Pierre-Jean de Béranger


Vieux habits, vieux galons


 

ou RÉFLEXIONS MORALES ET POLITIQUES D’UN MARCHAND D’HABITS DE LA CAPITALE


 

PREMIÈRE RESTAURATION, 1814


 

AIR : Vaudeville des Deux Edmond


 
 
Tout marchands d’habits que nous sommes,
Messieurs, nous observons les hommes :
D’un bout du monde à l’autre bout,
              L’habit fait tout.
Dans les changements qui surviennent,
Les dépouilles nous appartiennent :
Toujours en grand nous calculons.
              Vieux habits ! vieux galons !
 
Parfois en lisant la gazette,
Comme tant d’autres, je regrette
Que tout Français n’ait pas gardé
              L’habit brodé.
Mais j’en crois ceux qui s’y connaissent,
Les anciens préjugés renaissent.
On va quitter les pantalons.
              Vieux habits ! vieux galons !
 
 
Les modes et la politique
Ont cent fois rempli ma boutique ;
Combien on doit à leurs travaux
              D’habits nouveaux !
Quand de nos déesses civiques
On met en oubli les tuniques,
Aux passants nous les rappelons.
              Vieux habits ! vieux galons !
 
Un temps fameux par cent batailles
Mit du galon sur bien des tailles ;
De galon même étaient couverts
              Les habits verts [1].
Mais sans le bonheur point de gloire !
Nous seuls, après chaque victoire,
Nous avions ce que nous voulons.
              Vieux habits ! vieux galons !
 
Nous trouvons aussi notre compte
Avec tous les gens qui sans honte
Savent, dans un retour subit,
              Changer d’habit.
Les valets, troupe chamarrée,
Troquant aujourd’hui leur livrée,
Que d’habits bleus [2] nous étalons !
              Vieux habits ! vieux galons !
 
Les défenseurs de nos grands-pères,
Sortant de leurs nobles repaires,
Reprennent enfin à leur tour
              L’habit de cour.
Chez nous retrouvant leurs costumes,
Avec talons rouges et plumes,
Ils vont régner dans les salons.
              Vieux habits ! vieux galons !
 
Sans nul égard pour nos scrupules,
Si la foule des incrédules
Mit au nombre de ses larcins
              L’habit des saints,
Au nez de plus d’un philosophe
Je vais en revendre l’étoffe :
De piété nous redoublons.
              Vieux habits ! vieux galons !
 
Longtemps vantés dans chaque ouvrage,
Des grands, qu’aujourd’hui l’on outrage,
Portent au fond de leurs manoirs
              Des habits noirs.
Mais, grâce à nous, vont reparaître
Ces manteaux qu’eux-mêmes peut-être
Trouvaient bien pesants et bien longs.
              Vieux habits ! vieux galons !
 
De m’enrichir j’ai l’assurance :
L’on fêtera toujours en France,
En ville, au théâtre, à la cour,
              L’habit du jour.
Gens vêtus d’or et d’écarlate,
Pendant un mois chacun vous flatte ;
Puis à vos portes nous allons.
              Vieux habits ! vieux galons !
 
___________
1. La livrée impériale, vert et or.
2. La livrée royale.

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Régniеr : Οdеlеttе : «J’аi gаrdé се mirоir оù vоus vоus êtеs vuе...»

Hugо : Lа Сhаnsоn dе Jеаn Ρrоuvаirе

Τаilhаdе : Ruе dе lа Сlеf

Hеrvillу : Βuсоliquе Νоirе

Hugо : Viеillе сhаnsоn du јеunе tеmps

Rimbаud : Lе Dоrmеur du vаl

Rimbаud : «L’Étоilе а plеuré rоsе...»

Vеrlаinе : Μоn rêvе fаmiliеr

Αutrаn : Εllе еt lui

Hugо : Lа Légеndе dе lа Νоnnе

Τоulеt : «Νоn, се tахi, quеllе сhаrrеttе....»

Régniеr : Εn fоrêt

☆ ☆ ☆ ☆

Lа Сеppèdе : «Αprès qu’il еut аuх siеns rеdit сеttе lеçоn...»

Сrоs : Jоurs d’éprеuvе

Rоnsаrd : «Μаriе, bаisеz-mоi ; nоn, nе mе bаisеz pаs...»

Νоuvеаu : Lе Livrе

Régniеr : Lеs Livrеs

Βruаnt : Сhаnsоn dеs miсhеtоns

Vеrlаinе : Μоn rêvе fаmiliеr

Αltаrосhе : Ρétitiоn d’un vоlеur à un rоi sоn vоisin

Ρеrgаud : Rеnаissаnсе

Μауnаrd : «Quаnd dоis-је quittеr lеs rосhеrs...»

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur «Dеs pеurеuх оisеlеts lа trоupе gаzоuillаrdе...» (Lа Сеppèdе)

De Сосhоnfuсius sur «Αprès qu’il еut аuх siеns rеdit сеttе lеçоn...» (Lа Сеppèdе)

De Сосhоnfuсius sur Ρауsаgе gris (Rоllinаt)

De Jаdis sur Αuх mоdеrnеs (Lесоntе dе Lislе)

De Jаdis sur «Lе dimаnсhе еst lе јоur оù l’оn еntеnd lеs сlосhеs !...» (Rоdеnbасh)

De Сосhоnfuсius sur «Οui, mаis аinsi qu’оn vоit еn lа guеrrе сivilе...» (Αubigné)

De Μасrоn démissiоn sur Sоnnеt : «Μаîtrеssе, d’аprès tоi је vеuх fаirе un pаstеl...» (Соrаn)

De Сurаrе- sur Ρоur lе јеudi 9 јаnviеr 1913 (Ρéguу)

De Сhristiаn sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Ιо Kаnааn sur Ρèlеrinаgе (Vеrhаеrеn)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Μоdérаtеur sur Éléphаnt dе Ρаris. (Τоulеt)

De Сhristiаn sur Sоnnеt sur dеs mоts qui n’оnt pоint dе rimе (Sаint-Αmаnt)

De Сhristiаn sur Сlаir dе lunе (Αpоllinаirе)

De Jоhаnn sur L’Éсhо dе lа саvеrnе (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Égо Viсtоr sur «Lаissе dе Ρhаrаоn lа tеrrе Égуptiеnnе...» (Rоnsаrd)

De Сurаrе- sur «Νоus nе fаisоns lа соur аuх fillеs dе Μémоirе...» (Du Βеllау)

De Μаriаnnе sur «Jе sоngе à се villаgе аssis аu bоrd dеs bоis...» (Μоréаs)

De Ιо Kаnааn sur Ρériоdе élесtоrаlе (Соppéе)

De Ιо Kаnааn sur Αrums dе Ρаlеstinе (Viviеn)

De Сurаrе- sur «Ô fоrmе quе lеs mаins...» (Viviеn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz