Flaminio de Birague



 
Désespéré, chétif, du repos de ma vie,
Je chemine à grands pas au sentier douloureux
De l’Orque épouvantable, où le sort rigoureux
Avait dès le berceau ma jeunesse asservie.
 
Là l’horreur de la nuit sombrement obscurcie,
Et l’effroi pâlissant de l’Achéron ombreux,
Avec tous les tourments des Enfers ténébreux,
Puissent combler mon chef d’indomptable manie !
 
Ciel, pourquoi m’as-tu fait si tôt naître ici-bas
Pour souffrir mille maux pires que le trépas,
Et mourir sans mourir mille fois en une heure ?
 
Hélas ! apaise un peu ton injuste rigueur,
Ou bien, pour m’affranchir de ma triste langueur,
Fais que mourant soudain aussi ma peine meure !
 

Commentaire(s)
Déposé par Cochonfucius le 7 février 2016 à 16h05


Joyeux primate
------------

Singe de Chine, aimant les plaisirs de la vie,
Tu n’es jamais astreint au labeur douloureux,
Ni ne dois dans tes choix te montrer rigoureux ;
Car ton âme jamais ne peut être asservie.

Au temps où l’existence est souvent obscurcie,
Tu savoures des fruits dans le bocage ombreux ;
Ton sommeil est exempt de songes ténébreux,
Ta personnalité ne s’est pas endurcie.

Quel plaisir, si j’étais ce primate ici-bas !
Éperdu de loisir, jusqu’au temps du trépas,
Combien je goûterais l’écoulement des heures ;

Mais non, je suis humain, j’apprécie la rigueur,
Je mérite ma joie au prix de ma langueur,
Il suffit seulement que mon espoir ne meure.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 2 novembre 2018 à 17h49

Singe du duc
----------------

Dans ce manoir, il a passé sa vie,
Sans être atteint d’aucun mal douloureux ;
Car il n’eut pas de maîtres rigoureux,
Il ne fut point une bête asservie.

Or, notre époque est assez obscurcie,
Et rien n’y vaut un vieux manoir ombreux ;
Nul n’y subit de songes ténébreux,
Les destinées n’y sont pas endurcies.

Qu’il est heureux, ce primate, ici-bas !
Il ne craint pas le jour de son trépas,
Ayant toujours bien employé ses heures ;

Et même moi, qui aime la rigueur,
Je voudrais vivre en pareille langueur,
Et que ma poésie jamais  ne meure.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rоdеnbасh : «Lеs суgnеs blаnсs, dаns lеs саnаuх dеs villеs mоrtеs...»

Sсаliоn dе Virblunеаu : «Étаnt аu lit соuсhé, аu liеu dе rеpоsеr...»

Klingsоr : L’Ιnutilе Сhаnsоn

Viаu : «L’аutrе јоur inspiré d’unе divinе flаmmе...»

Viаu : «Αu mоins аi-је sоngé quе је vоus аi bаiséе...»

Lаmаrtinе : Αuх Сhrétiеns dаns lеs tеmps d’éprеuvе

Sсudérу : Ρhilis dаnsе lа Sаrаbаndе

Sсudérу : Sur un Sоngе

Hugо : Сlаirе

Сrоs : Ρlаintе

☆ ☆ ☆ ☆

Viаu : «L’аutrе јоur inspiré d’unе divinе flаmmе...»

Αpоllinаirе : Dаmе à lа sеrvаntе

Αubigné : Εхtаsе

Drеlinсоurt : Sur lеs Ρiеrrеs préсiеusеs

Vоiturе : «D’un buvеur d’еаu, соmmе аvеz débаttu...»

Sаrrаsin : «Lа bеаuté quе је sеrs...»

Hugо : Сlаirе Ρ.

Rоdеnbасh : «Dоuсеur du sоir ! Dоuсеur dе lа сhаmbrе sаns lаmpе !...»

Αpоllinаirе : Сœur соurоnnе еt mirоir

Βаudеlаirе : Ρеrtе d’аuréоlе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Ρsеudо-sоnnеt plus spéсiаlеmеnt truсulеnt еt аllégоriquе (Fоurеst)

De Сосhоnfuсius sur «J’аimаis аutrеfоis lа fоrmе pаïеnnе...» (Gаutiеr)

De Сrуstасé sur «Αuprès dе се bеаu tеint, lе lуs еn nоir sе сhаngе...» (Αubigné)

De Сосhоnfuсius sur «L’аutrе јоur inspiré d’unе divinе flаmmе...» (Viаu)

De piсh24 sur Ρhilis dаnsе lа Sаrаbаndе (Sсudérу)

De Rоlаnd Βасri sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Ρ10H24- sur Εllе еt lui (Αutrаn)

De Jеhаn Fоntаinе sur Lе Glаnd еt lе Сhаmpignоn (Lасhаmbеаudiе)

De Сurаrе- sur «Quаnd је vоudrаi sоnnеr dе mоn grаnd Αvаnsоn...» (Du Βеllау)

De Αrаmis sur «Quаnd mоn fil sе саssеrа sоus...» (Ρеllеrin)

De Αmаris- sur Sуmbоlе (Gilkin)

De Εsprit dе сеllе sur Sоnnеt mélаnсоliquе (Αdеlswärd-Fеrsеn)

De Сurаrе- sur Αprès lа bаtаillе (Hugо)

De Αrаmis sur Dimаnсhе sоir (Rаmuz)

De Μilоu dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Filоu dе Βlаnсhеmоrt sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Quеuflу sur «Vоus Flеuvеs еt Ruissеаuх, еt vоus, сlаirеs Fоntаinеs...» (Сhаndiеu)

De Αrаmis sur Βаllаdе dеs grоs dindоns (Rоstаnd)

De Lе Gаrdiеn sur Μоrt d’un аutrе Juif (Μоrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur Républiquе Αrgеntinе — Lа Ρlаtа (Lеvеу)

De Quimpérоisе-Νаrquоis sur «Τоutе сhоsе аimе еt n’у а riеn quе vоus...» (Τоurs)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz