Jules Laforgue

(1860-1887)

Des Fleurs de bonne volonté

(1887)

Αvеrtissеmеnt

Figurеz-vоus un pеu

Μеttоns lе dоigt sur lа plаiе

Μаniаquе

Lе vrаi dе lа сhоsе

Riguеurs à nullе аutrе pаrеillеs

Αquаrеllе еn сinq minutеs

Rоmаnсе

Ρеtitеs misèrеs dе јuillеt

Εsthétiquе : Jе fаis lа соur à mа Dеstinéе...

Dimаnсhеs : Ô Dimаnсhеs bаnnis...

Dimаnсhеs : Οh ! се piаnо, се сhеr piаnо...

Αvаnt-dеrniеr mоt

L’Étеrnеl Quiprоquо

Ρеtitе prièrе sаns prétеntiоns

Dimаnсhеs : Lе сiеl plеut sаns but...

Суthèrе

Dimаnсhеs : Jе m’еnnuiе, nаtаl ! је m’еnnuiе...

Αlbums

Сélibаt, сélibаt, tоut n’еst quе сélibаt

Dimаnсhеs : Jе nе tiеns quе dеs mоis...

Lе Βоn Αpôtrе

Ρеtitеs misèrеs d’осtоbrе

Gаrе аu bоrd dе lа mеr

Ιmpоssibilité dе l’infini еn hоstiеs

Βаllаdе : Οуеz, аu phуsiquе соmmе аu mоrаl...

Ρеtitеs misèrеs d’hivеr

Dimаnсhеs : Lеs nаsillаrdеs сlосhеs...

Lе Βrаvе, Βrаvе Αutоmnе !

Dimаnсhеs : С’еst l’аutоmnе, l’аutоmnе, l’аutоmnе...

Ρеtitеs misèrеs d’аоût

Sоirs dе fêtе

Fifrе

Dimаnсhеs : Ν’асhеvеz pаs lа ritоurnеllе...

L’аurоrе-prоmisе

Dimаnсhеs : J’аurаi pаssé mа viе...

Lа viе qu’еllеs mе fоnt mеnеr

Dimаnсhеs : Μоn Sоrt еst оrphеlin...

Ρеtitеs misèrеs dе mаi

Ρеtitеs misèrеs d’аutоmnе

Sаnсtа simpliсitаs

Εsthétiquе : Lа Fеmmе mûrе оu јеunе fillе...

L’Îlе

Dimаnсhеs : J’аimе, ј’аimе dе tоut mоn sièсlе !...

Νоtrе pеtitе соmpаgnе

Соmplаintе dеs сrépusсulеs сélibаtаirеs

Èvе, sаns trêvе

Dimаnсhеs : Lе Dimаnсhе, оn sе plаît...

Lа Μélаnсоliе dе Ρiеrrоt

Саs rédhibitоirе

Αrаbеsquеs dе mаlhеur

Lеs Сhаuvеs-sоuris

Signаlеmеnt

Dimаnсhеs : Ιls еnsеignеnt...

Αir dе biniоu

 

Jules Laforgue

Des Fleurs de bonne volonté, 1887


Avertissement


 
Mon père (un dur par timidité)
Est mort avec un profil sévère ;
J’avais presque pas connu ma mère,
Et donc vers vingt ans je suis resté.
 
Alors, j’ai fait d’ la littérature ;
Mais le Démon de la Vérité
Sifflotait tout l’ temps à mes côtés :
« Pauvre ! as-tu fini tes écritures.... »
 
Or, pas le cœur de me marier,
Étant, moi, au fond, trop méprisable !
Et elles, pas assez intraitables !!
Mais tout l’ temps là à s’extasier !....
 
C’est pourquoi je vivotte, vivotte,
Bonne girouette aux trent’-six saisons,
Trop nombreux pour dire oui ou non....
– Jeunes gens ! que je vous serv’ d’Ilote !
 

Copenhague, Elseneur
1er janvier 1986.

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Νеlligаn : Dеvаnt dеuх pоrtrаits dе mа mèrе

Βоissiеr : «Jе suis lе fоu du rоi, lе fоu соstumé d’оr...»

Hеrеdiа : Lе Huсhiеr dе Νаzаrеth

Μаrbеuf : Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés

Hаbеrt : «J’ассоmpаrе аu Sоlеil сеs bеаuх sоlеils d’Αmоur...»

Hаbеrt : «À l’оmbrе dеs mуrtеs vеrts...»

Μаrоt : Du соntеnt еn аmоurs

Μаrbеuf : Lе Sеin d’Αmаrаnthе

Rоnsаrd : «Si с’еst аimеr, Μаdаmе, еt dе јоur еt dе nuit...»

Rоnsаrd : «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...»

☆ ☆ ☆ ☆

Βlémоnt : Βrumаirе

Rеnаrd : Lе Сосhоn

Νоuvеаu : «С’еst à lа fеmmе à bаrbе, hélаs ! qu’il еst аllé...»

*** : «Μоn pèrе а fаit fаirе un étаng...»

Μilоsz : Lе Соnsоlаtеur

Сhéniеr : «Étrаngеr, се tаurеаu, qu’аu sеin dеs mеrs prоfоndеs...»

Sаint-Ρоl-Rоuх : L’Épоuvаntаil

Hаbеrt : «Viеns, mа bеllе Flоrеllе, оù l’оmbrе nоir trеmblоtе...»

Riсtus : Sоnnеt : «Jе sаis un ruissеаu dоnt lе flоt сhаntоnnе...»

Hugо : Се qui sе pаssаit аuх Fеuillаntinеs vеrs 1813

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Dеvаnt dеuх pоrtrаits dе mа mèrе (Νеlligаn)

De Соrbеаu sur Lе Сосhоn (Rеnаrd)

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur L’Εspоir еn Diеu (Μussеt)

De Αdа sur Sur un Μаrbrе brisé (Hеrеdiа)

De Αdа sur «J’аi сеttе nuit gоûté lеs plus dоuсеs dоuсеurs...» (Hаbеrt)

De Сосhоnfuсius sur Lе Huсhiеr dе Νаzаrеth (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Lе Flаmbеаu vivаnt (Βаudеlаirе)

De Αdа еn Hérаldiе sur Sоnnеt dе lа lаnguе (Νоuvеаu)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Ρаul Sсаrrоn

De Vinсеnt sur «Si с’еst аimеr, Μаdаmе, еt dе јоur еt dе nuit...» (Rоnsаrd)

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Jе sаis un ruissеаu dоnt lе flоt сhаntоnnе...» (Riсtus)

De Сurаrе- sur Lе Sеin d’Αmаrаnthе (Μаrbеuf)

De Сurаrе- sur «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...» (Rоnsаrd)

De Jеhаn sur «Lоrsquе l’еnfаnt pаrаît...» (Hugо)

De V. Hugо sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Snоwmаn sur Βаllаdе dеs сélébrités du tеmps јаdis (Βаnvillе)

De Εsprit dе сеllе sur Sœur équivоquе (Sеgаlеn)

De Сhristiаn sur L’ânе étаit pеtit (Jаmmеs)

De Сhristiаn sur Rimbаud

De Gаrdiеn dеs оiеs sur Μоn tеstаmеnt (Ρirоn)

De Εsprit dе сеllе sur Μаriа Gаrсiа (Βаnvillе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе