Baudelaire

Les Fleurs du Mal, 1857


L’Idéal


 
Ce ne seront jamais ces beautés de vignettes,
Produits avariés, nés d’un siècle vaurien,
Ces pieds à brodequins, ces doigts à castagnettes,
Qui sauront satisfaire un cœur comme le mien.
 
Je laisse à Gavarni, poëte des chloroses,
Son troupeau gazouillant de beautés d’hôpital,
Car je ne puis trouver parmi ces pâles roses
Une fleur qui ressemble à mon rouge idéal.
 
Ce qu’il faut à ce cœur profond comme un abîme,
C’est vous, Lady Macbeth, âme puissante au crime,
Rêve d’Eschyle éclos au climat des autans ;
 
Ou bien toi, grande Nuit, fille de Michel-Ange,
Qui tors paisiblement dans une pose étrange
Tes appas façonnés aux bouches des Titans !
 

Commentaire(s)
Déposé par Sobriquet le 25 avril 2012 à 09h47

le poête de mon adolescence

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Соrbièrе : À mоn соtrе Lе Νégriеr

Βаnvillе : Lаpins

Βruаnt : Соnаssе

Lаutréаmоnt : «Ιl у еn а qui éсrivеnt pоur rесhеrсhеr lеs аpplаudissеmеnts humаins...»

Gоudеаu : Εхtrêmе-Οriеnt

Jасоb : Fаblе sаns mоrаlité

Lе Ρеtit : Sur mоn livrе

Lе Ρеtit : Sоnnеt fоutаtif

Lе Ρеtit : Sоnnеt sur lа mоrt dе Сhаussоn

Dаlizе : Βаllаdе à tibiаs rоmpus

☆ ☆ ☆ ☆

Соrbièrе : Ρаuvrе gаrçоn

Hugо : Εn mаi

Сhеnnеvièrе : Αubе d’été

Dubоs : Соntrе Sсаеvоlе : «Οh ! si dеs Diеuх un јоur lа fаvеur indulgеntе...»

Dubоs : Соntrе Μахiminа : «Lе rirе vоus siеd biеn...»

Viviеn : Ρrоfеssiоn dе Fоi

Rоllinаt : Lа Débâсlе

Μаupаssаnt : «J’étаis еnfаnt. J’аimаis lеs grаnds соmbаts...»

Viоn Dаlibrау : «Сhеr аmi, si tu m’еn vеuх сrоirе...»

Rоllinаt : Lе Silеnсе dеs mоrts

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Αmоur immасulé (Νеlligаn)

De Сосhоnfuсius sur «Rоssignоl mоn mignоn...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Αprès qu’un tеmps lа grêlе еt lе tоnnеrrе...» (Lаbé)

De Vinсеnt sur Αntithèsеs dе lа Сrоiх à l’аrbrе défеndu (Lа Сеppèdе)

De Сосhоnfuсus sur Αu bоrd dе lа Μаrnе (Соppéе)

De Сhristiаn sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Сhristiаn sur Lа Μоuсhе еt lа Fоurmi (Lа Fоntаinе)

De Ρаul Vеrlаinе sur Réсlаmе pоur lа mаisоn Wаlk оvеr (Αpоllinаirе)

De Jеаn Ρаul sur L’Αlbаtrоs (Βаudеlаirе)

De Сосhоnfuсus sur Сhаnt d’Αutоmnе (Βаudеlаirе)

De Dаvid sur «Quаnd d’unе dоuсе аrdеur dоuсеmеnt аgité...» (Du Βеllау)

De Μаlvinа sur «Si се n’еst pаs аmоur, quе sеnt dоnquеs mоn сœur ?...» (Βаïf)

De Сurаrе- sur À sа Μusе (Jоdеllе)

De Сhris Сuisiniеr sur «À се јоur dе Sаint Vаlеntin quе сhасun dоit...» (Οrléаns)

De Сhris sur «С’еst lе prеmiеr mаtin du mоndе...» (Vаn Lеrbеrghе)

De Сhristiаn Τ sur Réminisсеnсеs (Lаhоr)

De Guillаumе Сingаl sur «Jе nе vеuх pоint fоuillеr аu sеin dе lа nаturе...» (Du Βеllау)

De Slаm Fist sur Lе Rêvе еt lа Viе (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Slаm Fist sur Ιmprоmptu еn répоnsе à сеttе quеstiоn : Qu’еst-се quе lа Ρоésiе ? (Μussеt)

De СhristiаnΤ sur «Fillе du viеuх pаstеur, qui d’unе mаin аgilе...» (Сhéniеr)

De Williаm Τriеst sur Lа Сigаlе еt lа Fоurmi (Lа Fоntаinе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе