Apollinaire


Per te praesentit aruspex


 
Ô mon très cher amour, toi mon œuvre et que j’aime,
À jamais j’allumai le feu de ton regard,
Je t’aime comme j’aime une belle œuvre d’art,
Une noble statue, un magique poème.
 
Tu seras, mon aimée, un témoin de moi-même.
Je te crée à jamais pour qu’après mon départ,
Tu transmettes mon nom aux hommes en retard
Toi, la vie et l’amour, ma gloire et mon emblême ;
 
Et je suis soucieux de ta grande beauté
Bien plus que tu ne peux toi-même en être fière :
C’est moi qui l’ai conçue et faite toute entière.
 
Ainsi, belle œuvre d’art, nos amours ont été
Et seront l’ornement du ciel et de la terre,
Ô toi, ma créature et ma divinité !
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 4 avril 2017 à 12h21

Amiral au masque d’or
--------------------------

Mon grand-oncle amiral, un fantôme que j’aime,
Dort sous son masque d’or  au pénétrant regard ;
Même si ce n’est pas une grande œuvre d’art,
Cela mérite bien que j’écrive un poème.

Mais aurais-je voulu être amiral, moi-même?
Non, jamais mon cursus ne prit un tel départ,
Et je n’ai nul regret, à présent qu’il est tard,
De n’avoir point cueilli la gloire et ses emblèmes ;

Pour goûter de la mer la grâce et la beauté,
Nul besoin de voguer en une escadre fière ;
Car il vaut mieux garder sa liberté entière.

Ainsi, bel amiral, ce que tu as été,
Ce dont se souviendront  les traités militaires,
Est-ce autant que le vol d’un papillon d’été?

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 11 mai 2022 à 12h24

Confession d’un masque
------------------

Je ne me trouve pas digne de ceux que j’aime,
Moi qui veux cependant rester dans leur regard ;
De me dissimuler je veux ignorer l’art,
Je veux me dévoiler u long de mes poèmes.

Il faut que tout soit clair et que je sois moi-même,
Cependant, suis-je prêt pour ce nouveau départ ?
Comment pourrais-je donc savoir s’il est trop tard ?
Je n’aime pas traiter ce genre de problèmes.

Peut-être qu’illusoire est toute vérité,
Il serait alors vain de chercher la lumière ;
Ainsi chante mon coeur, tel le coq de Saint Pierre.

Cet apôtre lui-même a lourdement fauté,
Ayant de son chemin négligé cette ornière ;
Et ces causes d’erreur, comment les éviter ?

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 11 mai 2022 à 12h35

Confession d’un masque   (retouche)
------------------

Je ne me trouve pas digne de ceux que j’aime,
Moi qui veux cependant rester dans leur regard ;
De me dissimuler je veux ignorer l’art,
Je veux me dévoiler au long de mes poèmes.

Il faut que tout soit clair et que je sois moi-même,
Cependant, suis-je prêt pour ce nouveau départ ?
Comment pourrais-je donc savoir s’il est trop tard ?
Je n’aime pas traiter ce genre de problèmes.

Peut-être qu’illusoire est toute vérité,
Il serait alors vain de chercher la lumière ;
Ainsi chante mon coeur, tel le coq de Saint Pierre.

Cet apôtre lui-même a lourdement fauté,
Ayant de son chemin négligé cette ornière ;
Et ces causes d’erreur, comment les éviter ?

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 27 février 2024 à 12h18

Corne magique
--------

Tu trouveras ce que tu aimes,
Tu en auras ta juste part ;
La corne l’offre sans retard,
Sauf si ça lui pose un problème.

C’est la générosité même,
C’est l’inépuisable bazar ;
Des brimborions, des objets d’art,
Ou bien des tartes à la crème.

Sur ces trésors immérités
Brille une apaisante lumière ;
La corne n’en est pas plus fière.

C’est un mythe, c’est inventé ;
Allons plutôt boire une bière
Et d’autres blagues raconter.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rоnsаrd : Dе l’Élесtiоn dе sоn Sépulсrе

Βаudеlаirе : Lеs Ρlаintеs d’un Ιсаrе

Βаnvillе : À Αdоlphе Gаïffе

Du Ρеrrоn : «Αu bоrd tristеmеnt dоuх dеs еаuх...»

Βlаisе Сеndrаrs

Rоnsаrd : Dе l’Élесtiоn dе sоn Sépulсrе

Νuуsеmеnt : «Lе vаutоur аffаmé qui du viеil Ρrоméthéе...»

Lа Сеppèdе : «Сеpеndаnt lе sоlеil fоurnissаnt sа јоurnéе...»

Τоulеt : «Dаns lе silеnсiеuх аutоmnе...»

Μussеt : À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...»

Vеrlаinе : «Lа mеr еst plus bеllе...»

Jасоb : Lе Dépаrt

☆ ☆ ☆ ☆

Lаfоrguе : Lе Sаnglоt univеrsеl

Сrоs : Ρituitе

Jаmmеs : Lа sаllе à mаngеr

Régniеr : Lа Lunе јаunе

Rоdеnbасh : «Αllеluiа ! Сlосhеs dе Ρâquеs !...»

Lаfоrguе : Соmplаintе d’un аutrе dimаnсhе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur L’Étоilе du fоu (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur «Vоiсi lе mоis d’Αvril, оù nаquit lа mеrvеillе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Quаtrе-Соins (Sаtiе)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе- sur Sur l’Hélènе dе Gustаvе Μоrеаu (Lаfоrguе)

De Dаmе dе flаmmе sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «Qu’еst-се dе vоtrе viе ? unе bоutеillе mоllе...» (Сhаssignеt)

De Dаmе dе flаmmе sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

De Dаmе dе flаmmе sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «J’аdоrе lа bаnliеuе аvес sеs сhаmps еn friсhе...» (Соppéе)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Xi’аn sur Jеhаn Riсtus

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе