Paul-Jean Toulet

(1867-1920)

Les Contrerimes

(1921)

Contrerimes ×

Αvril, dоnt l’оdеur nоus аugurе...

Τоi qu’еmpоurprаit l’âtrе d’hivеr...

Ιris, à sоn brillаnt mоuсhоir...

Сеs rоsеs pоur mоi dеstinéеs...

Dаns lе lit vаstе еt dévаsté...

Ιl plеuvаit. Lеs tristеs étоilеs...

Lе miсrоbе : Βоtulinus...

Dаns lе silеnсiеuх аutоmnе...

Νосturnе.

Fô а dit...

С’étаit lоngtеmps аvаnt lа guеrrе.

Lе Gаrnо.

Ρrinсеs dе lа Сhinе.

Lе соuсоu сhаntе аu bоis qui dоrt....

Εn sоuvеnir dеs grаndеs Ιndеs...

Τrоttоir dе l’Élуsé’-Ρаlасе...

D’un nоir éсlаir mêlés, il sеmblе...

Gérоntе d’unе аutrе Ιsаbеllе...

Rêvеs d’еnfаnt.

Αmаrissimеs.

Lа prеmièrе fоis.

Βоulоgnе.

Саrthаmе сhаtоуаnt, сinаbrе...

Éléphаnt dе Ρаris.

Ô pоètе, à quоi bоn сhеrсhеr...

Соmmе lеs diеuх gаvаnt lеur pаnsе...

Сеt huissiеr, qui јеtаit, l’été...

Lе sоnnеur sе suspеnd, s’élаnсе...

Τеl vаriаit аu јоur сhаngеаnt...

Lа Сigаlе.

Τаndis qu’à l’аrgilе аu flаnс vеrt...

Сhеvаuх dе bоis.

L’Ιngénuе.

Се fut pаr un sоir dе l’аutоmnе...

Un Jurаnçоn 93...

Соmmе à се rоi lасоniеn...

Dе tоut се gаlа dе prоvinсе...

Quеl pаs sur lе pаvé bоuеuх...

Εmbrаssеz-mоi, pеtitе fillе...

L’immоrtеllе, еt l’œillеt dе mеr...

Βауоnnе ! Un pаs sоus lеs Αrсеаuх...

À l’Αlсаzаr nеuf, оù dоn Jауmе...

Αinsi, се сhеmin dе nuаgе...

Vоus qui rеtоurnеz du Саthаi...

Μоllе rivе dоnt lе dеssin...

Dоuсе plаgе оù nаquit mоn âmе...

Νоus јеtâmеs l’аnсrе, Μаdаmе...

Sаigоn : еntrе un сiеl d’еsсаrbоuсlе...

J’аi bеаu trоuvеr biеn sуmpаthiquе...

J’аi vu lе Diаblе, l’аutrе nuit...

Οn dеsсеndrаit, si vоus l’оsiеz...

С’étаit, dаns lеs vаpеurs du nаrd...

Εnfin, puisquе с’еst Sа dеmеurе...

Τоut аinsi quе сеs pоmmеs...

À Lоndrеs је соnnus Βеllа...

Αu détоur dе lа ruе étrоitе...

Dаns lа ruе-dеs-Dеuх-Déсаdis...

С’étаit sur un сhеmin сrауеuх...

Dеssоus lа соurtinе mоuilléе...

Ρоur unе dаmе imаginаirе...

Ρâlе mаtin dе Févriеr...

Μе rеndrаs-tu, rivаgе bаsquе...

Τоutе аllégrеssе а sоn défаut...

Τоi, pоur qui lеs diеuх du mуstèrе...

Épitаphе.

Sur l’осéаn соulеur dе fеr...

Ô јоur qui mеurs à sоngеr d’еllе...

Ιn mеmоriаm J. G. Μ.

Quаnd l’âgе, à mе fоndrе еn débris...

Lа viе еst plus vаinе unе imаgе...

Chansons +
Dixains +
Coples +
 

Paul-Jean Toulet

Les Contrerimes, 1921


              VI

 


 
Il pleuvait. Les tristes étoiles
    Semblaient pleurer d’ennui.
Comme une épée, à la minuit,
    Tu sautas hors des toiles.
 
— Minuit ! Trouverai-je une auto,
    Par ce temps ? Et le pire,
C’est mon mari. Que va-t-il dire,
    Lui qui rentre si tôt ?
 
— Et s’il vous voyait sans chemise,
    Vous, toute sa moitié ?
— Ne jouez donc pas la pitié.
    — Pourquoi ?... Doublons la mise.

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 16 mars 2014 à 11h31

Maître Zhuang
-------------------

Assignée à son cercle, au grand jamais l’étoile
Ne dit au vaste ciel que c’est source d’ennui,
Ni ne craint de devoir travailler à minuit
Sous l’oeil de l’astronome habillé d’humble toile.

Pour traverser le fleuve, emprunte le bateau ;
Le traînant sur le sol, tu prêterais à rire.
La chose que tu sais, nul besoin de la dire,
Les gens la connaîtront toujours bien assez tôt.

N’encombre ton logis de multiples chemises ;
Trouvant un bon morceau, n’en prends que la moitié.
Ciel et Terre n’ont point la vertu de pitié ;
Pour l’humain, certains jours, elle n’est point de mise.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Drеlinсоurt : Sur l’Εnfеr

Τоulеt : «Се n’еst pаs drôlе dе mоurir...»

Αpоllinаirе : Lе Сhаt

Τоulеt : «Μоn âmе pаisiblе étаit pаrеillе аutrеfоis...»

Hugо : «Εllе étаit déсhаusséе, еllе étаit déсоifféе...»

Τоulеt : «Τоutе аllégrеssе а sоn défаut...»

Vаlérу : Сhаnsоn à pаrt

Сhéniеr : «Ô Μusеs, ассоurеz ; sоlitаirеs divinеs...»

Αubigné : Соntrе lа présеnсе réеllе

Régniеr : Εn fоrêt

Riсhеpin : Lе Сhеmin сrеuх

Ρirоn : Οdе à Ρriаpе

☆ ☆ ☆ ☆

Rimbаud : Lе Μаl

Gоudеаu : Lеs Fоus

Du Βеllау : «Εspérеz-vоus quе lа pоstérité...»

Évаnturеl : Sоuvеnir

Rоllinаt : Lе Сhаssеur еn sоutаnе

Dеrèmе : «Μоn еspérаnсе étаit tоmbéе...»

Ρоnсhоn : Rоndеl : «Αh ! lа prоmеnаdе ехquisе...»

Ρоnсhоn : Сhаnsоn : «Lе јоli vin dе mоn аmi...»

Μussеt : Соnsеils à unе Ρаrisiеnnе

Vаlérу : Сhаnsоn à pаrt

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sur l’Εnfеr (Drеlinсоurt)

De Сосhоnfuсius sur Οrdrе аu sоlеil (Sеgаlеn)

De Сосhоnfuсius sur Εхpliсаtiоn (Vеrlаinе)

De Сhristiаn sur Сrépusсulе dе dimаnсhе d’été (Lаfоrguе)

De Сurаrе- sur L’Ιndifférеnt (Sаmаin)

De Τhundеrbird sur Αgnus Dеi (Vеrlаinе)

De Сurаrе- sur À сеllеs qui plеurеnt (Dеsbоrdеs-Vаlmоrе)

De Сurаrе- sur Lа Ρаssаntе (Νеlligаn)

De Сhristiаn sur «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...» (Αpоllinаirе)

De Ιо Kаnааn sur Jоуаu mémоriаl (Sеgаlеn)

De Lilith sur «Се fut un Vеndrеdi quе ј’аpеrçus lеs Diеuх...» (Νuуsеmеnt)

De Сurаrе_ sur Lе Dоnјоn (Rоllinаt)

De Сhristiаn sur Lе Μusiсiеn dе Sаint-Μеrrу (Αpоllinаirе)

De Ιо Kаnааn sur «Αh trаîtrе Αmоur, dоnnе-mоi pаiх оu trêvе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur Lе Dоrmеur du vаl (Rimbаud)

De Αlаin sur Lа Сhаpеllе аbаndоnnéе (Fоrt)

De Βеrgаud Α sur Lеs Gеnêts (Fаbié)

De Jаdis sur Lе Rоi dе Τhulé (Νеrvаl)

De Jаdis sur «Τоut n’еst plеin iсi-bаs quе dе vаinе аppаrеnсе...» (Vаlléе dеs Βаrrеаuх)

De Jеаn Luс ΡRΟFFΙΤ sur Ρrièrе dе соnfidеnсе (Ρéguу)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе