Flaminio de Birague


Épitaphe de Didon Reine de Carthage


 
Passant, si tu fus onc volage et variable,
Ou si tu as le cœur inhumain et cruel,
Ou si tu n’as aimé d’un Amour mutuel,
Ne lis aucunement cet écrit pitoyable.
 
Dedans ce froid cercueil gît le corps misérable
De la pauvre DIDON, qui d’un glaive mortel,
Pour guérir de l’Amour le poison immortel,
Ouvrit son estomac d’une plaie exécrable.
 
Que si pour cet effet mal caute tu la dis,
Passant, pardonne-lui : car souvent les soucis
Par plus forte douleur sont chassés de notre âme.
 
Mais aveugle elle fut de penser par douleur
Chasser le trait qu’Amour élance dans le cœur,
Car toute douleur cède à l’amoureuse flamme.
 



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 17 octobre 2015 à 11h14

Seigneur griffon
--------------------

Le roi-griffon raconte une histoire effroyable
Qui nous fait découvrir un univers cruel ;
Mais pour les courtisans, c’est fort habituel,
Et puis, tous ces récits ne sont guère croyables.

Cette assemblée se rit des héros misérables
Qui sont environnés de cent dangers mortels,
Ou qui perdent l’honneur, tel ce pauvre Vatel ;
Chacun est amusé par ces traits mémorables.

-- Messieurs, soyez sérieux, je parle des douleurs
Que les pauvres humains éprouvent en leur coeur,
Je parle de l’enfer dont ils craignent les flammes.

-- Griffon, régale-nous du conte que tu dis,
Ainsi nous oublions tous nos réels soucis ;
Ainsi, nous retrouvons le bonheur en nos âmes !

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 26 août 2019 à 12h04

Piaf-Songeur
----------

Vivre est embarrassant, ce n’est pas effroyable,
L’inconscient est farceur, mais il n’est pas cruel ;
Répéter mille fois un geste habituel,
C’est plutôt rassurant, ça n’a rien d’incroyable.

Adam sans son jardin ne fut pas misérable,
Qui bien vite accepta d’être un simple mortel ;
Car il continua de bâtir des autels
Et d’accomplir aussi des actions honorables.

Ainsi sur son chemin méditait Piaf-Songeur,
Tranquille vagabond, paisible promeneur,
Écoutant calmement les propos de son âme.

Ce qu’il sait de tout ça, c’est ce qui lui fut dit,
Quand il était marmot, par de vieux érudits ;
Ou même, quelquefois, par une noble dame.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Ρеllеrin : Lа Ρеtitе Βеrgèrе

Sсаrrоn : Épitrе à Μоnsiеur Sаrаzin

Vеrlаinе : Τаntаlizеd

Vеrlаinе : Lеs Ιndоlеnts

Μаuсlаir : Légеndе : «Ιls l’оnt сlоuéе pаr lеs mаins...»

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βаnvillе : «Sсulptеur, сhеrсhе аvес sоin...»

☆ ☆ ☆ ☆

Βаudеlаirе : «Τu mеttrаis l’univеrs еntiеr dаns tа ruеllе...»

Jаmmеs : Lе sоlеil fаisаit luirе

Vеrlаinе : Lе Ρоètе еt lа Μusе

Lаutréаmоnt : «Jе сhеrсhаis unе âmе qui mе rеssеmblât...»

Βаudеlаirе : Lа Vоiх

Frаnс-Νоhаin : Sоlliсitudеs

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Quеl еst сеlui qui vеut fаirе сrоirе dе sоi...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Sоngе (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt à Μаdаmе Μ.Ν. : «Jе vоus аi vuе еnfаnt, mаintеnаnt quе ј’у pеnsе...» (Μussеt)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De Τhundеrbird sur Sur un tоmbеаu (Τristаn L'Hеrmitе)

De Сurаrе- sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Сurаrе- sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Τhundеrbird sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz