Guillaume Colletet


Remontrance à un Poète buveur d’eau


 
En vain, pauvre Tircis, tu te romps le cerveau
Pour parvenir au point des choses plus parfaites :
Tu ne seras jamais au rang des bons poètes,
Si, comme les oisons, tu ne bois que de l’eau.
 
Prends-moi, je t’en conjure, un trait du vin nouveau
Que le Cormié recèle en ses caves secrètes,
Tu passeras bientôt ces antiques prophètes
Qui sauvèrent leur nom de la nuit du tombeau.
 
Bien que dessus les bords d’une vive fontaine
Les Muses ay’nt choisi leur demeure certaine,
Les fines qu’elles sont pourtant n’y boivent pas.
 
Là, sous des lauriers verts, ou plutôt sous des treilles,
Le vin le plus friand préside en leur repas,
Et l’eau n’y rafraîchit jamais que les bouteilles.
 



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 24 juin 2017 à 11h27

Maître Bouc en son azur
------------------------

Maître Bouc, exerçant son modeste cerveau,
Découvre, ici et là, une herbe assez parfaite ;
La vertu d’herboriste est celle du poète,
De celui qui sourit à son reflet dans l’eau.

Or, le rhapsode, en plus, aime le vin nouveau
Que sert Burdigala dans ses caves secrètes :
Le vin peut transformer un ermite en prophète,
Tout en le rapprochant de la nuit du tombeau.

Maître Bouc, quant à lui, préfère la fontaine,
Plutôt qu’un sombre puits dont est l’onde incertaine,
Les versificateurs pourtant n’y boivent pas.

Ces quelques mots tracés dans l’ombre de la treille
M’ont mis en appétit pour un léger repas ;
Je délaisse la plume, et je prends la bouteille.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par pich24 le 1er août 2017 à 18h28

Un rimailleur se fait des nœuds dans le cerveau
A force de vouloir des rimes trop parfaites ;
Mais comment égaler la crème des poètes
Lorsque, couchant ses vers, il ne boit que de l’eau ?
 
Il me semble avoir vu cet aède nouveau
Poétisant ses mots en rimailles secrètes ;
Il désobéissait à la loi des prophètes,
Voulant faire surgir des vers de leur tombeau.
 
Mais sobre point n’était Monsieur de la Fontaine
La Muse des géants, la chose est bien certaine,
En tout siècles passés, sans vin ne venait pas.
 
Ô combien de chefs-d’œuvre auront produit les treilles ?
Combien de vers couchés aux nappes des repas ?
Combien la poésie est fille de bouteilles ?

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Curare- le 1er août 2017 à 21h47

@pich24

Votre style est inimitable n’est-ce-pas ?

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 24 juin 2023 à 15h40

Bouc gyrovague
---------

Je suis un bouc, loin d’être un veau,
Ma renommée n’est point surfaite ;
Je suis plus vaillant qu’un poète,
Et puis je n’ai pas peur de l’eau.

J’aime, cela n’est pas nouveau,
Que les chevrettes soient discrètes ;
Et que ma barbe de prophète
Leur confirme que je suis beau.

Ce que raconte La Fontaine
Provient d’une source incertaine ;
Brave lectrice, n’y crois pas.

Comme étalon, je fais merveille ;
Je tiens cela de mon papa,
Dont le fantôme sur moi veille.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rаmuz : Lе Ρауs

Rоllinаt : Lе Сhаt

Соrbièrе : Rоndеl

Jаrrу : Μinérаl

Βоukау : Rеgrеts à Νinоn

Αpоllinаirе : «Εt tоi mоn сœur pоurquоi bаts-tu ?...»

Αpоllinаirе : Lа Grеnоuillèrе

Villiеrs dе L’Ιslе-Αdаm : Αu bоrd dе lа mеr

Αpоllinаirе : Lа Grеnоuillèrе

Νеrvаl : Lеs Éсrivаins

☆ ☆ ☆ ☆

Сrоs : Сrоquis

Rаmuz : Lе Ρауs

Jаrrу : Sаint-Βriеuс dеs Сhоuх

Lаfоrguе : Stupеur

Сrоs : Lе Βut

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lа Vаguе еt lа Сlосhе (Соppéе)

De Сосhоnfuсius sur Сhоsеs fаtаlеs (Rоdеnbасh)

De Сосhоnfuсius sur «Si tu vеuх vivrе еn Соur, Dilliеrs, sоuviеnnе-tоi...» (Du Βеllау)

De Dаmе dе flаmmе sur «Du tristе сœur vоudrаis lа flаmmе étеindrе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сurаrе- sur «С’еst оrеs, mоn Vinеus, mоn сhеr Vinеus, с’еst оrе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Ρеtitе Ruе silеnсiеusе (Fоrt)

De Сurаrе- sur «Τu еs sеulе mоn сœur, mоn sаng еt mа Déеssе...» (Rоnsаrd)

De Dаmе dе flаmmе sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Jаdis sur À l’еnvеrs (Sеgаlеn)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Jаdis sur Lа Сhèvrе (Rоllinаt)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе= sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Wеb-dеvеlоppеur sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Xiаn sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz