Du Bellay

Les Regrets, 1558



Si je monte au Palais, je n’y trouve qu’orgueil,
Que vice déguisé, qu’une cérémonie,
Qu’un bruit de tambourins, qu’une étrange harmonie,
Et de rouges habits un superbe appareil :
 
Si je descends en banque, un amas et recueil
De nouvelles je trouve, une usure infinie,
De riches Florentins une troupe bannie,
Et de pauvres Siennois un lamentable deuil :
 
Si je vais plus avant, quelque part où j’arrive,
Je trouve de Vénus la grand’ bande lascive
Dressant de tous côtés mille appas amoureux :
 
Si je passe plus outre, et de la Rome neuve
Entre en la vieille Rome, adonques je ne treuve
Que de vieux monuments un grand monceau pierreux.
 

Commentaire(s)
Déposé par Cochonfucius le 8 mars 2015 à 11h22

Modestie d’un évêque
---------------------------

Dupanloup, de ses dons, ne montrait point d’orgueil ;
Il était recueilli dans les cérémonies,
Chérissait le savoir, cultivait l’harmonie,
Aux vestales faisait le plus charmant accueil.

De ses nombreux exploits, consultons le recueil
Qui nous fait admirer sa puissance infinie ;
Nulle femme, en nul temps, de son coeur n’est bannie,
Il ne se met en berne en aucun soir de deuil.

Renaît, chaque matin, sa force toujours neuve ;
Et s’empresse aussitôt d’en exhiber la preuve
À qui veut en connaître, en termes vigoureux.

À ta cheville, évêque, aucun de nous n’arrive ;
Ton nom sonne en premier pour la gloire lascive,
Pour la splendeur d’Eros, le triomphe amoureux.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 18 juin 2018 à 18h12

Angelusromuli et Remiangelus
-----------------------------------

Ils ont à conseiller deux clients pleins d’orgueil ;
Deux Romains attentifs dans les cérémonies,
Recherchant le savoir, doutant de l’harmonie,
Aux vestales faisant le plus aimable accueil.

De Virgile, plus tard, est témoin le recueil :
Les jumeaux ont cherché la puissance infinie ;
La haine de leur coeur jamais ne fut bannie,
Même quand, de Rémus, le peuple prit le deuil.

Pour nous, simples lecteurs, l’histoire est toujours neuve ;
Elle conclut parfois en l’absence de preuves,
Donnant la préférence aux héros vigoureux.

Les anges ont lutté pour que nul mal n’arrive,
Éloignant Romulus des esclaves lascives ;
Mais ce fut un tueur, et pas un amoureux.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Βаudеlаirе : Lе Соuсhеr du Sоlеil rоmаntiquе

Αpоllinаirе : Dаns lе јаrdin d’Αnnа

Μаllаrmé : Sоnnеt : «Sur lеs bоis оubliés quаnd pаssе l’hivеr sоmbrе...»

Αutrаn : Lа Βоhèmе

Rоnsаrd : «Jе nе sеrаis mаrri, si tu соmptаis mа pеinе...»

Βlаisе Сеndrаrs

Сеndrаrs : Соntrаstеs

Hеrvillу : Ρuérilités

☆ ☆ ☆ ☆

Βаudеlаirе : «Соmbiеn durеrоnt nоs аmоurs ?...»

Αutrаn : Βibliоthèquеs

Αutrаn : Ρrudеnсе dе lа Grеnоuillе

Αubigné : Εхtаsе

Αutrаn : Sévigné

Νеrvаl

Μоréаs : Μusiquе lоintаinе

Μоréаs : «Ô mеr immеnsе...»

Lа Villе dе Μirmоnt : «Jе pоrtе аu grоs оrtеil un аnnеаu d’оr mаssif...»

Соppéе : «L’éсоlе. Dеs murs blаnсs, dеs grаdins nоirs, еt puis...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Fаitеs-mоi сhеvаliеr, ассоlеz-mоi, mа bеllе...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Сосhоnfuсius sur Sur lеs débuts d’Αminа Βоsсhеtti (Βаudеlаirе)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Соrbеаuх (Νеlligаn)

De Αmigо* sur Dаns lе јаrdin d’Αnnа (Αpоllinаirе)

De Ρоrсus Сum Librо sur Lupеrсus (Hеrеdiа)

De Μаlvinа sur «Quаnd l’оmbrе mеnаçа dе lа fаtаlе lоi...» (Μаllаrmé)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Lеs Ρоrсs : «Αvес lеurs grоins...» (Vеrhаеrеn)

De gаutiеr sur Lеs Αssis (Rimbаud)

De Lа Μusérаntе sur L’Éсhеllе (Αutrаn)

De Didiеr СΟLΡΙΝ sur «Αmоur, је nе mе plаins dе l’оrguеil еndurсi...» (Rоnsаrd)

De Μаriа sur «Αprès unе јоurnéе dе vеnt...» (Rilkе)

De Vinсеnt sur «Αu prеmiеr trаit, quе mоn œil rеnсоntrа...» (Τуаrd)

De Frаnçоis Соppéе sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Gеоrgеs Соurtеlinе sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De vinсеnt sur «Ν’еs-tu lаssе, аussi, dе rêvеr d’hiеr ?...» (Viеlé-Griffin)

De Vinсеnt sur Lа Grеnоuillе blеuе (Fоrt)

De L’аmоr sur Αriаnе (Hеrеdiа)

De Ρiеrrоt sur Sоnnеt à lа nuit (Rоllinаt)

De Ρеrvеrs nаrсissе sur «Ρuisquе lеs сhаmps јоuissеnt dе mа bеllе...» (Τоurs)

De Vinсеnt sur «Εst-il riеn dе plus vаin qu’un sоngе mеnsоngеr...» (Сhаssignеt)

De Сhristiаn sur Lеs Ρоrсs (Vеrhаеrеn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе