Du Bellay



Celui qui d’amitié a violé la loi,
Cherchant de son ami la mort et vitupère :
Celui qui en procès a ruiné son frère,
Ou le bien d’un mineur a converti à soi :
 
Celui qui a trahi sa patrie et son roi,
Celui qui comme Œdipe a fait mourir son père,
Celui qui comme Oreste a fait mourir sa mère,
Celui qui a nié son baptême et sa foi :
 
Marseille, il ne faut point que pour la pénitence
D’une si malheureuse abominable offense,
Son estomac plombé martelant nuit et jour,
 
Il voise errant nu-pieds ni six ni sept années :
Que les Grisons sans plus il passe à ses journées,
J’entends s’il veut que Dieu lui doive du retour.
 

Les Regrets, 1558

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 17 juin 2015 à 11h54

Renard et dragon
---------

Le dragon de sinople aime narguer la loi ;
Il projette en avant sa langue de vipère
Et trompe ses amis, ses compagnons, ses frères,
En déployant sa ruse et sa mauvaise foi.

Le doux renard d’argent est défenseur du droit ;
Pour servir le royaume, il a quitté son père,
Pris par son sacerdoce, il ne voit plus sa mère ;
Il combat le parjure, en adversaire adroit.

S’il avait, ce dragon, l’esprit de pénitence,
On lui pardonnerait peut-être ses offenses ;
Mais son hostilité s’aggrave nuit et jour.

Au terme d’un procès qui prendra trois journées,
Il devra s’embarquer pour de longues années,
Unique passager sur la nef sans retour.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 4 mai 2018 à 12h31

Métaphysicien de gueules
-----------------------------

Dragon, de l’univers interrogeant les lois,
Cherchant, dans le cosmos, à trouver des repères ;
Il voudrait déchiffrer la musique des sphères,
Trouver le presque rien, voir le je ne sais quoi.

Il s’interroge aussi sur les bases du droit,
Sur l’étrange morale inculquée par son père ;
Il voudrait retrouver le dieu de sa grand-mère,
Mais ne sait pas s’y prendre, il n’est pas très adroit.

Lui qui, dans son enfance, aimait les pénitences,
Il ne sait plus très bien tolérer les offenses,
Chose à quoi son esprit s’efforce nuit et jour.

La lecture a rempli bien des longues journées,
Mais, pour ce pur plaisir, il reste peu d’années,
Il sait bien qu’il possède un ticket sans retour.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 5 octobre 2022 à 11h20

Force de l’oie
--------

Du cosmos, l’oie comprend les lois,
Car elle y trouve ses repères ;
Ce sont la musique des sphères
Ainsi que la règle de trois.

Ce palmipède a le coeur droit,
Lui qui fit honneur à son son père ;
Les difficultés, il les gère,
Il ne craint le chaud ni le froid.

Il sait contrôler ses dépenses,
Il dit toujours tout ce qu’il pense,
Sans se répandre en grands discours.

Ses amours ne sont point fanées,
En dépit du poids des années ;
Elles lui sont d’un grand secours.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 14 septembre 2023 à 09h50

Dragon de sable
----------------

Le dragon noir n’a pas de loi,
Il est dépourvu de repères ;
Avec des femmes adultères
Il se débauche, et puis il boit.

Lui, qui jamais n’eut le coeur droit,
Vécut d’entreprises précaires ;
Douteuses furent ses affaires,
Des arnaqueurs il fut le roi.

Ses regards sont pleins d’insolence ;
Fausses sont toutes ses balances,
Impertinents sont ses discours.

La Terre est par lui profanée
Au fil des jours et des années ;
Contre lui je cherche un recours.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 15 septembre 2023 à 09h41

*  *  *
----

N’imite jamais
La sagesse du dragon,
Tu te brûlerais.

[Lien vers ce commentaire]


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Νеlligаn : Сlаir dе lunе intеllесtuеl

Siсаud : Lе Сhеmin dе sаblе

Соrbièrе : Épitаphе

Rеvеrdу : Lеndеmаin

Rеvеrdу : Lа Viе durе

Rеvеrdу : Lа Сlосhе сœur

Klingsоr : Αu јоli јеu dеs fоurbеriеs

Gаutiеr : Ρréfасе

Αllаis : Соmplаintе аmоurеusе

Lаfоrguе : L’hivеr qui viеnt

☆ ☆ ☆ ☆

Саrсо : Lаissеz-mоi

Νоuvеаu : Сru

Τоulеt : «Lе sаblе оù nоs pаs оnt сrié...»

Dеlаruе-Μаrdrus : Εrrеmеnts

Frаnс-Νоhаin : Αllеgrо dеs Соаltаrs

Hеrеdiа : L’Épéе

Vеrlаinе : Dédiсасе

Сhаtеаubriаnd : Lе Μоntаgnаrd ехilé

Τоulеt : «Lеs Quаrаntе...»

Rimbаud : Vénus Αnаdуоmènе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Сlаir dе lunе intеllесtuеl (Νеlligаn)

De Сосhоnfuсius sur Dе sоi-mêmе (Lа Gеsséе)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Сосhоnfuсius sur «Quоi vоus l’аvеz dоnс dit mа сruеllе Βеllоnnе...» (Νuуsеmеnt)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Сurаrе- sur «Épоuvаntаblе Νuit, qui tеs сhеvеuх nоirсis...» (Dеspоrtеs)

De Xi’аn sur Jеhаn Riсtus

De Villеrеу јеаn -pаul sur Détrеssе (Dеubеl)

De ΒооmеrаngΒS sur «Βiеnhеurеuх sоit lе јоur, еt lе mоis, еt l’аnnéе...» (Μаgnу)

De Hаikukа sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Gаrdiеn dеs Суmеs sur Сhаnt dе Νоël (Νоël)

De Сurаrе- sur «Lа mоrt а tоut mоn biеn еt mоn еspоir étеint...» (Αubin dе Μоrеllеs)

De Сurаrе- sur Jоurnаlistе piеuх (Fréсhеttе)

De аunrуz sur Rêvеriе (Lаrguiеr)

De Сhristiаn sur Сrépusсulе dе dimаnсhе d’été (Lаfоrguе)

De Τhundеrbird sur Αgnus Dеi (Vеrlаinе)

De L’hеndéсаpé sуllаbis sur Lа Ρаssаntе (Νеlligаn)

De Сhristiаn sur «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...» (Αpоllinаirе)

De Ιо Kаnааn sur Jоуаu mémоriаl (Sеgаlеn)

De Lilith sur «Се fut un Vеndrеdi quе ј’аpеrçus lеs Diеuх...» (Νuуsеmеnt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе