Baudelaire

Les Fleurs du Mal, 1857


Spleen


 
Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l’horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ;
 
Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l’Espérance, comme une chauve-souris,
S’en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris ;
 
Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D’une vaste prison imite les barreaux,
Et qu’un peuple muet d’infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,
 
Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.
 
— Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l’Espoir,
Vaincu, pleure, et l’Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.
 

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 

Mоn flоrilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agоra

Évаluations récеntes

Du Βеllау : «Quаnd lа furеur, qui bаt lеs grаnds соupеаuх...»

Τоulеt : Sur un ехеmplаirе dе Соmmе unе Fаntаisiе

Βruаnt : À lа Βаstillе

Βruаnt : À lа Villеttе

Lаmаrtinе : Stаnсеs : «Εt ј’аi dit dаns mоn сœur...»

Du Βеllау : «Сеllе qui tiеnt l’аilе dе mоn désir...»

Sаtiе : Lе Βаin dе Μеr

Νеlligаn : Ruinеs

Vаlérу : «Τu rаppеllеs сеs grаnds еnfаnts frаis еt nаïfs...»

Rоnsаrd : «Si vоs уеuх соnnаissаiеnt lеur divinе puissаnсе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Μоndе dеs âmеs (Sullу Ρrudhоmmе)

De Сосhоnfuсius sur Lа Ρеur (Vеrhаеrеn)

De Сосhоnfuсius sur Sur un ехеmplаirе dе Соmmе unе Fаntаisiе (Τоulеt)

De јubеnоt sоniа sur L’Îlе lоintаinе (Τhаlу)

De nаgаhuiоуikуаоtооnоv sur «Jе mе mеurs tоus lеs јоurs еn аdоrаnt Sуlviе...» (Vоiturе)

De Giаnni sur Lеs bеаuх sоirs аlаnguis... (Μаuriас)

De Сhristiаn sur Lе Βоurgеоis dе Drеuх (Klingsоr)

De Сurаrе- sur «Τоutе сhоsе аimе еt n’у а riеn quе vоus...» (Τоurs)

De Ρlаinе Соmmunе sur Lеs Fеmmеs tristеs (Rоdеnbасh)

De Сhristiаn sur Ρоurquоi mоn âmе еst-еllе tristе ? (Lаmаrtinе)

De Ιо Kаnааn sur L’Εrmitе (Αpоllinаirе)

De Сhristiаn sur Сhаnsоn d’аutоmnе (Vеrlаinе)

De dе lа Μоultеtеrrе sur Lа Lunе јаunе (Régniеr)

De G dе Lасоstе sur Sоnnеt burlеsquе sur lа Ρhèdrе dе Rасinе (Dеshоulièrеs)

De аdаrа sur Αnnе, pаr јеu, mе јеtа dе lа nеigе (Μаrоt)

De Αnniсk Τirасhе sur Сhаnt dе l’hоnnеur (Αpоllinаirе)

De dr аbu sur Lе Rеtоur dе Jésus (Riсtus)

De Ρiссоz sur Élоа, оu Lа Sœur dеs Αngеs (Vignу)

De mеуlе sur Hérоdiаdе (Μаllаrmé)

De dоmаhе sur Lе Dit du pаuvrе viеuх (Fоrt)

De sur

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Сe sitе

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn