Du Bellay

L’Olive, 1550



 
Quand la fureur, qui bat les grands coupeaux,
Hors de mon cœur l’Olive arrachera,
Avec le chien le loup se couchera,
Fidèle garde aux timides troupeaux.
 
Le ciel, qui voit avec tant de flambeaux,
Le violent de son cours cessera.
Le feu sans chaud et sans clarté sera,
Obscur le rond des deux astres plus beaux.
 
Tous animaux changeront de séjour
L’un avec l’autre, et au plus clair du jour
Ressemblera la nuit humide et sombre,
 
Des prés seront semblables les couleurs,
La mer sans eau, et les forêts sans ombre,
Et sans odeur les roses et les fleurs.
 



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 22 octobre 2014 à 13h58

Sagesse du crapaud
------------------------

Au fond du parc est un sage crapaud
Avec un peu de folie dans la tête.
Vous lui trouvez une allure distraite :
Il est songeur, ne suivant nul troupeau.

À l’heure noire où j’allume un flambeau
Pour que le parc arbore un air de fête,
Il se concentre, ainsi qu’un vieux poète
Triant les mots pour garder les plus beaux.

Que cherche-t-il en son calme séjour ?
À quoi joue-t-il, la nuit comme le jour ?
C’est de blasons que vit cet esprit sombre ;

Il assortit les meubles, les couleurs,
Les partitions, les brisures sans nombre ;
De l’héraldique, il cultive les fleurs.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 26 avril 2018 à 19h47

Ange-crapaud
---------------

Il se souvient qu’il était un crapaud ;
Dont il lui reste une sagesse en tête,
Son âme est pure, et n’est jamais distraite,
Cet ange-là ne vit pas en troupeau.

Je peux le voir aux lueurs des flambeaux
Lorsque le monde arbore un air de fête,
C’est un plaisir pour un très vieux poète,
Cet ange-là fait partie des plus beaux.

Notre planète, en fait-il son séjour ?
Et s’y tient-il, la nuit comme le jour ?
De quel blason s’orne cet esprit sombre ?

Je n’ai pas vu le meuble, la couleur,
La partition, les enquerres sans nombre ;
Car l’héraldique est sa secrète fleur.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 8 octobre 2021 à 12h42

Démon berger
--------

C’est un démon à face de crapaud
Qui, l’autre jour, voulant changer de tête ;
Se fit agneau, qui est charmante bête,
Puis fut élu berger de son troupeau.

L’ancien gardien repose en un tombeau,
En qui vibrait une âme de prophète ;
Le faux agneau se prend pour un poète,
Il s’aventure en quelques jeux verbaux.

Le grand bélier s’approche d’un pas lourd,
Lui adressant un menaçant discours ;
-- Quitte ces lieux, descends parmi les ombres !

Voici l’agneau qui change de couleur ;
Intimidé par ces paroles sombres,
Il se transforme en innocente fleur.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Fiеfmеlin : «Се Μоndе, соmmе оn dit, еst unе саgе à fоus...»

Сосtеаu : Βаttеriе

Μilоsz : Lе Соnsоlаtеur

Lа Villе dе Μirmоnt : «Lа mеr еst infiniе еt mеs rêvеs sоnt fоus...»

Vеrlаinе : Сrоquis pаrisiеn

Fоurеst : Sоuvеnir оu аutrе rеpаs dе fаmillе

Μаgnу : «Βiеnhеurеuх sоit lе јоur, еt lе mоis, еt l’аnnéе...»

Rоnsаrd : «Αmоur еst sаns miliеu, с’еst unе сhоsе ехtrêmе...»

Régniеr : Épitаphе

Vеrlаinе : «Ιl plеurе dаns mоn сœur...»

Vеrlаinе : «Lе сiеl еst, pаr-dеssus lе tоit...»

Vеrlаinе : Сhаnsоn d’аutоmnе

☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Quеlquеfоis, аprès dеs ébаts pоlis...»

Hugо : «Jеunеs gеns, prеnеz gаrdе аuх сhоsеs quе vоus ditеs...»

Τаilhаdе : Сhоrègе

Dеspоrtеs : «Rесhеrсhе qui vоudrа lеs аppаrеnts hоnnеurs...»

Μеndès : Sоrоr dоlоrоsа

Rоnsаrd : «Μignоnnе, lеvеz-vоus, vоus êtеs pаrеssеusе...»

Hауеm-Grеgh : Jеunеs fillеs

Fоurеst : Βаllаdе еn l’hоnnеur dе lа fаmillе Τrоulоуаuх

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur «Un јоur је vis, dеbоut аu bоrd dеs flоts mоuvаnts...» (Hugо)

De Сосhоnfuсius sur Lе Μоussе (Соrbièrе)

De Jаdis sur Lе mаrdi à lаudеs : «L’оisеаu vigilаnt nоus révеillе...» (Rасinе)

De Сосhоnfuсius sur L’Αvеuglе (Ρéguу)

De Jаdis sur À Αlfrеd dе Μussеt (Αrvеrs)

De Сосhоnfuсius sur Сhоrègе (Τаilhаdе)

De Сurаrе- sur «Ô fоrmе quе lеs mаins...» (Viviеn)

De Сurаrе- sur Épitаphе (Νоuvеаu)

De Сurаrе- sur Μаzurkа (Νеlligаn)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Сhristiаn sur «Се Μоndе, соmmе оn dit, еst unе саgе à fоus...» (Fiеfmеlin)

De Τhundеrbird sur Sur l’аrс-еn-сiеl (Drеlinсоurt)

De Τhundеrbird sur L’Αngе pâlе (Rоllinаt)

De Αdа еn Hérаldiе sur «Hélаs ! mеs tristеs уеuх sоnt сhаngés еn fоntаinеs...» (Βirаguе)

De Сhristiаn sur Αu lесtеur (Μurgеr)

De Αrсhivistе sur Lе Μénétriеr (Μеrrill)

De Vinсеnt sur Μаlgré tоut (Сrоs)

De Αdа еn Hérаldiе sur Αntоinе еt Сléоpâtrе (Hеrеdiа)

De Αdа еn Hérаldiе sur Lе Суgnе (Vаlérу)

De Un аutrе fаbulistе sur Lе Соrbеаu еt lе Rеnаrd (Lа Fоntаinе)

De Εsprit dе сеllе sur «À lа nuе ассаblаntе tu...» (Μаllаrmé)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе