Charles Cros

Le Collier de griffes, 1908


Sonnet


 
Il y a des moments où les femmes sont fleurs ;
On n’a pas de respect pour ces fraîches corolles...
Je suis un papillon qui fuit des choses folles,
Et c’est dans un baiser suprême que je meurs.
 
Mais il y a parfois de mauvaises rumeurs ;
Je t’ai baisé le bec, oiseau bleu qui t’envoles,
J’ai bouché mon oreille aux funèbres paroles ;
Mais, Muse, j’ai fléchi sous tes regards charmeurs.
 
Je paie avec mon sang véritable, je paie
Et ne recevrai pas, je le sais, de monnaie,
Et l’on me laissera mourir au pied du mur.
 
Ayant traversé tout, inondation, flamme,
Je ne me plaindrai pas, délicieuse femme,
Ni du passé, ni du présent, ni du futur !
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 22 mai 2020 à 12h42

Ornithologie printanière
------------

Piaf-Tonnerre au printemps parcourt un champ de fleurs,
Il ne se lasse point de ces belles corolles ;
Il avance au hasard et dit des choses folles,
Mais on le lui permet, vu que c’est un charmeur.

Des insectes de mai lui parvient la rumeur,
Et le vrombissement d’un bourdon qui s’envole ;
Il cesse d’énoncer de futiles paroles
Et tâche d’exercer ses talents de rimeur.

Il va près du cours d’eau, les ondines l’attendent,
Elles qui avec lui à merveille s’entendent ;
Elles posent sur lui leur doux regard d’azur.

Un peu fraîche est leur peau mais leur âme est de flamme,
Bien plus douce est leur voix que celle d’une femme ;
L’oiseau les aime, car elles ont le coeur pur.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Éleveur le 22 mai 2020 à 13h36

Il y a des moments où les poules sont fleurs ;
On n’a que du respect pour leurs crêtes coroles...
Je fais cocorico, je dis des choses folles,
Puis je saille dessus, pur moment où tu meurs.
 
On attrape parfois de bien viles tumeurs
D’avoir baisé au bec ces oiseaux qui mal volent...
On pourrait en périr de coronavérole ;
Éventualité qui met de sale humeur..
 
On paie avec son sang, on sent avec sa paie...  
C’est Amour, dieu toujours qui te rend la monnaie,
Et te laisse mourir, bien seul au pied d’un mur.
 
Tout je traverserai, inondations de fuel
Et autre plaies d’Égypte, ô délicieuse poule,
Orages du passé, du présent, du futur !

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 29 juillet 2022 à 11h20

Ce lépidoptère est alerte
----------

Tu me verras danser, ivre parmi les fleurs,
Ou parcourir, le soir, des forêts de symboles ;
Enfant déjà, j’étais une chenille folle,
Et maintenant je suis un papillon charmeur.

Sur moi les cancrelats font courir des rumeurs,
Car ces insectes-là sont bavards et frivoles ;
Je te demanderai d’ignorer leurs paroles,
Moi qui n’ai que mépris pour leurs sautes d’humeur.

Dans les champs et les prés, cent mille fleurs m’attendent,
Elles n’aiment que moi, c’est ce qu’elles prétendent,
Mais elles s’ouvriront à d’autres, j’en suis sûr.

La lune est un glaçon, le soleil est de flamme,
Les fleurs savent aimer un peu mieux que les femmes ;
Au profond de leur âme, elles n’ont rien d’impur.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Εlskаmp : «J’аi tristе d’unе villе еn bоis...»

Frаnсе : Sоnnеt : «Εllе а dеs уеuх d’асiеr ; sеs сhеvеuх nоirs еt lоurds...»

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Rimbаud : Sоlеil еt сhаir

Jеаn Dоminiquе

Αpоllinаirе : «Μоn аiméе аdоréе аvаnt quе је m’еn аillе...»

Βаudеlаirе : Lе Μоrt јоуеuх

☆ ☆ ☆ ☆

Νоuvеаu : Εn fоrêt

Viviеn : Sоnnеt : «J’аimе lа bоuе humidе еt tristе оù sе rеflètе...»

Vеrhаеrеn : Lе Ρаssеur d’еаu

Hugо : Lа Сhаnsоn d’Hасquоil lе mаrin

Cоmmеntaires récеnts

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Un livrе n’аurаit pаs suffi...» (Ρrivаt d'Αnglеmоnt)

De Сосhоnfuсius sur «Vоus ruissеаuх, vоus rосhеrs, vоus аntrеs sоlitаirеs...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Étоilеs blеuеs (Rоllinаt)

De Τrуphоn Τоurnеsоl sur À unе mуstériеusе (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur À Ιris, qui mаngеаit оrdinаirеmеnt dеs flеurs (Lе Ρауs)

De Сurаrе- sur L’Αngе (Lоuÿs)

De Αlbаtrосе sur «Dоuсе plаgе оù nаquit mоn âmе...» (Τоulеt)

De Τhundеrbird sur Unе flаmmе (Соrаn)

De Ιо Kаnааn sur Sur lа Сrоiх dе nоtrе Sеignеur — Sа Саusе (Drеlinсоurt)

De Сurаrе- sur À Μ. Α. Τ. : «Αinsi, mоn сhеr аmi, vоus аllеz dоnс pаrtir !...» (Μussеt)

De Gеf sur Villеs : «Се sоnt dеs villеs !...» (Rimbаud)

De Jаdis sur Τаblеаu (Сrоs)

De Βibоsаurе sur À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...» (Μussеt)

De Βоurg sur «Lоngtеmps si ј’аi dеmеuré sеul...» (Τоulеt)

De nоn sur Vеrlаinе

De Jаdis sur Épigrаmmе d’аmоur sur sоn nоm (Αubеspinе)

De Jаdis sur Un hоmmе (Fоurеst)

De Ιsis Μusе sur Lа grоssе dаmе сhаntе... (Ρеllеrin)

De Dаmе dе flаmmе sur Сhаnsоn dе lа mélаnсоliе (Fоrt)

De Μiсhеl sur L’Hоrlоgе : «Lеs Сhinоis vоiеnt l’hеurе dаns l’œil dеs сhаts...» (Βаudеlаirе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе