Philothée O’Neddy

(1811-1875)

Feu et Flamme

(1833)

Nuits +
Mosaïque ×
Fragment premier

Splееn

Fragment second

Μуstèrе

Fragment troisième

Fаnаtismе.

Fragment quatrième

Ιl miо Τеsоrо

Fragment cinquième

Ρаgе dе Rоmаn

Fragment sixième

Αmоur

 

Philothée O’Neddy

Feu et Flamme, 1833


Il mio Tesoro


 

   
        Mon amour est animé comme la vie,
        Sans bornes comme l’infini.
Schiller.
   
        .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . Une chaîne me lie,
        Que je ne romprai pas ! .  .  .  .  .  .
Victor Hugo.


 
V......, nom mystique émané d’un beau rêve,
Nom vague, primitif, pur comme celui d’Ève,
Nom créé par l’amour et créé pour moi seul,
Dont je me souviendrai jusques dans le linceul,
Dis, n’es-tu pas heureux de nager dans l’arôme
Qu’élève autour de toi mon âme, ton royaume,
Comme une almé se plonge et nage en souriant
Dans un bain tout rempli des senteurs d’Orient ?...
— Oh ! c’est que j’ai pour toi, dans ma chaude poitrine,
Des prédilections d’essence si divine !...
C’est que j’émets vers toi, mon idéal flambeau,
D’ardeurs et de soupirs un cortège si beau !...
— Le Doute et la Raison, couple mélancolique,
M’ont dépeuplé jadis tout le ciel catholique :
Depuis longtemps j’ai dit un solennel adieu
À l’absolvo du prêtre, aux hymnes du saint lieu.
Mais le doux mysticisme, ange d’or et de flamme,
Ne s’est pas pour cela retiré de mon âme !
Ma ferveur ne s’est pas éteinte !... seulement,
Je lis un autre nom sur le bleu firmament. —
À toi seul mes trésors de pieuse tendresse,
Nom suave et chéri de ma dame et maîtresse !
Pour m’imprégner d’extase et de dévotion,
Toi seul es assez riche en fascination !
— Hélas ! autour de toi, ma jolie émeraude,
Mon sens intuitif nuit et jour veille et rôde...
Tant je crains le serpent social !... tant j’ai peur
Qu’il n’étende sur toi sa morbide vapeur !
Tant j’appréhende, hélas ! que cette haleine immonde
Ne te fasse tomber aux préjugés du monde,
Comme une pauvre étoile aux fanges d’un marais ! —
Que je voudrais, mon Dieu ! mon Dieu, que je voudrais
T’enserrer, te cacher à toujours dans l’abîme
De mon amour profond, de ma pensée intime !...
Dans l’arcane pieux, fidèle, protecteur,
Du centre de mon cœur !... dans le cœur de mon cœur !...
 
 
                              (Tiré d’un poème inédit sur l’Amour Platonique.)
 

1833.

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rоnsаrd : Dе l’Élесtiоn dе sоn Sépulсrе

Βаudеlаirе : Lеs Ρlаintеs d’un Ιсаrе

Βаnvillе : À Αdоlphе Gаïffе

Du Ρеrrоn : «Αu bоrd tristеmеnt dоuх dеs еаuх...»

Βlаisе Сеndrаrs

Rоnsаrd : Dе l’Élесtiоn dе sоn Sépulсrе

Νuуsеmеnt : «Lе vаutоur аffаmé qui du viеil Ρrоméthéе...»

Lа Сеppèdе : «Сеpеndаnt lе sоlеil fоurnissаnt sа јоurnéе...»

Τоulеt : «Dаns lе silеnсiеuх аutоmnе...»

Μussеt : À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...»

Vеrlаinе : «Lа mеr еst plus bеllе...»

Jасоb : Lе Dépаrt

☆ ☆ ☆ ☆

Lаfоrguе : Lе Sаnglоt univеrsеl

Сrоs : Ρituitе

Jаmmеs : Lа sаllе à mаngеr

Régniеr : Lа Lunе јаunе

Rоdеnbасh : «Αllеluiа ! Сlосhеs dе Ρâquеs !...»

Lаfоrguе : Соmplаintе d’un аutrе dimаnсhе

Vеrlаinе : Lе Dеrniеr Dizаin

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Vоiсi lе mоis d’Αvril, оù nаquit lа mеrvеillе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Quаtrе-Соins (Sаtiе)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De Сосhоnfuсius sur L’Αbrеuvоir (Αutrаn)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе- sur Sur l’Hélènе dе Gustаvе Μоrеаu (Lаfоrguе)

De Dаmе dе flаmmе sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «Qu’еst-се dе vоtrе viе ? unе bоutеillе mоllе...» (Сhаssignеt)

De Dаmе dе flаmmе sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

De Dаmе dе flаmmе sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «J’аdоrе lа bаnliеuе аvес sеs сhаmps еn friсhе...» (Соppéе)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Xi’аn sur Jеhаn Riсtus

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz