Charles Cros

Le Collier de griffes, 1908


Déserteuses


 
Un temple ambré, le ciel bleu, des cariatides.
Des bois mystérieux ; un peu plus loin, la mer...
Une cariatide eut un regard amer
Et dit : C’est ennuyeux de vivre en ces temps vides.
 
La seconde tourna ses grands yeux froids, avides,
Vers Lui, le bien-aimé, l’homme vivant et fier
Qui, venu de Paris, peignait d’un pinceau clair
Ces pierres, et ce ciel, et ces lointains limpides.
 
Puis la troisième et la quatrième : « Comment
Retirer nos cheveux de cet entablement ?
Allons ! nous avons trop longtemps gardé nos poses ! »
 
Et toutes, par les prés et les sentiers fleuris,
Elles coururent vers des amants, vers Paris ;
Et le temple croula parmi les lauriers roses.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 28 mai 2022 à 12h36

Jour sobre
----------

Au milieu de la table,un pichet d’eau limpide,
Ce n’est pas aujourd’hui le jour des fruits de mer ;
Maigre est ce déjeuner, mais il n’est pas amer,
Il n’est guère fréquent qu’une bouteille on vide.

Il faut se modérer rien ne sert d’être avide,
Sans lourdes digestions, l’esprit sera plus clair ;
Absorbons ces portions légères comme l’air,
Notre corps restera quand même assez solide.

Il importe de bien choisir ses aliments,
D’espacer les repas, de mâcher calmement
Et de toujours savoir trouver la juste dose.

Les beaux élans vitaux n’en seront point taris,
L’esprit de poésie n’en sera point marri,
Nobles seront les vers et vivante la prose.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Régniеr : Lе Jаrdin mоuillé

Αpоllinаirе : «Εt tоi mоn сœur pоurquоi bаts-tu ?...»

Αpоllinаirе : Lа Grеnоuillèrе

Villiеrs dе L’Ιslе-Αdаm : Αu bоrd dе lа mеr

Αpоllinаirе : Lа Grеnоuillèrе

Νеrvаl : Lеs Éсrivаins

Hаrаuсоurt : Αu tеmps dеs féеs

Gаutiеr : Quеstiоns

Hеrеdiа : Lа Sоurсе

Jаmmеs : Ρrièrе pоur аimеr lа dоulеur

☆ ☆ ☆ ☆

Сrоs : Lе Βut

Ρеllissоn-Fоntаniеr : «L’ехеmplе dе Gоdеаu...»

Αpоllinаirе : Lе Suiсidé

Νоuvеаu : Hуmnе

Αpоllinаirе : «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Vin dеs Αmаnts (Βаudеlаirе)

De Сосhоnfuсius sur «Dеvаulх, lа mеr rеçоit tоus lеs flеuvеs du mоndе...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur «Μillе bаisеrs pеrdus, millе еt millе fаvеurs...» (Αubigné)

De Сurаrе- sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Jаdis sur À l’еnvеrs (Sеgаlеn)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Jаdis sur Lа Сhèvrе (Rоllinаt)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе- sur Sur l’Hélènе dе Gustаvе Μоrеаu (Lаfоrguе)

De Dаmе dе flаmmе sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Dаmе dе flаmmе sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе