Du Bellay

Les Regrets, 1558



Je n’ai jamais pensé que cette voûte ronde
Couvrît rien de constant : mais je veux désormais,
Je veux, mon cher Morel, croire plus que jamais
Que dessous ce grand Tout rien ferme ne se fonde,
 
Puisque celui qui fut de la terre et de l’onde
Le tonnerre et l’effroi, las de porter le faix,
Veut d’un cloître borner la grandeur de ses faits,
Et pour servir à Dieu abandonner le monde.
 
Mais quoi ? que dirons-nous de cet autre vieillard,
Lequel ayant passé son âge plus gaillard
Au service de Dieu, ores César imite ?
 
Je ne sais qui des deux est le moins abusé :
Mais je pense, Morel, qu’il est fort malaisé
Que l’un soit bon guerrier, ni l’autre bon ermite.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 2 juin 2017 à 13h50

Porc d’azur
--------------

Il se sent rassuré par sa bedaine ronde,
Il n’aura plus l’idée de maigrir, désormais,
Ce brave porc d’azur sourit plus que jamais
Qui sur bons aliments sa corpulence fonde.

Pas de plus beau bestiau sur la terre ou dans l’onde,
Sa présence, toujours, fait son petit effet,
Ce vieux cochon en a, dit-on, dans le buffet,
C’est un noble animal, c’est un homme du monde.

Gentil porc, quels seront tes plaisirs de vieillard?
Vas-tu vivre ta vie comme un rude gaillard,
Un pourceau d’Epicure, un héros qu’on  imite ?

Des mythes d’autrefois je ne suis abusé ;
Te dire mes plaisirs, c’est un peu malaisé,
Je n’en prends guère plus que n’en trouve un ermite.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par pich24 le 3 juin 2017 à 19h21

Fuck D.T

Apprenant, sur le tard que la terre était ronde
J’entends qu’elle serait fin saoule désormais,
Que de l’air s’en échappe et nous quitte à jamais,
Le reste s’échauffant pour que la glace fonde,
N’élevant fort hélas que le niveau de l’onde.

La planète des gens succombe sous ce faix
Alors qu’un président alternatif aux faits
Fait, donneur de leçon, un doigt d’honneur au monde.

Il se croit jeune encor mais a l’esprit vieillard,
Il se croit vert encor au sens du mot gaillard,
Mais le monde rit quand le fou du roi l’imite.

Narcisse avec ce fat n’a-t-il pas abusé ?
Mal-tu-vu, malappris, mal élu, malaisé,
Qui ne présidera que son royaume ermite.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 12 avril 2022 à 12h41

Ambicochon serein
----------

Je suis très populaire à trois lieues à la ronde,
Même la tavernière a dit qu’elle m’aimait ;
J’approuve cet aveu, mieux vaut tard que jamais,
J’irai voir plus souvent cette gentille blonde.

Son âme délicate émet de bonnes ondes,
Mon vieux coeur en ressent les rassurants effets ;
Il va de mieux en mieux, tous les jours que Dieu fait,
J’aime aussi son patron, le meilleur fils du monde.

Les gens de cette ville ont pitié des vieillards ;
Ceux qu’on prendrait parfois pour de rudes gaillards
Sont pleins de bon vouloir, ils sont gens de mérite.

Nous bavardons devant un verre de rosé ;
Notre corps est un arbre, il faut bien l’arroser,
Sans avoir, pour autant, des goûts de sybatite.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 12 avril 2022 à 12h47

Ambicochon serein ==== retouche
----------

Je suis très populaire à trois lieues à la ronde,
Même la tavernière a dit qu’elle m’aimait ;
J’approuve cet aveu, mieux vaut tard que jamais,
J’irai voir plus souvent cette gentille blonde.

Son âme délicate émet de bonnes ondes,
Mon vieux coeur en ressent les rassurants effets ;
Il va de mieux en mieux, tous les jours que Dieu fait,
J’aime aussi son patron, le meilleur fils du monde.

Les gens de cette ville ont pitié des vieillards ;
Ceux qu’on prendrait parfois pour de rudes gaillards
Sont pleins de bon vouloir, ils sont gens de mérite.

Nous bavardons devant un verre de rosé ;
Notre corps est un arbre, il faut bien l’arroser,
Sans avoir, pour autant, des goûts de sybarite.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Gérоntе d’unе аutrе Ιsаbеllе...»

Сrоs : Sоnnеt : «Jе sаis fаirе dеs vеrs pеrpétuеls. Lеs hоmmеs...»

Jоdеllе : «Dеs аstrеs, dеs fоrêts, еt d’Αсhérоn l’hоnnеur...»

Сrоs : Сuеillеttе

Hеnri dе Régniеr

Viоn Dаlibrау : «Αimе, si tu lе vеuх, је nе l’еmpêсhе pаs...»

Lа Fоntаinе : Ρаrоlе dе Sосrаtе

Lаfоrguе : Μéditаtiоn grisâtrе

Νоël : Сhаnt dе nоurriсе

Μаllаrmé : «Μ’intrоduirе dаns tоn histоirе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Du Βеllау : «Frаnсе, mèrе dеs аrts, dеs аrmеs еt dеs lоis...»

Βаudеlаirе : Lа Fаussе Μоnnаiе

Сhаlupt : Lе Βасhеliеr dе Sаlаmаnquе

Fréсhеttе : Νоvеmbrе

Νеlligаn : Lе Τоmbеаu dе lа négrеssе

Сrоs : Dеstinéе

Τоulеt : Épitаphе.

Lаmаrtinе : L’Ιmmоrtаlité

Glаtignу : «Lа tаblе étinсеlаit. Un tаs dе bоnnеs сhоsеs...»

Lаfоrguе : Соmplаintе dе l’оrgаnistе dе Νоtrе-Dаmе dе Νiсе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Соmmе pеtits еnfаnts d’unе lаrvе оutrаgеusе...» (Сhаssignеt)

De Сосhоnfuсius sur «Un pеu dеvаnt quе l’аubе аmеnât lа јоurnéе...» (Gоdаrd)

De Jаdis sur Sоnnеt : «Jе sаis fаirе dеs vеrs pеrpétuеls. Lеs hоmmеs...» (Сrоs)

De Jаdis sur «Οù dоnс еst lе bоnhеur ?...» (Hugо)

De Сосhоnfuсius sur «Dеs аstrеs, dеs fоrêts, еt d’Αсhérоn l’hоnnеur...» (Jоdеllе)

De Jаdis sur Lе Vоlеur (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur À un sоt аbbé dе quаlité (Sаint-Ρаvin)

De Τristаn Βеrnаrd sur Lеs Соnquérаnts (Hеrеdiа)

De Lа Μusérаntе sur Sоnnеt dе Ρоrсеlаinе (Viviеn)

De Dаmе dе flаmmе sur «Du tristе сœur vоudrаis lа flаmmе étеindrе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сurаrе- sur «С’еst оrеs, mоn Vinеus, mоn сhеr Vinеus, с’еst оrе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Ρеtitе Ruе silеnсiеusе (Fоrt)

De Dаmе dе flаmmе sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De krm sur Vеrlаinе

De Сurаrе= sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Wеb-dеvеlоppеur sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Xiаn sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе