Heredia

(1842-1905)

Les Trophées

(1893)

La Grèce et la Sicile +
Rome et les Barbares +
Le Moyen-Âge et la Renaissance +
L’Orient et les Tropiques +
La Nature et le Rêve ×
Romancero +
Les Conquérants de l’or +
 

Heredia

Les Trophées, 1893


La Vie des Morts


 

Au poète Armand Silvestre


Lorsque la sombre croix sur nous sera plantée,
La terre nous ayant tous deux ensevelis,
Ton corps refleurira dans la neige des lys
Et de ma chair naîtra la rose ensanglantée.
 
Et la divine Mort que tes vers ont chantée,
En son vol noir chargé de silence et d’oublis,
Nous fera par le ciel, bercés d’un lent roulis,
Vers des astres nouveaux une route enchantée.
 
Et montant au soleil, en son vivant foyer
Nos deux esprits iront se fondre et se noyer
Dans la félicité des flammes éternelles ;
 
Cependant que sacrant le poète et l’ami,
La Gloire nous fera vivre à jamais parmi
Les Ombres que la Lyre a faites fraternelles.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 13 janvier 2018 à 11h51

Lutin des carafes
----------------

La vigne du jardin, c’est lui qui l’a plantée
En cette terre où sont trésors ensevelis ;
Au printemps, chaque année, la belle fleur pâlit,
Elle dont renaîtra la grappe ensanglantée.

Et la douce boisson que mes vers ont chantée,
Capable d’engendrer le silence et l’oubli,
Il va nous l’apporter, marchant d’un lent roulis,
Ayant dressé pour nous une table enchantée.

Au fond de la bouteille est un vivant foyer
Qui peut illuminer la table de noyer
Dans la félicité des fêtes éternelles ;

C’est encore meilleur avec quelques amis :
Le pinard nous fera vivre à jamais parmi
Les Ombres que Bacchus a faites fraternelles.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 26 mars 2022 à 12h39

Boit-sans-soif
----------

Elle ne mange rien, la sorcière édentée,
La sombre magicienne aux pouvoirs abolis ;
Elle partage avec quelques démons salis
Une épaisse potion qui semble ensanglantée.

Visage de momie, chevelure argentée,
Elle attend simplement de sombrer dans l’oubli ;
Ce qu’il reste de vie dans ce corps affaibli,
Elle en profite un peu, sans en être enchantée.

Elle n’écoute plus le grillon du foyer
Qui dans le lourd breuvage a failli se noyer ;
Elle ne goûte plus sa simple ritournelle.

Elle confond souvent les noms de ses amis,
Ne sachant même plus lequel fut son promis ;
Il lui reste, du vin, la saveur éternelle.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 8 mai 2024 à 11h33

Lutin magicien
-------------

Par des formules inventées
Sont les obstacles abolis ;
Les démons se montrent polis,
La route est moins mal fréquentée.

Formules dites ou chantées,
Ce lutin les sort de l’oubli ;
Il forge sur son établi
Des machines à roues dentées.

Sous les racines d’un noyer
Il vit sans payer de loyer ;
À la dryade il est fidèle.

Quelques ondins sont ses amis,
Ainsi que le vieux Saint Rémi ;
Ce dernier lui sert de modèle.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Νеrvаl : Lеs Éсrivаins

Hаrаuсоurt : Αu tеmps dеs féеs

Gаutiеr : Quеstiоns

Hеrеdiа : Lа Sоurсе

Jаmmеs : Ρrièrе pоur аimеr lа dоulеur

Соppéе : «С’еst vrаi, ј’аimе Ρаris d’unе аmitié mаlsаinе...»

Μаllеvillе : «Lе silеnсе régnаit sur lа tеrrе еt sur l’оndе...»

Dubоs : À Frоntоn : «Τоi qui, саpitаinе, оrаtеur...»

Lаmаrtinе : L’Αutоmnе

Βаudеlаirе : Μаdеmоisеllе Βistоuri

Ρаrnу : «D’un lоng sоmmеil, ј’аi gоûté lа dоuсеur...»

Εdmоnd Hаrаuсоurt

☆ ☆ ☆ ☆

Сrоs : Lе Βut

Ρеllissоn-Fоntаniеr : «L’ехеmplе dе Gоdеаu...»

Αpоllinаirе : Lе Suiсidé

Νоuvеаu : Hуmnе

Αpоllinаirе : «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...»

Соrbièrе : Lе Ρоètе еt lа Сigаlе

Vоltаirе : «Si vоus vоulеz quе ј’аimе еnсоrе...»

Du Βеllау : «Τhiаrd, qui аs сhаngé еn plus grаvе éсriturе...»

Εlskаmp : «À présеnt с’еst lа nuit qui tоmbе...»

Rоllinаt : Lа Сhèvrе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt : «À lа Rеinе dеs Frаnçаis...» (Βеrtrаnd)

De Сосhоnfuсius sur «Sоus lе сristаl d’unе аrgеntеusе rivе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Quаnd l’оmbrе mеnаçа dе lа fаtаlе lоi...» (Μаllаrmé)

De Jаdis sur À l’еnvеrs (Sеgаlеn)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Jаdis sur Lа Сhèvrе (Rоllinаt)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе- sur Sur l’Hélènе dе Gustаvе Μоrеаu (Lаfоrguе)

De Dаmе dе flаmmе sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Dаmе dе flаmmе sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

De Dаmе dе flаmmе sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе