Baudelaire

Les Fleurs du Mal, 1857


Abel et Caïn


 
                            I
 
Race d’Abel, dors, bois et mange ;
Dieu te sourit complaisamment.
 
Race de Caïn, dans la fange
Rampe et meurs misérablement.
 
Race d’Abel, ton sacrifice
Flatte le nez du Séraphin !
 
Race de Caïn, ton supplice
Aura-t-il jamais une fin ?
 
Race d’Abel, vois tes semailles
Et ton bétail venir à bien ;
 
Race de Caïn, tes entrailles
Hurlent la faim comme un vieux chien.
 
Race d’Abel, chauffe ton ventre
À ton foyer patriarcal ;
 
Race de Caïn, dans ton antre
Tremble de froid, pauvre chacal !
 
Race d’Abel, aime et pullule !
Ton or fait aussi des petits.
 
Race de Caïn, cœur qui brûle,
Prends garde à ces grands appétits.
 
Race d’Abel, tu croîs et broutes
Comme les punaises des bois !
 
Race de Caïn, sur les routes
Traîne ta famille aux abois.
 
                            II
 
Ah ! race d’Abel, ta charogne
Engraissera le sol fumant !
 
Race de Caïn, ta besogne
N’est pas faite suffisamment ;
 
Race d’Abel, voici ta honte :
Le fer est vaincu par l’épieu !
 
Race de Caïn, au ciel monte,
Et sur la terre jette Dieu !
 

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes

Τоulеt : «Νаnе, аs-tu gаrdé sоuvеnir...»

Τоulеt : «Εn l’аn 801 dе Rоmе...»

Lоuÿs : «Jе vоudrаis сеttе nuit trоuvеr un сrосоdilе...»

Dеrèmе : «Vа ! tu n’еs qu’unе fеmmе, unе flеur vidе, riеn !...»

Rimbаud : Lеs Lèvrеs сlоsеs — Vu à Rоmе

(соllаbоrаtiоns) : Frаnсis Jаmmеs : Lе Ρаuvrе Fасtеur rurаl

(соllаbоrаtiоns) : Ρrоfеssiоn dе fоi

Sаmаin : Νuit blаnсhе

Riсtus : Lа Grаndе Ιrmа

Νеrvаl : Ρоlitiquе

Νеrvаl : Dеlfiса

Νеrvаl : Dаns lеs bоis !!!

Vаn Lеrbеrghе : «Dаns sоn јаrdin сасhé dе rоsеs еt dе silеnсе...»

Vаn Lеrbеrghе : «J’аi trаvеrsé l’аrdеnt buissоn dоnt lе fеuillаgе...»

Sаmаin : Εхtаsе

Frаnсis Viеlé-Griffin

Rоllinаt : Νосturnе

Rоllinаt : Lа Соrnеmusе

Rоllinаt : Lа Сréоlе

Rоllinаt : L’Αngе gаrdiеn

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Gоrdеs, il m’еst аvis quе је suis évеillé...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Сhаrmеusеs (Lеmоуnе)

De Сосhоnfuсius sur Ρаris vаissеаu dе сhаrgе (Ρéguу)

De Сhristiаn sur Lе Fils dе Lоuis XΙ (Соppéе)

De Rауmоnd Quеnеаu sur Lа Сigаlе еt lа Fоurmi (Lа Fоntаinе)

De Rауmоnd Quеnеаu sur Lа Grеnоuillе qui sе vеut fаirе аussi grоssе quе lе bœuf (Lа Fоntаinе)

De Сhristiаn sur Саuсhеmаr (Vеrlаinе)

De Сhristiаn sur Lеs Соnquérаnts (Hеrеdiа)

De Ιо Kаnааn sur L’Ιnvitаtiоn аu Vоуаgе : «Μоn еnfаnt, mа sœur...» (Βаudеlаirе)

De Τhundеrbird sur Splееn (Ο'Νеddу)

De frédériс sur Léо Lаrguiеr

De саrtiеr sur Sсаrbо : «Οh ! quе dе fоis је l’аi еntеndu еt vu...» (Βеrtrаnd)

De Snоwmаn sur Frаnсis Jаmmеs

De bоurоunасhе sur Lе Sоuvеnir vаguе (Rоstаnd)

De vеrstrеkеn sur Соnsоlаtiоn (Hоuvillе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn