Baudelaire

Les Fleurs du Mal, 1857


Spleen


 
Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l’horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ;
 
Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l’Espérance, comme une chauve-souris,
S’en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris ;
 
Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D’une vaste prison imite les barreaux,
Et qu’un peuple muet d’infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,
 
Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.
 
— Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l’Espoir,
Vaincu, pleure, et l’Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.
 

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
Recopier le mot
ci-dessus : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes

Rоdеnbасh : «Lеs сhаmbrеs, qu’оn сrоirаit d’inаnimés déсоrs...»

Rоdеnbасh : «Quаnd оn rеntrе сhеz sоi, délivré dе lа ruе...»

Rоllinаt : Εхtаsе du sоir

Rоdеnbасh : Νосturnе

Vеrlаinе : «Vа tоn сhеmin sаns plus t’inquiétеr...»

Vеrlаinе : «Du fоnd du grаbаt...»

Vаn Lеrbеrghе : «Се rirе dе lumièrе...»

Vаn Lеrbеrghе : «Се sоir, à trаvеrs lе bоnhеur...»

Viviеn : Νосturnе

Viviеn : Ρеtit pоèmе érоtiquе

Viviеn : À lа pеrvеrsе Οphéliе

Vеrlаinе : Dеrniеr еspоir

Dumаs : Lа Βеllе Ιsаbеаu

Hugо : Νоvеmbrе

Νеlligаn : Lе Соrbillаrd

Βоuсhеt : «Quаnd јustiсiеrs, pаr équité...»

Μérаt : Lа Βеrgе

Lаutréаmоnt : «Ιl ехistе un insесtе quе lеs hоmmеs nоurrissеnt à lеurs frаis...»

Lоuÿs : Lе Dоigt dаns lе vаgin

Lаfоrguе : «Οn lеs vоit сhаquе јоur, fillеs-mèrеs, sоuillоns...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lа Βоuсhеriе сhеvаlinе (Μас Οrlаn)

De Сосhоnfuсius sur Stуmphаlе (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur «Été, tоus lеs plаisirs...» (Μоréаs)

De RоbеrtWеr sur Βеаuté сruеllе (Νеlligаn)

De Rаsеmоnt sur Gillеs Durаnt dе lа Βеrgеriе

De dеgrеmоnt sur Lul dе Fаltеnin (Αpоllinаirе)

De ΒrаnуΑbеbrа sur «Lе filеt d’еаu qui s’éсоulе dе сеttе tuilе...» (Jаmmеs)

De Сhristiаn sur «Jе vеuх mоurir pоur tеs bеаutés, Μаîtrеssе...» (Rоnsаrd)

De Jеаn miсhеl sur «Quаnd l’оmbrе mеnаçа dе lа fаtаlе lоi...» (Μаllаrmé)

De Ρаstоurеllе sur Lе Ρèlеrinаgе (Silvеstrе)

De Ρаstоurеllе sur «Si sеulеmеnt l’imаgе dе lа сhоsе...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur Sоnnеt mоdеrnе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Quеllе grаndеur rеnd l’hоmmе vénérаblе ?...» (Lаbé)

De tizеf sur Dеstinéе (Gаutiеr)

De briаnt sur Βrеtаgnе еst univеrs (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Dеstеrbес Μélаniе sur «Ôtеz vоtrе bеаuté, ôtеz vоtrе јеunеssе...» (Rоnsаrd)

De Sаudаdе sur «Μ’évеillаnt à minuit, dеssillаnt lа pаupièrе...» (Соignаrd)

De Μаrс VΙΝСΕΝΤ sur Сhаnsоn sur un thèmе сhinоis (Τеlliеr)

De Flоr.38 sur Dоulеur (Lоzеаu)

De GrоupеRуmS sur Stаnсеs d’Hуlаs (Urfé)

De 0202587802 sur Sоnnеt inасhеvé (Sаint-Αmаnt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn