Baudelaire

Nouvelles Fleurs du Mal, 1866


Le Gouffre


 
Pascal avait son gouffre, avec lui se mouvant.
— Hélas ! tout est abîme, — action, désir, rêve,
Parole ! et sur mon poil qui tout droit se relève
Maintes fois de la Peur je sens passer le vent.
 
En haut, en bas, partout, la profondeur, la grève,
Le silence, l’espace affreux et captivant...
Sur le fond de mes nuits Dieu de son doigt savant
Dessine un cauchemar multiforme et sans trêve.
 
J’ai peur du sommeil comme on a peur d’un grand trou,
Tout plein de vague horreur, menant on ne sait où ;
Je ne vois qu’infini par toutes les fenêtres,
 
Et mon esprit, toujours du vertige hanté,
Jalouse du néant l’insensibilité.
— Ah ! ne jamais sortir des Nombres et des Êtres !
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 21 mai 2014 à 11h00

Cosmologie approximative
----------------------------------

Il est, cet univers, chaotique et mouvant ;
Pas sûr que nous puissions y partager un rêve,
Ni aux mortes amours trouver une relève,
Ni sur l’eau naviguer, poussés d’un même vent.

Des amants ont marché, jadis, le long des grèves.
Les vagues ont dansé leur ballet captivant,
Puis un oiseau magique, inconnu des savants,
A charmé leurs deux coeurs par une chanson brève.

Pour cet étrange instant, ce jour est advenu !
Aucun de ces deux-là ne s’en est souvenu,
Même en songeant le soir, auprès d’une fenêtre.

D’une extase n’est plus leur quotidien hanté ;
Leur monde est sans surprise et sans étrangeté,
Ils en suivent la loi, c’est fort simple, à la lettre.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 11 mai 2017 à 16h58

En Garonne est un canard blanc
---------------------------------------

En Garonne on le voit souvent,
Un canard qui nage et qui rêve,
Il va se cacher quand se lève
Sur le rivage, un brin de vent.

Le canard marchant sur les grèves
Songe à des récits captivants ;
Un monde inconnu des savants
Lui dicte des histoires brèves.

Un jour, puis l’autre, est advenu :
Il ne s’est de rien souvenu,
Cet oiseau, négligent, peut-être.

Palmipède en décor hanté,
Pour toi, c’est peu de nouveauté,
Ce fleuve a baigné tes ancêtres.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 26 février 2018 à 12h36

Fil d’Ariane
---------

La labyrinthe est noir et blanc ;
Piaf-Tonnerre y circule en rêve.
N’y pensant plus quand il se lève,
Il ne m’en parle pas souvent.

Un ondin marchant sur la grève
Rencontre un dessin captivant ;
Pour le lire, il faut un savant,
Un ermite à la barbe brève.

Le rêveur, d’être parvenu
À son but, s’est-il souvenu ?
En un autre songe, peut-être.

Sortir de cet endroit hanté,
Pour lui, c’est peu de nouveauté,
Déjà le firent ses ancêtres.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 26 février 2018 à 12h56

-------

« Le labyrinthe est noir et blanc  »

(premier vers)

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Lаfоrguе : «Ρаuvrе pеtit сœur sur lа mаin...»

Lаfоrguе : Splееn : «Τоut m’еnnuiе аuјоurd’hui. J’éсаrtе mоn ridеаu...»

Μаupаssаnt : Αu bоrd dе l’еаu

Rоllinаt : À unе mуstériеusе

Εlskаmp : «J’аi tristе d’unе villе еn bоis...»

Frаnсе : Sоnnеt : «Εllе а dеs уеuх d’асiеr ; sеs сhеvеuх nоirs еt lоurds...»

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Rimbаud : Sоlеil еt сhаir

Jеаn Dоminiquе

☆ ☆ ☆ ☆

Lаfоrguе : Dеrniеrs sоupirs d’un pаrnаssiеn

Lаfоrguе : Sоnnеt : «J’éсаrtе mоn ridеаu, ј’étоuffе un bâillеmеnt...»

Viviеn : Sоnnеt : «J’аimе lа bоuе humidе еt tristе оù sе rеflètе...»

Vеrhаеrеn : Lе Ρаssеur d’еаu

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Саrоlо Quintо impеrаntе (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Stupеur (Lаfоrguе)

De Сосhоnfuсius sur Lа Соrnе (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Un livrе n’аurаit pаs suffi...» (Ρrivаt d'Αnglеmоnt)

De Τrуphоn Τоurnеsоl sur À unе mуstériеusе (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur L’Αngе (Lоuÿs)

De Αlbаtrосе sur «Dоuсе plаgе оù nаquit mоn âmе...» (Τоulеt)

De Τhundеrbird sur Unе flаmmе (Соrаn)

De Ιо Kаnааn sur Sur lа Сrоiх dе nоtrе Sеignеur — Sа Саusе (Drеlinсоurt)

De Сurаrе- sur À Μ. Α. Τ. : «Αinsi, mоn сhеr аmi, vоus аllеz dоnс pаrtir !...» (Μussеt)

De Gеf sur Villеs : «Се sоnt dеs villеs !...» (Rimbаud)

De Jаdis sur Τаblеаu (Сrоs)

De Βibоsаurе sur À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...» (Μussеt)

De Βоurg sur «Lоngtеmps si ј’аi dеmеuré sеul...» (Τоulеt)

De nоn sur Vеrlаinе

De Jаdis sur Épigrаmmе d’аmоur sur sоn nоm (Αubеspinе)

De Jаdis sur Un hоmmе (Fоurеst)

De Ιsis Μusе sur Lа grоssе dаmе сhаntе... (Ρеllеrin)

De Dаmе dе flаmmе sur Сhаnsоn dе lа mélаnсоliе (Fоrt)

De Μiсhеl sur L’Hоrlоgе : «Lеs Сhinоis vоiеnt l’hеurе dаns l’œil dеs сhаts...» (Βаudеlаirе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе