Guillaume Colletet


Sur une Chute causée par un bélier


 
Transporté de plaisir comme un valet de fête,
Ou comme un qui s’emploie à forger un cocu,
Je pensais à Cloris, de qui l’œil m’a vaincu,
M’estimant trop heureux de vivre en sa conquête,
 
Lorsque dans l’Arsenal une puissante bête,
Qui n’a pour mon malheur que trop longtemps vécu,
Me vint publiquement planter dedans le cul
Ce qu’en secret je plante aux autres sur la tête.
 
Lycandre, que devins-je à ce puissant effort !
Soudain je tombe à terre étourdi, demi-mort,
Ruminant en mon cœur mes saintes patenôtres.
 
Alors dit un passant, riant de mon ennui :
Faut-il qu’un coup de corne ait fait mourir celui
Qui par des coups de corne en fit naître tant d’autres !
 



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 4 février 2019 à 14h25

Berger de l’être
-------------

Loin de la cour princière où sont les grandes fêtes,
Ce berger, qui toujours a sobrement vécu
Et jamais ne gagna plus de quelques écus
De sérénité fit, semble-t-il, la conquête.

Il erre par les bois, laissant libres ses bêtes,
Oubliant le désir qui par lui fut vaincu ;
Rien ne le contrarie, rien ne le pousse au cul,
Il flâne tout le jour, il n’en fait qu’à sa tête.

Or, cette liberté demande des efforts,
Car le désir surgit quand on le croyait mort,
Dont plusieurs noirs démons s’improvisent apôtres.

Mais un peu de tourment, ça vaut mieux que l’ennui,
C’est ainsi qu’autrefois nous a parlé celui
Qui instruisit Matthieu, Jean, Marc, Luc et les autres.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 4 février 2019 à 18h12


Bélier de Cap-Ferret
----------

C’est le bélier de Cap-Ferret,
Il est rose comme un goret ;
Puis il est parsemé d’hermine,
Ça lui donne un air guilleret.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 19 mai 2021 à 12h44

Visionnaire à poil laineux
----------

Sur la verte colline est un bélier-prophète
Qui pendant plus d’un mois au désert a vécu ;
Tu ne peux l’acquérir, même pour mille écus,
Il craint de se frotter à ton âme imparfaite.

Un homme, d’après lui, c’est une pauvre bête,
Un faible animal qui par le diable est vaincu ;
Quant aux autres vivants, ils en ont plein le cul
De ce primate humain, car il leur prend la tête.

Ce messager divin a pour disciple un porc
Qui, bien que vigoureux, ne pratique aucun sport ;
Il n’est pas très malin, mais c’est un bon apôtre.

Lorsque le ciel est sombre ou que le soleil luit,
Le prophète nous dit que tout va bien pour lui,
Et le cochon confirme : un jour comme les autres.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Vincent le 22 mai 2021 à 16h12

Apôtre de la beauté

Elle est à genoux devant un faux prophète.
Il lui fait miroiter le plus beau des vécus,
Mais il n’en veut en fait qu’à la poignée d’écus
Qu’elle gagne à l’usine alors qu’il fait la fête.

Pour lui, de ses amis, l’adepte s’est défaite
Comme on jette aux WC l’usagé papier-cul.
L’escroc a en elle l’entendement vaincu,
Avec ses histoires d’êtres d’autres planètes.

Ce vendeur de rêve n’a rien du sage-porc
Que j’admire en raison des très nombreux apports
Qu’il fait à la beauté, d’elle c’est un apôtre.

Des poésies en vers, Cochonfucius produit,
Et dans chacune d’elle un je-ne-sais-quoi luit,
Pour son propre bonheur mais aussi pour le nôtre.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Hеrеdiа : Épigrаmmе funérаirе

Rоnsаrd : «L’аutrе јоur quе ј’étаis sur lе hаut d’un dеgré...»

Hugо : «Ιl lui disаit : Vоis-tu, si tоus dеuх nоus pоuviоns...»

Riсhеpin : Lа Flûtе

Lа Fоntаinе : Lа Сigаlе еt lа Fоurmi

Οrléаns : «Lе tеmps а lаissé sоn mаntеаu...»

Μаrоt : Dе sоi-mêmе

Rоnsаrd : «Μignоnnе, аllоns vоir si lа rоsе...»

Rоnsаrd : «Quаnd vоus sеrеz biеn viеillе, аu sоir à lа сhаndеllе...»

Hеrеdiа : Αrmоr

☆ ☆ ☆ ☆

Αpоllinаirе : «Αmi, је vоus éсris du fоnd d’unе саntinе...»

Jаmmеs : Lе pаuvrе сhiеn

Ρоnсhоn : Сhаnsоn dе lа Μоrt

Sаmаin : Lеs Sirènеs

Lаfоrguе : Fаrсе éphémèrе

Νоuvеаu : «Si nоus étiоns mоrts quаnd nоus étiоns mômеs...»

Lаutréаmоnt : «Unе pоtеnсе s’élеvаit sur lе sоl...»

Flаuх : Lеs Jеunеs Fillеs dе Stосkhоlm

Lоrrаin : Sеignеurs

Μаеtеrlinсk : «Lеs trоis sœurs оnt vоulu mоurir ...»

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur «Μаis qui vоus mеut, Sеignеur, dе sоrtir à сеttе hеurе...» (Lа Сеppèdе)

De Сосhоnfuсius sur «Сеlui qui dе plus près аttеint lа déité...» (Du Βеllау)

De Τhundеrbird sur Αrums dе Ρаlеstinе (Viviеn)

De Jаdis sur Соrs dе сhаssе (Αpоllinаirе)

De Сосhоnfuсius sur «Ρаssаnts, nе сhеrсhеz plus dеssоus l’Οrquе infеrnаl...» (Νuуsеmеnt)

De Jаdis sur Νоblеs еt vаlеts (Νеrvаl)

De Сосhоnfuсius sur Zèbrе (Hеrvillу)

De Αdа еn Hérаldiе sur «Hélаs ! mеs tristеs уеuх sоnt сhаngés еn fоntаinеs...» (Βirаguе)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Сhristiаn sur Αu lесtеur (Μurgеr)

De Τhundеrbird sur «Εntrе tоus lеs hоnnеurs dоnt еn Frаnсе еst соnnu...» (Du Βеllау)

De Αrсhivistе sur Lе Μénétriеr (Μеrrill)

De Vinсеnt sur Μаlgré tоut (Сrоs)

De Αdа еn Hérаldiе sur Αntоinе еt Сléоpâtrе (Hеrеdiа)

De Αdа еn Hérаldiе sur Lе Суgnе (Vаlérу)

De Un mаndаrin sur Lе Соrbеаu еt lе Rеnаrd (Lа Fоntаinе)

De Сurаrе- sur «À lа nuе ассаblаntе tu...» (Μаllаrmé)

De Εsprit dе сеllе sur «L’оisеаu dоnt l’Αrаbiе а fаit si grаndе fêtе...» (Lа Сеppèdе)

De Un lесtеur sur «L’аrbrе qui mеt à сrоîtrе, а lа plаntе аssuréе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur Sur unе Сhutе саuséе pаr un béliеr (Соllеtеt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz