Henri-Frédéric Amiel

Grains de Mil, 1854


La Goutte de rosée


 
— « Petite perle cristalline,
Tremblante fille du matin,
Au bout de la feuille de thym
Que fais-tu là sur la colline ?
 
« Avant la fleur, avant l’oiseau,
Avant le réveil de l’aurore,
Quand le vallon sommeille encore,
Que fais-tu là sur le coteau ?
 
— « Ce que je fais sur la colline ?
Je m’y prépare, avec amour,
À m’offrir, quand viendra le jour,
Pure, à sa pureté divine.
 
« Tu le sais, son rayon n’est beau
Que pour la goutte transparente
Voilà pourquoi, persévérante,
Je l’attends là sur le coteau. »
 
Du coteau la cime se dore,
L’oiseau se réveille en son nid,
Et la fleur s’empresse d’éclore...
Mais voyez la goutte qui luit !
 
Du prisme toute la richesse,
Du soleil toute la splendeur,
Captives dans sa petitesse,
Y font éclater leur grandeur.
 
— « Pour que tant de magnificence
En ton sein vierge ait éclaté,
Dis-moi, d’où te vient ta puissance ? »
— « Ami, c’est de ma pureté. »
 

             
1er Janvier 1843.

Commentaire (s)
Déposé par Jadis le 16 juin 2020 à 17h31

L’abus de rosé
--------------------

Petit comprimé d’aspirine,
Tu tombes à point, ce matin :
Cachet assorti à mon teint
D’ivoire, ou plutôt de farine.

Dans mon cerveau et dans mes os
Filtre ton principe inodore,
Et ton goût salin, qu’édulcore
Un soupçon de sucre en cristaux.

Cela pilonne et tambourine
À mes tempes, fâcheux tambour !
Je projette un petit séjour
Dans le secret de mes latrines.

Puis, penché sur mon lavabo,
Je baignerai dans l’eau courante
Cette céphalée encombrante
Et son cruel ostinato.

Mais soudain, je me remémore
Dans un coin — souvenir béni !
Un épais jambon de Bigorre
Et le doux fumet d’icelui.

Vision de bombance et de liesse !
Cette saveur ! Cette rondeur !
Voici que déjà je progresse
À sa recherche avec ardeur.

Hélas ! je constate l’absence
Du cher morceau tant convoité ;
Et, subjugué par l’impuissance,
Me répands en grossièretés.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаuсlаir : Légеndе : «Ιls l’оnt сlоuéе pаr lеs mаins...»

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βаnvillе : «Sсulptеur, сhеrсhе аvес sоin...»

Siеfеrt : Rêvеs, аnхiétés, sоupirs

Sаtiе : Lе Ρiсniс

Νеrvаl : Ρоlitiquе

Viviеn : Εllе pаssе

Viviеn : Sоis Fеmmе...

Gérаrd : Lеs Саnаrds

Lесоntе dе Lislе : Ιn ехсеlsis

☆ ☆ ☆ ☆

Lаutréаmоnt : «Jе сhеrсhаis unе âmе qui mе rеssеmblât...»

Βаudеlаirе : Lа Vоiх

Frаnс-Νоhаin : Sоlliсitudеs

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Сhаînеs

Vеrlаinе : À Μоnsiеur еt Μаdаmе Τ.

Fаnсhу : Αllоns аu bоis

Rоllinаt : Lе Соnvоi funèbrе

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Αpоllinаirе : Εnfаnсе

Sаmаin : Lе Rеpаs prépаré

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Сеuх qui dеs Rоis, pаr fаits сhеvаlеurеuх...» (Τаhurеаu)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt : «Lа rоbе dе lаinе а dеs tоns d’ivоirе...» (Сrоs)

De Сосhоnfuсius sur Lа Siеstе (Hеrеdiа)

De Сurаrе- sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Сurаrе- sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Τhundеrbird sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

De Τh. dе Viаu sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De Сосhоnnе Furius sur Sоnnеt : «J’аi pеur dе lа fеmmе qui dоrt...» (Сrоs)

De сindrеl sur Βаllаdе dе l’аrbrе d’аmоur (Сhаrtiеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе