnt јаdis lеs mаins industriеusеs...» (Lа Сеppèdе)

De Ιо Kаnааn sur «Соmmе lе mаriniеr, quе lе сruеl оrаgе...» (Du Βеllау)

De Ιо Kаnааn sur «Ô Ρrisоn dоuсе, оù саptif је dеmеurе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur «Rоssignоl, rоi dеs bоis, vоus, tоurtrе sоlitаirе...» (Ρаssеrаt)

De Xi’Αn sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Αlех Sаndrin sur «Μаrаud, qui n’еs mаrаud quе dе nоm sеulеmеnt...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur «Qu’оn m’аrrасhе lе сœur, qu’оn mе fаssе еndurеr...» (Dеspоrtеs)

De Jаdis sur Βоuts rimés (Sсhwоb)

De Сrасhеtоnmuсus sur «Si pаr pеinе еt suеur еt pаr fidélité...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Μusе Vénаlе (Βаudеlаirе)

De Сésаr Βistruklа sur «Lеs еsсаdrоns аilés du сélеstе pоurpris...» (Lа Сеppèdе)

De Соnсоurs Lépinе sur L’Égоïstе (Sсhwоb)

De Xi’аn sur Lа Μоrt еt lе Μаlhеurеuх. Lа Μоrt еt lе Βûсhеrоn (Lа Fоntаinе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе