Flaminio de Birague



Je sais bien qu’on dira que je suis téméraire
De ce qu’étant mortel j’aime une Déité
Mais un esprit gentil est toujours agité
D’une belle manie, & fureur non vulgaire.
 
Quand on me donnerait les richesses de Daire,
De Craese, & de celui que l’on vit sus monté,
Vaincu, pris, & tué par le Parthe indompté,
Pour aimer bassement, je ne le voudrais faire.
 
Non, il ne m’en chaut pas : qu’on die que je suis
Un Icare nouveau, & que fol je poursuis,
Ainsi que Phaeton, une entreprise étrange.
 
Si j’aime dans le ciel je suis égal aux Dieux,
Si je tombe du ciel, un trépas glorieux
Couronnera ma fin de gloire & de louange.
 



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 15 mai 2018 à 12h27

Aigle d’inframonde
---------------------

C’est l’aigle d’inframonde, un oiseau téméraire ;
Sans crainte, il peut lutter contre une déité,
Il est plein d’assurance, il n’est pas agité,
Il n’est pas profiteur, il n’a rien de vulgaire.

Du phénix infernal on le voit solidaire,
Lui qui le feu d’en bas voit sans se démonter ;
Comme il advient souvent, cet aigle est indompté,
Pline le décrit mieux que je ne peux le faire.

Alors, je l’aime bien, passereau que je suis,
Et si des idéaux moins nobles je poursuis,
Sa grandeur, sa fierté n’ont pour moi rien d’étrange.

Or, si vous rencontrez cet aigle égal aux Dieux,
Ou si vous entendez son rire glorieux,
Faites-lui parvenir ma modeste louange.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par lacote le 22 mai 2018 à 20h59

Michel Jaouen,

C’était un religieux à l’esprit téméraire
Pour secourir les hommes au passé agité,
Faisant de la drogue leur seule déité,
Un profil devenu de plus en plus vulgaire.

Il leur faisait vivre des moments solidaires,
Il valait mieux l’être quand il fallait dompter,
Son très cher Bel Espoir dans les flots démontés,
Et puis sur un voilier il y a tant à faire.

Michel n’imposait pas sa croyance en Dieu,
Le bord était vierge de marques du glorieux,
Sauf dans sa cabine d’où partaient ses louanges.

Désormais c’est du ciel, que le bateau, il suit,
Car grâce à ses amis son action se poursuit,
À ce qu’ils soient nombreux, il n’y a rien d’étrange.

https://misquette.wordpress.com/2018/05/21/michel-jaouen/

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rоllinаt : L’Αngе pâlе

Vоltаirе : «Сi-gît qui tоuјоurs bаbillа...»

Lаmаrtinе : Ρеnséе dеs mоrts

Сrоs : Сrоquis

Αpоllinаirе : Grаtitudе

Αgоult : L’Αdiеu

Μауnаrd : «Νуmphеs, dе grâсе, аpprосhеz-vоus...»

Ρlаntin : Lе Βоnhеur dе се mоndе

Hugо : Sаrа lа bаignеusе

Lоuÿs : Αu vаissеаu

☆ ☆ ☆ ☆

Rоllinаt : L’Αngе pâlе

Rоllinаt : Sаgеssе du fоu

Vеrlаinе : «Lеs pаssаgеs Сhоisеul аuх оdеurs dе јаdis...»

Rоdеnbасh : Dégоût

Vоltаirе : «Hé quоi ! vоus êtеs étоnnéе...»

Vоiturе : «Ρоur vоus sеrvir...»

Du Βеllау : Villаnеllе : «Εn се mоis déliсiеuх...»

Rimbаud : Lеs Lèvrеs сlоsеs — Vu à Rоmе

Lаutréаmоnt : «Сеt еnfаnt, qui еst аssis sur un bаnс du јаrdin dеs Τuilеriеs...»

Dеrèmе : «Lа pоrtе du јаrdin dоnnе sur lа ruеllе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lа Μоrt dе l’Αiglе (Hеrеdiа)

De Jаdis sur Lе Βаbу (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur «Lа nеf qui lоnguеmеnt а vоуаgé, Dilliеr...» (Du Βеllау)

De Jаdis sur «Сi-gît qui tоuјоurs bаbillа...» (Vоltаirе)

De Сосhоnfuсius sur Désеspérémеnt (Соppéе)

De Jаdis sur «Lа pоrtе du јаrdin dоnnе sur lа ruеllе...» (Dеrèmе)

De Сurаrе- sur «Jе nе sаis соmmеnt је durе...» (Ρizаn)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Ρhèdrе (Fоurеst)

De Gégé sur Sоir dе Μоntmаrtrе. (Τоulеt)

De Μаlvinа- sur «Quе tristе tоmbе un sоir dе nоvеmbrе...» (Νоuvеаu)

De Lеmiеuх Sеrgе sur «Vоtrе rirе еst éсlаtаnt...» (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сhristiаn sur Rêvеriе sur tа vеnuе (Αpоllinаirе)

De Diсkо rimеur sur «Jе rêvе dе vеrs dоuх еt d’intimеs rаmаgеs...» (Sаmаin)

De Νаguèrе sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

De Vinсеnt sur «Ô qu’hеurеuх еst сеlui qui pеut pаssеr sоn âgе...» (Du Βеllау)

De Εsprit dе сеllе sur Сhаnsоn (Οmbrе du bоis) (Lоuÿs)

De Αlbеrtus sur Сhаnsоn : «Ô biеnhеurеuх qui pеut pаssеr sа viе...» (Dеspоrtеs)

De Vinсеnt sur «Αfin quе pоur јаmаis...» (Βаïf)

De Εsprit dе сеllе sur «Ô Τоi qui аs еt pоur mèrе еt pоur pèrе...» (Jоdеllе)

De Сurаrе- sur Εl Dеsdiсhаdо (Νеrvаl)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz