Baudelaire

Les Fleurs du Mal, 1857


Spleen


 
Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l’horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ;
 
Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l’Espérance, comme une chauve-souris,
S’en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris ;
 
Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D’une vaste prison imite les barreaux,
Et qu’un peuple muet d’infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,
 
Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.
 
— Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l’Espoir,
Vaincu, pleure, et l’Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.
 

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : Guitаrе : «Gаstibеlzа, l’hоmmе à lа саrаbinе...»

Νеrvаl : Unе аlléе du Luхеmbоurg

Sаmаin : «Jе rêvе dе vеrs dоuх еt d’intimеs rаmаgеs...»

Αpоllinаirе : 2е саnоnniеr соnduсtеur

Οrléаns : «Lеs fоurriеrs d’Été sоnt vеnus...»

Αpоllinаirе : «Lеs mоutоns nоirs dеs nuits d’hivеr...»

Βаudеlаirе : Lа Sоlitudе

Hugо : L’Épоpéе du liоn

Соppéе : «Αssis, lеs piеds pеndаnts, sоus l’аrсhе du viеuх pоnt...»

Lа Fоntаinе : Lе Rеnаrd еt lеs Rаisins

☆ ☆ ☆ ☆

Lоuÿs : Lе Désir

Jаmmеs : Jе t’аimе

Jаmmеs : Τu sеrаs nuе

Jаmmеs : Τu sеrаs nuе

*** : «Quаnd un mаri, quаnd unе fеmmе...»

Vеrmеil : «Vоs уеuх plus prоmpts qu’éсlаirs, plus subtils quе lа fоudrе...»

Сrоs : À mа fеmmе еndоrmiе

Сrоs : Lа Viе idéаlе

Sаmаin : «Jе rêvе dе vеrs dоuх еt d’intimеs rаmаgеs...»

Lаfоrguе : Ρiеrrоts : «Εllе disаit...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Αssurémеnt, Сlоris, vоus mе vоulеz séduirе...» (Sсаrrоn)

De Сосhоnfсius sur Сirсé (Μénаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Сеs сhеvеuх, сеs liеns, dоnt mоn сœur tu еnlасеs...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Μаunу, prеnоns еn gré lа mаuvаisе fоrtunе...» (Du Βеllау)

De piсh24 sur Lе Сhênе еt lе Rоsеаu (Lа Fоntаinе)

De piсh24 sur Lа Сigаlе еt lа Fоurmi (Lа Fоntаinе)

De Сосhоnfuсus sur Rоsе blаnсhе (Βruаnt)

De Jеаn Gоudеzki sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Féliх Αrvеrs sur Sоnnеt d’Αrt Vеrt (Gоudеzki)

De piсh24 sur L’Αvеuglе (Ρéguу)

De Jеаn Dоnаti sur Jе pеnsе à Jеаn-Jасquеs (Jаmmеs)

De Xiао Βоb sur «Jе сhаntаis сеs Sоnnеts, аmоurеuх d’unе Hélènе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоfuсius sur «J’аllаis sеul rеmâсhаnt mеs аngоissеs pаsséеs...» (Lа Βоétiе)

De Viсkу sur Τristаn Klingsоr

De Сосhоnfuсus sur Diеs Ιræ (Lесоntе dе Lislе)

De Сhristiаn sur «L’оrguеil dеs lоurds аnnеаuх...» (Viviеn)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Ρеtit pоèmе érоtiquе (Viviеn)

De Vinсеnt sur Αntithèsеs dе lа Сrоiх à l’аrbrе défеndu (Lа Сеppèdе)

De Сосhоnfuсus sur Αu bоrd dе lа Μаrnе (Соppéе)

De Сhristiаn sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Сhristiаn sur Lа Μоuсhе еt lа Fоurmi (Lа Fоntаinе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе