Baudelaire

Les Fleurs du Mal, 1857


Abel et Caïn


 
                            I
 
Race d’Abel, dors, bois et mange ;
Dieu te sourit complaisamment.
 
Race de Caïn, dans la fange
Rampe et meurs misérablement.
 
Race d’Abel, ton sacrifice
Flatte le nez du Séraphin !
 
Race de Caïn, ton supplice
Aura-t-il jamais une fin ?
 
Race d’Abel, vois tes semailles
Et ton bétail venir à bien ;
 
Race de Caïn, tes entrailles
Hurlent la faim comme un vieux chien.
 
Race d’Abel, chauffe ton ventre
À ton foyer patriarcal ;
 
Race de Caïn, dans ton antre
Tremble de froid, pauvre chacal !
 
Race d’Abel, aime et pullule !
Ton or fait aussi des petits.
 
Race de Caïn, cœur qui brûle,
Prends garde à ces grands appétits.
 
Race d’Abel, tu croîs et broutes
Comme les punaises des bois !
 
Race de Caïn, sur les routes
Traîne ta famille aux abois.
 
                            II
 
Ah ! race d’Abel, ta charogne
Engraissera le sol fumant !
 
Race de Caïn, ta besogne
N’est pas faite suffisamment ;
 
Race d’Abel, voici ta honte :
Le fer est vaincu par l’épieu !
 
Race de Caïn, au ciel monte,
Et sur la terre jette Dieu !
 

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 

Mоn flоrilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agоra

Évаluations récеntes

Lа Villе dе Μirmоnt : «Ρаr un sоir dе brоuillаrd, еn un fаubоurg du nоrd...»

Lа Villе dе Μirmоnt : «Ô lа pluiе ! Ô lе vеnt ! Ô lеs viеillеs аnnéеs !...»

Lа Villе dе Μirmоnt : «Ô lа pluiе ! Ô lе vеnt ! Ô lеs viеillеs аnnéеs !...»

Sсаrrоn : «Αssurémеnt, Сlоris, vоus mе vоulеz séduirе...»

Du Βеllау : «Quаnd lа furеur, qui bаt lеs grаnds соupеаuх...»

Τоulеt : Sur un ехеmplаirе dе Соmmе unе Fаntаisiе

Βruаnt : À lа Βаstillе

Βruаnt : À lа Βаstillе

Βruаnt : À lа Villеttе

Βruаnt : À lа Villеttе

Lаmаrtinе : Stаnсеs : «Εt ј’аi dit dаns mоn сœur...»

Du Βеllау : «Сеllе qui tiеnt l’аilе dе mоn désir...»

Sаtiе : Lе Βаin dе Μеr

Νеlligаn : Ruinеs

Vаlérу : «Τu rаppеllеs сеs grаnds еnfаnts frаis еt nаïfs...»

Rоnsаrd : «Si vоs уеuх соnnаissаiеnt lеur divinе puissаnсе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Jе disаis : Quаnd viеndrа lа rеinе quе ј’аttеnds...» (Μikhаël)

De dudоrеt sur Lа Guеrrе (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Сосhоnfuсius sur Fêtе d’hivеr (Rimbаud)

De Сосhоnfuсius sur Οrаisоn du sоir (Rimbаud)

De јubеnоt sоniа sur L’Îlе lоintаinе (Τhаlу)

De nаgаhuiоуikуаоtооnоv sur «Jе mе mеurs tоus lеs јоurs еn аdоrаnt Sуlviе...» (Vоiturе)

De Giаnni sur Lеs bеаuх sоirs аlаnguis... (Μаuriас)

De Сhristiаn sur Lе Βоurgеоis dе Drеuх (Klingsоr)

De Сurаrе- sur «Τоutе сhоsе аimе еt n’у а riеn quе vоus...» (Τоurs)

De Ρlаinе Соmmunе sur Lеs Fеmmеs tristеs (Rоdеnbасh)

De Сhristiаn sur Ρоurquоi mоn âmе еst-еllе tristе ? (Lаmаrtinе)

De Ιо Kаnааn sur L’Εrmitе (Αpоllinаirе)

De Сhristiаn sur Сhаnsоn d’аutоmnе (Vеrlаinе)

De dе lа Μоultеtеrrе sur Lа Lunе јаunе (Régniеr)

De G dе Lасоstе sur Sоnnеt burlеsquе sur lа Ρhèdrе dе Rасinе (Dеshоulièrеs)

De аdаrа sur Αnnе, pаr јеu, mе јеtа dе lа nеigе (Μаrоt)

De Αnniсk Τirасhе sur Сhаnt dе l’hоnnеur (Αpоllinаirе)

De dr аbu sur Lе Rеtоur dе Jésus (Riсtus)

De Ρiссоz sur Élоа, оu Lа Sœur dеs Αngеs (Vignу)

De mеуlе sur Hérоdiаdе (Μаllаrmé)

De dоmаhе sur Lе Dit du pаuvrе viеuх (Fоrt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Сe sitе

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn