Jean Bertaut


Sur le présent d’un vase de cristal


 
Je vous fais deux présents en ce présent ici,
Dont l’un c’est un cristal taillé par artifice.
L’autre un ardent désir de vous rendre service,
À ce cristal semblable et dissemblable aussi.
 
Semblable d’une part, en ce qu’il est ainsi
Pur, et net, et luisant, et sans tache et sans vice,
Et que votre vertu, sa mère et sa nourrice,
L’a dans sa vive roche en constance endurci :
 
Mais aussi d’autre part en ceci dissemblable,
Qu’il est en amitié non moins ferme et durable,
Que ce vase est fragile au choc des moindres coups :
 
Car bien que mille éclaire lui brillent sur la face,
Si n’est-ce de nature autre chose que glace,
Au lieu que mon désir est de flamme pour vous.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 13 avril 2017 à 17h50

Marquis à plumes
----------------

D’un marquis magicien, c’est la demeure, ici,
Que transforme en oiseau un étrange artifice ;
Non pas pour amuser l’oiseleur de service,
Mais pour prendre son vol, et pour chanter, aussi.

Et sachez que fort peu de seigneurs sont ainsi,
Car un tour de magie leur semble un maléfice ;
Mais ce marquis l’apprit de sa bonne nourrice,
Sans pourtant devenir un sorcier endurci.

Étant ce volatile au plumage admirable,
Il a fait ses amis du chêne et de l’érable,
Et trouve fréquemment un insecte à son goût.

Vers le soir, que chacun s’abrite et se délasse,
Je le vois admirer ses plumes dans la  glace,
Qui sont d’un bel azur, surtout celles du cou.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 20 avril 2017 à 10h21

Sans trop buriner
mais sans bourriner,
Cochonfucius un jour aura bout-rimé
chacun des dix mille poèmes du Paradis des Albatros...

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Jadis le 17 novembre 2019 à 10h35

D’un chat persan, détestable animal
-------------------------------------------------

Ce félidé chafouin me vaut bien du souci
Et m’a coûté déjà nombre de sacrifices.
Il miaule, narquois, en lissant sa pelisse,
Le « Duo des chats » quand j’écoute Debussy.

Il croît de jour en jour ; il enfle et il grossit,
Et sans remords aucun, se goinfre de saucisses.
Il faut obtempérer à ses moindres caprices,
Supporter ses humeurs, et pas même un merci.

Ma réprobation le laisse imperturbable.
Il me faut patiemment souffrir l’inexcusable
Et arrogant dédain de ce maudit matou.

Sur ma table en bois blanc, placide, il se prélasse
Parmi mes manuscrits, que faut-il que je fasse ?
Ah ! l’affreux saligaud, il a pissé partout.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par MadameConnasse le 17 novembre 2019 à 13h30

Et le pisse d’1 chat
Tel le jet d’1 crachat . . ____Aller’geek aux chats.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 17 novembre 2019 à 14h19

il paraît
que ça a
le goût du la
pin persan

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Esprit de celle le 17 novembre 2019 à 14h30

Pas tentée  . .
Pour répondre
au tentateur
patenté !

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Dеubеl : Détrеssе

Viviеn : Dеvаnt lе соuсhаnt

Viviеn : Lа Соnquе

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βrulé : «Ρоur mаl tеmps ni pоur gеléе...»

Dеsсhаmps : «Jе dеviеns соurbеs еt bоssu...»

Αndré Sаlmоn

Μас Οrlаn : Lе Μаnègе d’аérоplаnеs

Dеsсhаmps : Ρlаintеs d’аmоurеuх

Τоulеt : «Сеt huissiеr, qui јеtаit, l’été...»

☆ ☆ ☆ ☆

Νаvаrrе : «J’аimе unе аmiе еntièrеmеnt pаrfаitе...»

Соppéе : Désir dе glоirе

Hugо : «Ιl lui disаit : Vоis-tu, si tоus dеuх nоus pоuviоns...»

*** : Dаns lеs fоrtifs

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Соurеur (Hеrеdiа)

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur Μа dаnsе (Сеndrаrs)

De Jаdis sur L’Αvеuglе (Ρéguу)

De Сосhоnfuсius sur Ρаris vаissеаu dе сhаrgе (Ρéguу)

De Jаdis sur «Ρаr l’аmplе mеr, lоin dеs pоrts еt аrènеs» (Sаint-Gеlаis)

De Τhundеrbird sur Lе Ρоètе соntumасе (Соrbièrе)

De Μаgélаnt sur Αiguillеs dе саdrаn (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Сосhоnfuсius sur «Lа viе humblе аuх trаvаuх еnnuуеuх еt fасilеs...» (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Αuх mоrts (Lесоntе dе Lislе)

De Vinсеnt sur Lе Μоrt јоуеuх (Βаudеlаirе)

De Simоn Hоаrаu sur Sсаrbо : «Οh ! quе dе fоis је l’аi еntеndu еt vu...» (Βеrtrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur L’Éсоlе buissоnnièrе (Durосhеr)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Сhаpеllе dе lа mоrtе (Νеlligаn)

De Сurаrе- sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Τutus ΙΙ bis sur Vénus Αnаdуоmènе (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz