Baudelaire

Les Fleurs du Mal, 1857


Brumes et Pluies


 
Ô fins d’automne, hivers, printemps trempés de boue,
Endormeuses saisons ! je vous aime et vous loue
D’envelopper ainsi mon cœur et mon cerveau
D’un linceul vaporeux et d’un vague tombeau.
 
Dans cette grande plaine où l’autan froid se joue,
Où par les longues nuits la girouette s’enroue,
Mon âme mieux qu’au temps du tiède renouveau
Ouvrira largement ses ailes de corbeau.
 
Rien n’est plus doux au cœur plein de choses funèbres,
Et sur qui dès longtemps descendent les frimas,
Ô blafardes saisons, reines de nos climats,
 
Que l’aspect permanent de vos pâles ténèbres,
— Si ce n’est, par un soir sans lune, deux à deux,
D’endormir la douleur sur un lit hasardeux.
 

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 

Mоn flоrilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agоra

Évаluations récеntes

Vеrlаinе : Μаdrigаl

Klingsоr : Lе Rеtоur : «Τоits blеus d’аrdоisе...»

Νеrvаl : Dеlfiса

Gilkin : Stеrсоrаirеs

Dеspоrtеs : «Μаrсhаnds, qui rесhеrсhеz tоut lе rivаgе mаurе...»

Τеnаnt dе Lа Τоur : Lа Μоrt d’un сhаt

Fоurеst : Lе Dоigt dе Diеu

Rоnsаrd : «Μаriе, vоus аvеz lа јоuе аussi vеrmеillе...»

Lа Villе dе Μirmоnt : «Εn vоуаnt lеurs frоnts...»

Dufrénоу : L’Αmоur

Rеvеrdу : Lа Sаvеur du réеl

Μаllаrmé : Rеmémоrаtiоn d’Αmis bеlgеs

Βоurgеt : Βеаu Sоir

Lесоntе dе Lislе : Lе Ρаrfum impérissаblе

Hugо : «Dеmаin, dès l’аubе, à l’hеurе оù blаnсhit lа саmpаgnе...»

Du Βеllау : «Hеurеuх qui, соmmе Ulуssе, а fаit un bеаu vоуаgе...»

Βаudеlаirе : L’Hоmmе еt lа Μеr

Hugо : «Αh ! vоus vоulеz lа lunе...»

Hugо : «Jеаnnе sоngеаit, sur l’hеrbе аssisе...»

Hugо : Μаriéе еt mèrе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Rеnégаt (Соrbièrе)

De Сосhоnfuсius sur Dеlfiса (Νеrvаl)

De Сосhоnfuсius sur «Gоrdеs, quе Du Βеllау аimе plus quе sеs уеuх...» (Du Βеllау)

De Сhristiаn sur «J’аdоrе lеs mаgаsins...» (Τоulеt)

De аdаrа sur Αnnе, pаr јеu, mе јеtа dе lа nеigе (Μаrоt)

De Αnniсk Τirасhе sur Сhаnt dе l’hоnnеur (Αpоllinаirе)

De Сhristiаn sur Lе Rеtоur dе Jésus (Riсtus)

De Ρiссоz sur Élоа, оu Lа Sœur dеs Αngеs (Vignу)

De Сhristiаn sur Sоnnеt : «Lеs sаphirs durs еt frоids, vоilés pаr lа buéе...» (Сrоs)

De mеуlе sur Hérоdiаdе (Μаllаrmé)

De dоmаhе sur Lе Dit du pаuvrе viеuх (Fоrt)

De sur

De Соupé sur Сôtе d’Αzur — Νiсе (Lеvеу)

De Gédélе sur Μаriе Νоël

De осеаnе sur Éсrit sur lа plinthе d’un bаs-rеliеf аntiquе (Hugо)

De inсоnu56 sur Αu bоrd dе l’еаu vеrtе (Jаmmеs)

De flоriаnе sur À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...» (Μussеt)

De Sоniа Lipszус sur Αu Rоi, pоur аvоir été dérоbé (Μаrоt)

De miss67 sur Dоulеur (Lоzеаu)

De bеnсid sur Sсаrbо : «Οh ! quе dе fоis је l’аi еntеndu еt vu...» (Βеrtrаnd)

De Rоbinsоn sur Сhаnsоn dе fоu : «Сеlui qui n’а riеn dit...» (Vеrhаеrеn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Сe sitе

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn