Baudelaire


Sonnet d’Automne


 
Ils me disent, tes yeux, clairs comme le cristal :
« Pour toi, bizarre amant, quel est donc mon mérite ? »
— Sois charmante et tais-toi ! Mon cœur, que tout irrite,
Excepté la candeur de l’antique animal,
 
Ne veut pas te montrer son secret infernal,
Berceuse dont la main aux longs sommeils m’invite,
Ni sa noire légende avec la flamme écrite.
Je hais la passion et l’esprit me fait mal !
 
Aimons-nous doucement. L’Amour dans sa guérite,
Ténébreux, embusqué, bande son arc fatal.
Je connais les engins de son vieil arsenal :
 
Crime, horreur et folie ! — Ô pâle marguerite !
Comme moi n’es-tu pas un soleil automnal,
Ô ma si blanche, ô ma si froide Marguerite ?
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 22 mars 2019 à 12h04

Antilibellule
----------

C’est l’antilibellule au clair coeur de cristal ;
C’est un insecte sage, armé de grands mérites ;
Elle n’est pas de ceux dont le vol nous irrite,
C’est une âme sans crainte, un paisible animal.

Elle a dans le sous-sol un sosie infernal
Qui s’en extrait parfois pour lui rendre visite ;
Mais en ayant recours à des lois non écrites,
Cet insecte vaillant se garde de tout mal.

Elle n’aura jamais des moeurs de sybarite,
Malgré les suggestions de son double fatal,
Lequel en vain se sert de son vieil arsenal.

Tu as pour camarade une humble marguerite
Qui te voit t’envoler dans le ciel automnal,
Noble antilibellule, insecte de Magritte.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 28 août 2020 à 12h32

Hippotaure
----------

L’hippotaure est un roi, son trône est de cristal,
Un éloge en est fait,je crois qu’il le mérite ;
Ce n’est pas un tyran, ni un roi parasite,
Le public l’a placé sur un grand piédestal.

Il a vaincu jadis l’adversaire infernal,
Celui qui pratiquait de diaboliques rites ;
Par un vieux chroniqueur l’histoire en fut écrite,
Qui en avait tenu le fidèle journal.

Spartiate, il ne l’est point, ni non plus sybarite,
Paisibles sont ses nuits, son régime est frugal,
S’il voit un visiteur, il lui parle en égal.

Il fut prince autrefois, cueillant la marguerite,
Osant plus d’une rime et plus d’un madrigal ;
Ces écrits, me dit-on, dans un coffre il abrite.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 28 août 2020 à 13h18

Hippotaure ... (retouche)
----------

L’hippotaure est un roi, son trône est de cristal,
Un éloge en est fait, je crois qu’il le mérite ;
Ce n’est pas un tyran, ni un roi parasite,
Le public l’a placé sur un grand piédestal.

Il a vaincu jadis l’adversaire infernal,
Celui qui pratiquait de diaboliques rites ;
Par un vieux chroniqueur l’histoire en fut écrite,
Qui en avait tenu le fidèle journal.

Spartiate, il ne l’est point, ni non plus sybarite,
Paisibles sont ses nuits, son régime est frugal,
S’il voit un visiteur, il lui parle en égal.

Il fut prince autrefois, cueillant la marguerite,
Osant plus d’une rime et plus d’un madrigal ;
Ces écrits, me dit-on, dans un coffre il abrite.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : Lе Μоnstrе

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Jаmmеs : ΑLΕXΑΝDRΕ DΕ RUСHΕΝFLΕUR (frаgmеnt)

Ρizаn : «À qui dirа-t-еllе sа pеinе...»

Sаint-Αmаnt : «Jе viеns dе rесеvоir unе bеllе missivе...»

Αubеspinе : Lе luth

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Du Βеllау : «Ô Ρrisоn dоuсе, оù саptif је dеmеurе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Μаrbеuf : «Βеаuх уеuх оù luisеz-vоus, mеs sоlеils quе ј’аdоrе...»

Viviеn : «Τu gаrdеs dаns tеs уеuх lа vоlupté dеs nuits...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Dе sоins mоrdаnts еt dе sоuсis divеrs...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Quоi ? qu’еst-се quе сесi...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Сосhоnfuсius sur «Νi tа simpliсité, ni tа bоnnе nаturе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «Vоtrе têtе rеssеmblе аu mаrmоusеt d’un sistrе...» (Sigоgnе)

De Jаdis sur «Jе viеns dе rесеvоir unе bеllе missivе...» (Sаint-Αmаnt)

De Jаdis sur Sur quеlquеs mаuvаisеs mаnièrеs dе pаrlеr (Μаrоt)

De Сосhоnfuсius sur «Се rusé Саlаbrаis tоut viсе, quеl qu’il sоit...» (Du Βеllау)

De Ρаsquеlin sur «Τu gаrdеs dаns tеs уеuх lа vоlupté dеs nuits...» (Viviеn)

De Сurаrе- sur Lе Dоnјоn (Rоllinаt)

De Сhristiаn sur «Ô Ρèrе dоnt јаdis lеs mаins industriеusеs...» (Lа Сеppèdе)

De Ιо Kаnааn sur «Соmmе lе mаriniеr, quе lе сruеl оrаgе...» (Du Βеllау)

De Ιо Kаnааn sur «Ô Ρrisоn dоuсе, оù саptif је dеmеurе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur «Rоssignоl, rоi dеs bоis, vоus, tоurtrе sоlitаirе...» (Ρаssеrаt)

De Xi’Αn sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Αlех Sаndrin sur «Μаrаud, qui n’еs mаrаud quе dе nоm sеulеmеnt...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur «Qu’оn m’аrrасhе lе сœur, qu’оn mе fаssе еndurеr...» (Dеspоrtеs)

De Сrасhеtоnmuсus sur «Si pаr pеinе еt suеur еt pаr fidélité...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Μusе Vénаlе (Βаudеlаirе)

De Сésаr Βistruklа sur «Lеs еsсаdrоns аilés du сélеstе pоurpris...» (Lа Сеppèdе)

De Соnсоurs Lépinе sur L’Égоïstе (Sсhwоb)

De Xi’аn sur Lа Μоrt еt lе Μаlhеurеuх. Lа Μоrt еt lе Βûсhеrоn (Lа Fоntаinе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе