Aloysius Bertrand

Gaspard de la nuit, 1842


La Tour de Nesle


 

Il y avait à la tour de Nesle un corps-de-garde auquel se logeait le guet pendant la nuit.
  BRANTÔME.

« Valet de trèfle ! — Dame de pique ! de gagne ! » Et le soudard qui perdait envoya d’un coup de poing sur la table son enjeu au plancher.

 

Mais alors messire Hugues, le prévôt, cracha dans un brasier de fer avec la grimace d’un cagou qui a avalé une araignée en mangeant sa soupe.

 

« Pouah ! les chaircuitiers échaudent-ils leurs cochons à minuit ? Ventre-dieu ! c’est un bateau de feurre qui brûle en Seine ! »

 

*

 

L’incendie qui n’était d’abord qu’un innocent follet égaré dans les brouillards de la rivière fut bientôt un diable à quatre tirant le canon et force arquebusades au fil de l’eau.

 

Une foule innombrable de turlupins, de béquillards, de gueux de nuit accourus sur la grève, dansaient des gigues devant la spirale de flamme et de fumée.

 

Et rougeoyaient face à face la tour de Nesle, d’où le guet sortit l’escopette sur l’épaule, et la tour du Louvre, d’où, par une fenêtre, le roi et la reine voyaient tout sans être vus.

 


Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 4 janvier 2020 à 12h25

Tour et scriptorium
-----------------

En la tour vénérable est un scribe subtil
Qui tout au long du jour traduit «L’Enfer» de Dante;
Il boit le vin qu’apporte une jeune servante
Dont le regard est vif derrière ses longs cils.

« Relisez mon travail, Jeannette, lui dit-il,
Pour moi votre opinion est vraiment importante;
Car vous pouvez juger cet exploit que je tente
Et lire cet écrit sans en perdre le fil. »

« Jadis j’offrais à boire à la table du roi,
Mais ma nouvelle place est mieux faite pour moi ;
Je n’ai regret des ducs ni des grands personnages. »

Ils ont ainsi parlé, puis le soir est venu
Chez eux comme un voleur, à petits pas menus,
L’oeuvre de la journée fut à peine trois pages.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Vincent le 8 janvier 2020 à 19h02

Cuisine interne

On peut le reconnaitre à son style subtil,
Comparable à celui d’Alighieri Dante,
En ce sens que la rime est aussi sa servante,
Mais entre leurs talents, il y a plus qu’un cil.

Jeune, il s’en désolait, “j’aimerais, disait-il,
Être l’auteur d’une œuvre en tous points importante”.
Désormais, de ses vers, nombreux, il se contente,
Dès lors que grâce à eux, il reste sur son fil ;

Si, des prix littéraires, il est loin d’être roi,
L’homme ne tombe pas dans ce vide d’émois,
Qui fut déjà fatal à bien des personnages.

Pour chacun, le néant, n’est pas le bienvenu,
Et tous nous déplorons de l’avoir au menu,
L’écrivain l’accommode en noircissant des pages.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μас Οrlаn : «Соmmе ј’étаis mаl...»

Rаоul Ρоnсhоn

Hugо : Lа Vасhе

Μаrоt : «Un grоs priеur sоn pеtit-fils bаisаit...»

Μаrоt : Dеs nоnnеs, qui sоrtirеnt du соuvеnt pоur аllеr sе réсréеr

Μаrоt : Βаllаdе dе frèrе Lubin

Τоulеt : «Соmmе lеs diеuх gаvаnt lеur pаnsе...»

Βаrbеу d’Αurеvillу : À Vаlоgnеs

Viviеn : «Ô fоrmе quе lеs mаins...»

Τоulеt : Sur lа Hаltе dе сhаssе dе Vаn Lоо.

☆ ☆ ☆ ☆

Μаrоt : À Αntоinе : «Si tu еs pаuvrе...»

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Βérоаldе : «Dе fеu, d’hоrrеur, dе mоrt, dе pеinе, dе ruinе...»

Βérоаldе : «Dе fеu, d’hоrrеur, dе mоrt, dе pеinе, dе ruinе...»

Sаiх : «Соmmе еn lа flеur dеsсеnd dоuсе rоséе...»

Αсkеrmаnn : Lе Сri

Vеrlаinе : Εх imо

*** : «Μа bеrgèrе Νоn légèrе...»

Rоllinаt : À l’inассеssiblе

Ρоpеlin : Lеs Сеrisеs

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt rоmаntiquе (Riсhеpin)

De Jаdis sur «Jе nе suis plus сеlui qui rеspirаit lа viе...» (Βérоаldе)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt : «Εllе а dеs уеuх d’асiеr ; sеs сhеvеuх nоirs еt lоurds...» (Frаnсе)

De Jаdis sur «Déјà lа nuit еn sоn pаrс аmаssаit...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur «Βаrquе, qui vаs flоttаnt sur lеs éсuеils du mоndе...» (Duplеssis-Μоrnау)

De Jаdis sur Αu lесtеur (Swаrth)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Сurаrе- sur Sоnnеt à Sir Βоb (Соrbièrе)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

De Lе Gаrdеur d’Οiеs sur Ρоssеssiоn Frаnçаisе (Lеvеу)

De Frаnсisсо sur Dаns l’аubеrgе fumеusе... (Jаmmеs)

De Vinсеnt sur Lа Τоur dе Νеslе (Βеrtrаnd)

De Сhristiаn sur Lézаrd (Βruаnt)

De Dаmе Sаlаmаndrе sur «J’аi pоur mаîtrеssе unе étrаngе Gоrgоnе...» (Rоnsаrd)

De Jеаn-Ρаul ΙΙΙ sur «Εllе аimаit сеuх dоnt lе gоussеt...» (Ρеllеrin)

De јеаn-pаul sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Βirgittе sur Sоnnеt à mоn аmi R... (Αrvеrs)

De Vinсеnt sur Τrаnquillus (Hеrеdiа)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе