Du Bellay

Les Regrets, 1558



Prélat, à qui les cieux ce bonheur ont donné
D’être agréable aux rois : prélat, dont la prudence
Par les degrés d’honneur a mis en évidence
Que pour le bien public Dieu t’avait ordonné :
 
Prélat, sur tous prélats sage et bien fortuné,
Prélat, garde des lois et des sceaux de la France,
Digne que sur ta foi repose l’assurance
D’un roi le plus grand roi qui fut onq couronné :
 
Devant que t’avoir vu, j’honorais ta sagesse,
Ton savoir, ta vertu, ta grandeur, ta largesse,
Et si rien entre nous se doit plus honorer :
 
Mais ayant éprouvé ta bonté non pareille,
Qui souvent m’a prêté si doucement l’oreille,
Je souhaite qu’un jour je te puisse adorer.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 20 octobre 2020 à 12h44

Mitroscope
--------------

C’est un joli chapeau qu’un pape m’a donné,
Aux magiques pouvoirs, dont j’use avec prudence ;
Il sont parfois trompeurs, et c’est une évidence,
Jamais comme sorcier je ne fus ordonné.

La magie a perdu plus d’un infortuné,
Même de grands seigneurs, même des rois de France ;
En mon ange gardien je veux prendre assurance,
Ainsi qu’en Dupanloup, de gloire couronné.

Cette mitre enchantée procure la sagesse,
Le pape soit loué pour de telles largesses ;
De cet humble sonnet je les veux honorer.

Décrire ne saurais ces visions sans pareilles,
Ni ces magiques sons qui frappent mes oreille ;
La mitre est un trésor que je dois adorer.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Thunderbird le 22 octobre 2020 à 09h45

Mitroscope  (retouche)
--------------

C’est un joli chapeau qu’un pape m’a donné,
Aux magiques pouvoirs, dont j’use avec prudence ;
Il sont parfois trompeurs, et c’est une évidence,
Jamais comme sorcier je ne fus ordonné.

La magie a perdu plus d’un infortuné,
Même de grands seigneurs, même des rois de France ;
En mon ange gardien je veux prendre assurance,
Ainsi qu’en Dupanloup, de gloire couronné.

Cette mitre enchantée procure la sagesse,
Le pape soit loué pour de telles largesses ;
De cet humble sonnet je les veux honorer.

Décrire ne saurais ces visions sans pareilles,
Ni ces magiques sons qui frappent mes oreilles ;
La mitre est un trésor que je dois adorer.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 28 août 2021 à 12h47

Trésor de Schrödinger
--------

Un  magicien farceur ce coffre m’a donné,
Me disant que l’ouvrir serait une imprudence ;
Le motif qu’il donna n’est point une évidence,
Si je n’y comprends rien, tu dois me pardonner.

À présent, suis-je riche ou suis-je infortuné ?
Je ne saurais pas bien faire la différence ;
Les deux en même temps, dit avec assurance
Le savant enchanteur, mais j’en suis étonné.

Ce chercheur manifeste une étrange sagesse,
Lui pour qui la Nature est une sauvagesse .
Mais de tous ses égaux son nom est honoré.

Je parle d’autre chose avec lui, sous la treille,
Domaine des moineaux qui charment nos oreilles ;
Je rêve du trésor et des écus dorés.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Εlskаmp : «J’аi tristе d’unе villе еn bоis...»

Frаnсе : Sоnnеt : «Εllе а dеs уеuх d’асiеr ; sеs сhеvеuх nоirs еt lоurds...»

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Rimbаud : Sоlеil еt сhаir

Rаmuz : Сhаlеur

Jеаn Dоminiquе

Αpоllinаirе : «Μоn аiméе аdоréе аvаnt quе је m’еn аillе...»

Βаudеlаirе : Lе Μоrt јоуеuх

Сrоs : Sоnnеt : «Jе vоudrаis, еn grоupаnt dеs sоuvеnirs divеrs...»

Fаbié : Τеrrе dе Frаnсе

☆ ☆ ☆ ☆

Αpоllinаirе : «Μоn аiméе аdоréе аvаnt quе је m’еn аillе...»

Vеrhаеrеn : Lе Ρаssеur d’еаu

Hugо : Lа Сhаnsоn d’Hасquоil lе mаrin

Hеrеdiа : Lе Νаufrаgé

*** : Lа Dépоsitiоn dе Jеhаn Riсtus

Сhаuliеu : Lеs Élоgеs dе lа viе сhаmpêtrе

Μаrоt : Dе lа јеunе dаmе qui а viеil mаri

Gréсоurt : L’Ιvrоgnе

Vоltаirе : Lе Sоngе сrеuх

Τоulеt : «Αimеz-vоus lе pаssé...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Μusiquеs оmbrеusеs vеrtеs...» (Dаuphin)

De Сurаrе- sur L’Αngе (Lоuÿs)

De Сосhоnfuсius sur Lе Ρаpillоn (Lаmаrtinе)

De Сосhоnfuсius sur Dоn Juаn (Сrоs)

De Αlbаtrосе sur «Dоuсе plаgе оù nаquit mоn âmе...» (Τоulеt)

De Τhundеrbird sur Unе flаmmе (Соrаn)

De Ιо Kаnааn sur Sur lа Сrоiх dе nоtrе Sеignеur — Sа Саusе (Drеlinсоurt)

De Rаtzingеr sur Lа Соmplаintе dе Μоnsiеur Βеnоit (Frаnс-Νоhаin)

De Сurаrе- sur À Μ. Α. Τ. : «Αinsi, mоn сhеr аmi, vоus аllеz dоnс pаrtir !...» (Μussеt)

De Gеf sur Villеs : «Се sоnt dеs villеs !...» (Rimbаud)

De Jаdis sur Τаblеаu (Сrоs)

De Βibоsаurе sur À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...» (Μussеt)

De Βоurg sur «Lоngtеmps si ј’аi dеmеuré sеul...» (Τоulеt)

De nоn sur Vеrlаinе

De Jаdis sur Épigrаmmе d’аmоur sur sоn nоm (Αubеspinе)

De Jаdis sur Un hоmmе (Fоurеst)

De Сurаrе- sur Lеs Rеmоrds (Lоuÿs)

De Ιsis Μusе sur Lа grоssе dаmе сhаntе... (Ρеllеrin)

De Dаmе dе flаmmе sur Сhаnsоn dе lа mélаnсоliе (Fоrt)

De Μiсhеl sur L’Hоrlоgе : «Lеs Сhinоis vоiеnt l’hеurе dаns l’œil dеs сhаts...» (Βаudеlаirе)

De Xi’аn sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе