Du Bellay

Les Regrets, 1558



Mauny, prenons en gré la mauvaise fortune,
Puisque nul ne se peut de la bonne assurer,
Et que de la mauvaise on peut bien espérer,
Étant son naturel de n’être jamais une.
 
Le sage nocher craint la faveur de Neptune,
Sachant que le beau temps longtemps ne peut durer :
Et ne vaut-il pas mieux quelque orage endurer,
Que d’avoir toujours peur de la mer importune ?
 
Par la bonne fortune on se trouve abusé,
Par la fortune adverse on devient plus rusé :
L’une éteint la vertu, l’autre la fait paraître :
 
L’une trompe nos yeux d’un visage menteur,
L’autre nous fait l’ami connaître du flatteur,
Et si nous fait encore à nous-mêmes connaître.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 20 août 2015 à 11h22

Trois insectes magiques
-----------------------------

Les trois scarabées d’or apportent la fortune ;
Par le zèbre magique, on peut s’en assurer,
Il suffit de l’attendre, il suffit d’espérer,
En observant, surtout, les phases de la lune.

Car ces bousiers dorés sont aimés de Neptune,
Sa faveur envers eux est faite pour durer,
Laquelle est le moyen de tout se procurer ;
Il suffit de savoir les dates opportunes.

Jamais un scarabée ne s’est montré menteur,
Ils ignorent l’emphase et les discours flatteurs,
Ils ont la probité vénérable des prêtres.

L’un s’appelle Gaspard, on ne peut l’abuser ;
Le deuxième, Melchior, et c’est le plus rusé ;
Et l’autre, Balthazar, c’est leur seigneur et maître.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 9 février 2017 à 16h04

Cinq éléphants héraldiques
-----------------------------

Ils ont à partager un blason de fortune ;
En ce modeste état, leur pas est assuré,
Dressés en pyramide, ils ont l’air d’espérer
Que par cette méthode ils atteindront la lune.

Or, ils logent pourtant sous l’oeil du vieux Neptune,
Sans qu’il leur ait fallu forte vague endurer ;
Mais d’excellent poisson, ils s’en sont procuré,
Ayant mis à profit les marées opportunes.

Ils ne sont pas trompé par le soleil menteur
Qui veut les endormir de ses propos flatteurs ;
Aussi, chaque dimanche, ils font venir un prêtre.

Par nul genre de mythe ils ne sont abusés ;
Même le Père Abbé n’est pas assez rusé
Pour soumettre leur coeur, et devenir leur maître.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 9 février 2017 à 16h16

Début du premier quatrain :

trompés

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Riсhеpin : Βеrсеusе

Dеrèmе : «Ρuisquе је suis аssis sоus се pin vеrt еt sоmbrе...»

Соppéе : «Quеlquеfоis tu mе prеnds lеs mаins еt tu lеs sеrrеs...»

Τоulеt : Éléphаnt dе Ρаris.

Μаllаrmé : «Quаnd l’оmbrе mеnаçа dе lа fаtаlе lоi...»

Riсtus : Βеrсеusе pоur un Ρаs-dе-Сhаnсе

Klingsоr : À lа сhаndеllе

Τоulеt : «С’étаit sur un сhеmin сrауеuх...»

Lа Fоntаinе : «Αimоns, fоutоns, се sоnt plаisirs...»

Μаrоt : Αnnе, pаr јеu, mе јеtа dе lа nеigе

☆ ☆ ☆ ☆

Dеlillе : Vеrs fаits dаns lе јаrdin dе mаdаmе dе Ρ...

Τоulеt : «Lе соuсоu сhаntе аu bоis qui dоrt....»

Τоulеt : «Τrоttоir dе l’Élуsé’-Ρаlасе...»

Gill : Lе Ρаillаssоn

Gill : Εхhоrtаtiоn

Gill : Lа Lеvrеttе еt lе gаmin

Μаеtеrlinсk : «Ιls оnt tué trоis pеtitеs fillеs...»

Rоllinаt : Βаlzас

Μаrоt : Sur quеlquеs mаuvаisеs mаnièrеs dе pаrlеr

Соppéе : «Εn plеin sоlеil, lе lоng du сhеmin dе hаlаgе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сhristiаn sur Âmе dе nuit (Μаеtеrlinсk)

De Сосhоnfuсius sur «Τristе еt hidеuх fаntômе, еffrоуаblе figurе...» (***)

De Jаdis sur Τrоp tаrd (Sullу Ρrudhоmmе)

De Εsprit dе сеllе sur Sur lе présеnt d’un vаsе dе сristаl (Βеrtаut)

De Сосhоnfuсius sur «Соmmе un nаvirе еn mеr аu fоrt dе lа tоurmеntе...» (Fiеfmеlin)

De Jаdis sur Τоmbеаu : «Lе nоir rос соurrоuсé quе lа bisе lе rоulе...» (Μаllаrmé)

De Сосhоnfuсius sur Νuit blаnсhе (Sаmаin)

De Jаdis sur Βrumаirе (Βlémоnt)

De Сhristiаn sur Un јеunе pоètе pеnsе à sа biеn-аiméе qui hаbitе dе l’аutrе сôté du flеuvе (Βlémоnt)

De Сhristiаn sur Οrаisоn du sоir (Rimbаud)

De Vinсеnt sur «Jе nе vеuх plus, Ρаillеur, mе rоmprе tаnt lа têtе...» (Viоn Dаlibrау)

De Сriсtuе sur «Vоs сélеstеs bеаutés, Dаmе, rеndеz аuх сiеuх...» (Μаgnу)

De Сriсtuе sur Lе Βruit dе l’еаu (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Lе Rоsе (Gаutiеr)

De Сriсtus sur «Gоrdеs, quе fеrоns-nоus ? Αurоns-nоus pоint lа pаiх ?...» (Μаgnу)

De Vinсеnt sur Lеs Саrmélitеs (Νеlligаn)

De Εsprit dе сеllе sur «Dès quе се Diеu...» (Jоdеllе)

De Vinсеnt sur Lе Dоrmеur du vаl (Rimbаud)

De Sаint Τripоdе sur Lеs Litаniеs dе Sаtаn (Βаudеlаirе)

De Εsprit dе сеllе sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Сurаrе- sur «Jе nе sаis соmmеnt је durе...» (Ρizаn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе