Du Bellay

Les Antiquités de Rome, 1558



Que n’ai-je encor la harpe Thracienne,
Pour réveiller de l’enfer paresseux
Ces vieux Césars, et les Ombres de ceux
Qui ont bâti cette ville ancienne ?
 
Ou que je n’ai celle Amphionienne,
Pour animer d’un accord plus heureux
De ces vieux murs les ossements pierreux,
Et restaurer la gloire Ausonienne ?
 
Pussè-je au moins d’un pinceau plus agile
Sur le patron de quelque grand Virgile
De ces palais les portraits façonner :
 
J’entreprendrais, vu l’ardeur qui m’allume,
De rebâtir au compas de la plume
Ce que les mains ne peuvent maçonner.
 

Commentaire(s)
Déposé par Cochonfucius le 3 juin 2014 à 11h34

Édifice
---------

Du Bellay, tant d’idées te viennent !
Ton coeur n’est jamais paresseux,
Car il est héritier de ceux
Qui, magiciens et magiciennes,

(Y compris les cartomanciennes)
Ont fait des pronostics nombreux,
Que les rhapsodes valeureux
Mirent en odes saturniennes.

Nous savons qu’il fut bien agile
En son latin, le fier Virgile ;
Mais ton français est façonné

Comme un miroir où l’oeil s’allume,
Comme un temple, au fil de la plume,
Que la rime vient maçonner.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Αpоllinаirе : Οriаndе

Vеrlаinе : «Βоn сhеvаliеr mаsqué qui сhеvаuсhе еn silеnсе...»

Lеfèvrе-Dеumiеr : Lе Νаvirе gеlé

Νеrvаl : Dеlfiса

Μаgnу : «Αssiеds-tоi là, Guуоn, еt mе dis dеs nоuvеllеs...»

Τhéоphilе Gаutiеr

Μаgnу : Sоuhаit qu’il fаisаit аuх сhаmps, sе sоuvеnаnt dе sа Dаmе

Rоnsаrd : «Yеuх, qui vеrsеz еn l’âmе, аinsi quе dеuх Ρlаnètеs...»

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Du Βеllау : «Соmmе un qui vеut сurеr quеlquе сlоаquе immоndе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Lаfоrguе : «J’éсоutе dаns lа nuit rаgеr lе vеnt d’аutоmnе...»

Vildrас : Ρrintеmps dе guеrrе

Сhаrlеs Vildrас

Lа Fоntаinе : Lе Rаt еt l’Huîtrе

Lаbé : «Βаisе m’еnсоr, rеbаisе-mоi еt bаisе...»

Rоnsаrd : «Sеulе sаns соmpаgniе еn unе grаndе sаllе...»

Βаudеlаirе : Αu Lесtеur

Sсèvе : «L’аubе étеignаit étоilеs à fоisоn...»

Viаu : «D’un sоmmеil plus trаnquillе à mеs Αmоurs rêvаnt...»

Hаrаuсоurt : Αu tеmps dеs féеs

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Αuх préсiеusеs (Lе Ρеtit)

De Jеаn Dоnаti sur Jе pеnsе à Jеаn-Jасquеs (Jаmmеs)

De Сосhоnfuсius sur Αprès l’hivеr (Hugо)

De Сосhоnfuсius sur «Μа fièvrе сrоît tоuјоurs, lа vôtrе diminuе...» (Rоnsаrd)

De Xiао Βоb sur «Jе сhаntаis сеs Sоnnеts, аmоurеuх d’unе Hélènе...» (Rоnsаrd)

De piсh24 sur Сhоpin (Ρrоust)

De Сосhоfuсius sur «J’аllаis sеul rеmâсhаnt mеs аngоissеs pаsséеs...» (Lа Βоétiе)

De Viсkу sur Τristаn Klingsоr

De piсh24 sur «Quаnd l’аmоur à vоs уеuх оffrе un сhоiх аgréаblе...» (Μоlièrе)

De Сосhоnfuсus sur Diеs Ιræ (Lесоntе dе Lislе)

De piсh24 sur Fаblе sаns mоrаlité (Jасоb)

De Сhristiаn sur «L’оrguеil dеs lоurds аnnеаuх...» (Viviеn)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Ρеtit pоèmе érоtiquе (Viviеn)

De Vinсеnt sur Αntithèsеs dе lа Сrоiх à l’аrbrе défеndu (Lа Сеppèdе)

De Сосhоnfuсus sur Αu bоrd dе lа Μаrnе (Соppéе)

De Сhristiаn sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Сhristiаn sur Lа Μоuсhе еt lа Fоurmi (Lа Fоntаinе)

De Jеаn Ρаul sur L’Αlbаtrоs (Βаudеlаirе)

De Dаvid sur «Quаnd d’unе dоuсе аrdеur dоuсеmеnt аgité...» (Du Βеllау)

De Μаlvinа sur «Si се n’еst pаs аmоur, quе sеnt dоnquеs mоn сœur ?...» (Βаïf)

De Сurаrе- sur À sа Μusе (Jоdеllе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе