Du Bellay

Les Regrets, 1558



Celui qui d’amitié a violé la loi,
Cherchant de son ami la mort et vitupère :
Celui qui en procès a ruiné son frère,
Ou le bien d’un mineur a converti à soi :
 
Celui qui a trahi sa patrie et son roi,
Celui qui comme Œdipe a fait mourir son père,
Celui qui comme Oreste a fait mourir sa mère,
Celui qui a nié son baptême et sa foi :
 
Marseille, il ne faut point que pour la pénitence
D’une si malheureuse abominable offense,
Son estomac plombé martelant nuit et jour,
 
Il voise errant nu-pieds ni six ni sept années :
Que les Grisons sans plus il passe à ses journées,
J’entends s’il veut que Dieu lui doive du retour.
 

Commentaire(s)
Déposé par Cochonfucius le 17 juin 2015 à 11h54

Renard et dragon
---------

Le dragon de sinople aime narguer la loi ;
Il projette en avant sa langue de vipère
Et trompe ses amis, ses compagnons, ses frères,
En déployant sa ruse et sa mauvaise foi.

Le doux renard d’argent est défenseur du droit ;
Pour servir le royaume, il a quitté son père,
Pris par son sacerdoce, il ne voit plus sa mère ;
Il combat le parjure, en adversaire adroit.

S’il avait, ce dragon, l’esprit de pénitence,
On lui pardonnerait peut-être ses offenses ;
Mais son hostilité s’aggrave nuit et jour.

Au terme d’un procès qui prendra trois journées,
Il devra s’embarquer pour de longues années,
Unique passager sur la nef sans retour.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 4 mai 2018 à 12h31

Métaphysicien de gueules
-----------------------------

Dragon, de l’univers interrogeant les lois,
Cherchant, dans le cosmos, à trouver des repères ;
Il voudrait déchiffrer la musique des sphères,
Trouver le presque rien, voir le je ne sais quoi.

Il s’interroge aussi sur les bases du droit,
Sur l’étrange morale inculquée par son père ;
Il voudrait retrouver le dieu de sa grand-mère,
Mais ne sait pas s’y prendre, il n’est pas très adroit.

Lui qui, dans son enfance, aimait les pénitences,
Il ne sait plus très bien tolérer les offenses,
Chose à quoi son esprit s’efforce nuit et jour.

La lecture a rempli bien des longues journées,
Mais, pour ce pur plaisir, il reste peu d’années,
Il sait bien qu’il possède un ticket sans retour.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Βеrtrаnd : Sоnnеt : «À lа Rеinе dеs Frаnçаis...»

Lоrrаin : Déсаdеnсе

Lоrrаin : Αbаndоnnéе

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Rоdеnbасh : «Lеs суgnеs blаnсs, dаns lеs саnаuх dеs villеs mоrtеs...»

Νоuvеаu : Fоu

Vеrlаinе : Sur lе Саlvаirе

Lаhоr : Dаnsе mасаbrе

Lа Fоntаinе : Lеs Dеuх Соqs

Τаilhаdе : Ιnitiаtiоn

Dеshоulièrеs : Stаnсеs : «Αgréаblеs trаnspоrts qu’un tеndrе аmоur inspirе...»

*** : «Ρéripаtétisаnt еn pаntеlаntе ехtаsе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Βruаnt : Fаntаisiе tristе

Βеrtrаnd : Lа Rоndе sоus lа сlосhе

Ρоpеlin : Τurеlаirе, turеlurе

Lоrrаin : Réсurrеnсе

Lоrrаin : Αltеssе

Νоuvеаu : «Οn m’а mis аu соllègе (оh ! lеs pаrеnts, с’еst lâсhе !)...»

Dеsbоrdеs-Vаlmоrе : Lе Dimаnсhе dеs Rаmеаuх

Ρrоust : Jе соntеmplе sоuvеnt lе сiеl dе mа mémоirе

Riсhеpin : Lе Ρеndu јоуеuх

Rоdеnbасh : «Lеs суgnеs blаnсs vоnt еt viеnnеnt sur lеs саnаuх...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Αvоir pеu dе pаrеnts, mоins dе trаin quе dе rеntе...» (Vаuquеlin dеs Yvеtеаuх)

De Сосhоnfuсius sur Rеmémоrаtiоn d’Αmis bеlgеs (Μаllаrmé)

De Сосhоnfuсius sur «Ρlus qu’аuх bоrds Αеtëаns lе brаvе fils d’Ésоn...» (Du Βеllау)

De Jаllе dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Wоtаn dе Βlаnсhеmоrt sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Lа Rоndе sоus lа сlосhе (Βеrtrаnd)

De Βаilеу sur Соntrе Sаbidius : «D’un gâtеаu trоp brûlаnt...» (Dubоs)

De Jеhаn sur Соnsеil (Βаnvillе)

De Jеhаn sur Lа Μоrt еt lе Μаlhеurеuх. Lа Μоrt еt lе Βûсhеrоn (Lа Fоntаinе)

De Jеhаn sur Εn јustiсе dе pаiх (Rоllinаt)

De Jеhаn sur Μаtеlоts (Соrbièrе)

De Сurаrе- sur L’Αmbitiоn tаnсéе (Τristаn L'Hеrmitе)

De Βlоndеl sur Τеrrе dе Frаnсе (Fаbié)

De Τоrсhоnfuсius sur Lе Сосhоn, lа Сhèvrе еt lе Μоutоn (Lа Fоntаinе)

De Lilith sur «Ô Déеssе, qui pеuх аuх prinсеs égаlеr...» (Du Βеllау)

De Μаlеpеur sur «Jе plаntе еn tа fаvеur сеt аrbrе dе Суbèlе...» (Rоnsаrd)

De Léаlаgirаfе sur Sur un Sоngе (Sсudérу)

De Сliеnt sur Sоnnеt du huit févriеr 1915 (Αpоllinаirе)

De Fоurmi sur Lе Τunnеl (Rоllinаt)

De Νаrсissе Hérоn sur «Соmbiеn durеrоnt nоs аmоurs ?...» (Βаudеlаirе)

De Νiсhоlаs nеwmаn sur Frаnсis Jаmmеs

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе