Baudelaire

Les Fleurs du Mal, 1857


Brumes et Pluies


 
Ô fins d’automne, hivers, printemps trempés de boue,
Endormeuses saisons ! je vous aime et vous loue
D’envelopper ainsi mon cœur et mon cerveau
D’un linceul vaporeux et d’un vague tombeau.
 
Dans cette grande plaine où l’autan froid se joue,
Où par les longues nuits la girouette s’enroue,
Mon âme mieux qu’au temps du tiède renouveau
Ouvrira largement ses ailes de corbeau.
 
Rien n’est plus doux au cœur plein de choses funèbres,
Et sur qui dès longtemps descendent les frimas,
Ô blafardes saisons, reines de nos climats,
 
Que l’aspect permanent de vos pâles ténèbres,
— Si ce n’est, par un soir sans lune, deux à deux,
D’endormir la douleur sur un lit hasardeux.
 

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
Inscrire un chiffre neuf : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μас-Νаb : Lе Μétinguе du Μétrоpоlitаin

Lа Villе dе Μirmоnt : Lа Ρоrtе vitréе

Fоrt : Lа Fillе mоrtе dаns sеs аmоurs

Vеrmеil : «Ô Diеu qui vоis сеttе rоuе ехéсrаblе...»

Vеrlаinе : Dаns lеs bоis

(соllаbоrаtiоns) : Ρаul Vеrlаinе

Lаbаdiе : Dе lа vuе dе Diеu sоus се nоm : d’étеrnеl еt d’infini

(аnоnуmеs pоpulаirеs) : À Limеrzеl

Du Βеllау : «Qui а nоmbré, quаnd l’аstrе, qui plus luit...»

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

☆ ☆ ☆ ☆

Lа Villе dе Μirmоnt : Lа Gаrgоuillе

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Viviеn : Sоnnеt : «Lеs аlguеs еntrоuvrаiеnt lеurs âprеs саssоlеttеs...»

Μауnаrd : Соntrе lе Саrdinаl dе Riсhеliеu

Sсudérу : L’Ιndifférеntе

Lа Fоntаinе : L’Αvаntаgе dе lа sсiеnсе

Klingsоr : Lа Νеigе

Μаgnу : «Jе nе vеuх plus, Βеllау, trаvаillеr mеs еsprits...»

Régniеr : Εn fоrêt

Соppéе : Fin d’été

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lа Ρоrtе vitréе (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сосhоnfuсiud sur Соsmоlоgiе (Fiеfmеlin)

De Сосhоnfuсius sur «Νi tа simpliсité, ni tа bоnnе nаturе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Μоutоns (Dеshоulièrеs)

De Сосhоnfuсis sur Sоnnеt métаphуsiquе (Сrоs)

De Суоrаnе sur Ιmprоmptu еn répоnsе à сеttе quеstiоn : Qu’еst-се quе lа Ρоésiе ? (Μussеt)

De СhristiаnΤ sur «Fillе du viеuх pаstеur, qui d’unе mаin аgilе...» (Сhéniеr)

De Сосhоnfuсus sur L’Αmbitiоn tаnсéе (Τristаn L'Hеrmitе)

De piсh24 sur «Jе nе vеuх pоint fоuillеr аu sеin dе lа nаturе...» (Du Βеllау)

De Williаm Τriеst sur Lа Сigаlе еt lа Fоurmi (Lа Fоntаinе)

De piсh24 sur «Quаnd ј’аpеrçоis tоn blоnd сhеf соurоnné...» (Lаbé)

De piсh24 sur Sоnnеt : «Ρоur vеinеr dе sоn frоnt...» (Gаutiеr)

De tizеf sur Μоnsiеur Ρrudhоmmе (Vеrlаinе)

De tizеf sur L’Αlbаtrоs (Βаudеlаirе)

De Μеssinа sur «Сi-gît qui tоuјоurs bаbillа...» (Vоltаirе)

De Саrеtо Εvа sur L’Îlе lоintаinе (Τhаlу)

De Сhristiаn sur «С’étаit un јоur d’été...» (Dеspоrtеs)

De ΜеgаnLоvе92 sur Μаdrigаl : «Сеttе fièrе bеаuté quе mоn âmе idоlâtrе...» (Sаint-Αmаnt)

De Сhristiаn sur Αсоusmаtе : «Ρаiх sur tеrrе...» (Αpоllinаirе)

De sеbirе sur Lе Grillоn dеs fоуеrs (Τhаlу)

De аrlеttе-grаtiеnnе sur «Τоi qui m’аs tоut rеpris јusqu’аu bоnhеur d’аttеndrе...» (Dеsbоrdеs-Vаlmоrе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn