Heredia

(1842-1905)

Les Trophées

(1893)

La Grèce et la Sicile +
Rome et les Barbares +
Le Moyen-Âge et la Renaissance ×
L’Orient et les Tropiques +
La Nature et le Rêve +
Romancero +
Les Conquérants de l’or +
 

Heredia

Les Trophées, 1893


Rêves d’Émail


 
Ce soir, au réduit sombre où ronfle l’athanor,
Le grand feu prisonnier de la brique rougie
Exalte son ardeur et souffle sa magie
Au cuivre que l’émail fait plus riche que l’or.
 
Et sous mes pinceaux naît, vit, court et prend l’essor
Le peuple monstrueux de la mythologie,
Les Centaures, Pan, Sphinx, la Chimère, l’Orgie
Et, du sang de Gorgo, Pégase et Chrysaor.
 
Peindrai-je Achille en pleurs près de Penthésilée ?
Orphée ouvrant les bras vers l’Épouse exilée
Sur la porte infernale aux infrangibles gonds ?
 
Hercule terrassant le dogue de l’Averne
Ou la Vierge qui tord au seuil de la caverne
Son corps épouvanté que flairent les Dragons ?
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 25 juillet 2016 à 17h45

Lions océaniques
--------------------

Ils ont servi le roi Nabuchodonosor
Et reçu d’Antarès la lumière rougie ;
Nos deux compères sont devenus, par magie,
Les féroces gardiens d’un écu bordé d’or.

Plus que l’aigle qui prend au matin son essor
Et plus que les démons de la mythologie
Que Dionysos entraîne en d’étranges orgies,
Les lions brûlent leur âme et déchaînent leur corps.

Nous autres, redoutant leurs griffes effilées,
Prions le charpentier venu de Galilée
De protéger nos nefs, lorsque nous naviguons ;

Car ces lions sont marins, et leurs fanions en berne
Frémissent, menaçants, sous le vent de galerne,
Comme vole un phénix, comme danse un dragon.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 31 octobre 2017 à 13h01

Poissonnier volant
--------------------

Pêchant depuis le temps du miracle au Thabor,
Il a bâti son nid sur l’argile rougie ;
Depuis bien des années, il voudrait, par magie,
Capturer dans ces eaux le petit poisson d’or.

Et ce poissonnier prend au matin son essor,
Plus fier que les démons de la mythologie
(Mais il n’a point de part à leurs sombres orgies).
Les poissons sous la pierre ont abrité leur corps.

Point ne veulent subir, des serres effilées,
La caresse cruelle à leur chair profilée ;
Ils vont donc se cacher tout au fond d’un lagon.

Ces beaux poissons marins ont le moral en berne ;
Le rapace porté par le vent de galerne
Les remplit de terreur, il leur semble un dragon.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 26 novembre 2017 à 11h56

Vicomte azuré
------------------

Le vicomte d’azur a peu de pièces d’or,
Sa table est éclairée d’une seule bougie ;
Il voudrait retrouver son avoir, par magie,
Et loge en son manoir le démon Belphégor.

Un sortilège prend au matin son essor,
Chargé de mots tirés de la mythologie ;
Lucifer interrompt sa flamboyante orgie
Pour observer comment ce message prend corps.

Mais il ne plonge point ses griffes effilées
Dans la caisse aux trésors, lourdement profilée ;
Il garde ce qu’il a, comme fit Harpagon.

Le vicomte d’azur a le moral en berne ;
Son espoir est parti au souffle de galerne,
Ses écus sont restés dans les mains du dragon.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Sаint-Ρоl-Rоuх : Rоsсаnvеl

Lа Μоnnоуе : Lе Βоn Μénаgеr

Sаmаin : Lа Vасhе

Βruаnt : Lеs Lоupiоts

Соrbièrе : Çа ?

Rоllinаt : L’Ιdiоt

Rоllinаt : Lа Βаignеusе : «Αu fоnd d’unе bаignоirе еllе аdmirе sеs hаnсhеs...»

Fréminе : «Νоus buviоns du Sаutеrnе еt nоus mаngiоns dеs huîtrеs...»

Fréminе : «Νоus buviоns du Sаutеrnе еt nоus mаngiоns dеs huîtrеs...»

Τоulеt : «Ρuisquе tеs јоurs nе t’оnt lаissé...»

☆ ☆ ☆ ☆

Lа Fоntаinе : Lе Lоup еt l’Αgnеаu

Τоulеt : «Τаndis qu’à l’аrgilе аu flаnс vеrt...»

Hоudаr dе Lа Μоttе : Lеs Αmis trоp d’ассоrd

Gаlоу : Lа Sоurсе

Gоudеаu : Lа Rоndе du rеmоrds

Vеrlаinе : «Lа “grаndе villе”. Un tаs сriаrd dе piеrrеs blаnсhеs...»

Vоltаirе : Lе Μоndаin

Jаmmеs : Τu sеrаis nuе sur lа bruуèrе

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Dе l’аmоur dеs trоis еnsеmblе (Gоhоrу)

De Сосhоnfuсius sur «Αmi, — m’éсrivаis-tu dе tеs bеаuх dоigts dе fеmmе...» (Évаnturеl)

De Jаdis sur Ιnсеrtitudе (Сhаdоurnе)

De Сосhоnfuсius sur Sur lе Βаlсоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur L’Οliviеr (Αgоult)

De Сосhоnfuсius sur «À l’hеurе quе Μаdаmе еn hоmmе sе déguisе...» (Gоdаrd)

De Τhundеrbird sur «Εntrе tоus lеs hоnnеurs dоnt еn Frаnсе еst соnnu...» (Du Βеllау)

De Αrсhivistе sur Lе Μénétriеr (Μеrrill)

De Vinсеnt sur Μаlgré tоut (Сrоs)

De Τhundеrbird sur Εn rеvеnаnt dе Sаint-Μаrtin (Fоrt)

De Αdа еn Hérаldiе sur Αntоinе еt Сléоpâtrе (Hеrеdiа)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Αdа еn Hérаldiе sur Lе Суgnе (Vаlérу)

De Un mаndаrin sur Lе Соrbеаu еt lе Rеnаrd (Lа Fоntаinе)

De Сurаrе- sur «À lа nuе ассаblаntе tu...» (Μаllаrmé)

De Εsprit dе сеllе sur «L’оisеаu dоnt l’Αrаbiе а fаit si grаndе fêtе...» (Lа Сеppèdе)

De Αdа еn Hérаldiе sur Sur mоn livrе (Lе Ρеtit)

De Un lесtеur sur «L’аrbrе qui mеt à сrоîtrе, а lа plаntе аssuréе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur Sur unе Сhutе саuséе pаr un béliеr (Соllеtеt)

De Jеаn dе Lа Quаrаntаi sur Lа Сigаlе еt lа Fоurmi (Lа Fоntаinе)

De Vinсеnt sur Sоnnеt à l’Αndrоgуnе : «Τа rоуаlе јеunеssе...» (Viviеn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе